La BSA a identifié 263 entreprises françaises utilisant des logiciels pirates

30 mars 2012 à 14h45
0
La Business Software Alliance dresse le bilan de son activité en 2011. Elle explique avoir surpris 263 sociétés françaises à utiliser des logiciels sans clé d'activation licite et souhaite sensibiliser les professionnels à l'utilisation sous licence de ces programmes.

00FA000002067226-photo-bsa-logo.jpg
La BSA regroupe de nombreux éditeurs à travers le monde comme Microsoft, Adobe, Apple, AVG, Intel ou bien encore SAP ou Symantec. L'organisation présente internationalement est chargée de défendre leurs intérêts et d'agir en justice lorsqu'elle constate une utilisation de solutions ou de logiciels sans aucune autorisation.

A ce titre, la Business Software Alliance vient de dresser un bilan de son activité pour l'année 2011. Elle constate qu'en France, 263 entreprises ont été identifiées comme utilisant des logiciels pirates. Parmi ces cas recensés, 152 actions en justice ont été actionnées en 2011 par la BSA. Dans un communiqué, l'organisation constate une hausse de 176 % de ces procédures engagées à l'encontre des professionnels par rapport à l'an dernier.

Elle ajoute que 1,2 million d'euros ont ainsi été obtenus au titre des dommages et intérêts (un chiffre qui ne tient pas compte de la régularisation du parc logiciel ni des frais de justice). « A titre d'exemple, l'absence de licence logicielle a coûté à une seule entreprise française quelque 467 000 d'euros », précise la BSA.

L'organisation souligne également que ce montant représente 10,4 % du montant total obtenu par la BSA au niveau européen. De quoi placer la France dans la catégorie des élèves médiocres. C'est pourquoi Michaël Weber, Président du comité France de la BSA, s'inquiète qu' « un grand nombre d'entreprises françaises ne connaissent pas les règles des licences logicielles ou ne prennent pas les mesures adéquates au suivi de leur utilisation. Lorsqu'une société acquiert de façon légale un logiciel, celui-ci est accompagné d'une licence qui définit dans un cadre contractuel les règles d'utilisation et de conformité. Si un utilisateur installe plus de copies du logiciel que le nombre acquis de licences, il est ainsi dans l'illégalité ».

A défaut de respecter ces règles, la BSA entend bien continuer les actions en justice à l'encontre des entreprises peu regardantes sur les licences des logiciels qu'elles utilisent.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top