La Hadopi ouvre une consultation publique sur l'interopérabilité de VLC aux Blu-Ray

06 février 2013 à 15h11
0
La Hadopi demande aux personnes disposant d'une expertise dans le domaine des DRM et de l'interopérabilité de participer à une consultation publique portant sur VLC. VideoLAN, l'éditeur du logiciel a demandé à l'autorité qu'elle lui délivre une autorisation afin qu'il puisse déchiffrer l'ensemble des protections présentes sur les disques Blu-ray.

00FA000002009830-photo-logo-de-vl-c-media-player.jpg
Depuis plusieurs semaines, VideoLAN, l'éditeur du logiciel VLC a déposé une demande auprès de la Hadopi afin qu'elle délivre une autorisation lui permettant de déchiffrer l'ensemble des protections actuellement présentes sur les formats Blu-ray. L'objectif de VLC est de permettre à ses utilisateurs de lire ces contenus depuis son logiciel Open Source.

L'affaire n'est toutefois pas entendue puisque les verrous AACS et BD+ sont la propriété des industriels et de Sony, le père des disques à la face bleutée. Par principe, ce dernier n'a donc que peu d'intérêt à autoriser que des éditeurs utilisent ses clés numériques de protection (appelées également DRM).

Pour sa part, la Hadopi a déjà organisé des consultations des professionnels du secteur afin qu'ils puissent donner leur position sur la question. Suite à ces travaux, elle se trouve désormais dans une situation relativement complexe. L'autorité peut en effet, en vertu de l'article L. 331-32 du code de la propriété intellectuelle, être saisie par un éditeur. Ce dernier peut alors demander d'avoir accès « aux informations essentielles » nécessaires à l'interopérabilité d'un système ou logiciel.

Toutefois, la Hadopi indique que ces informations ne permettent pas « d'obtenir, s'agissant d'une mesure technique de protection sous forme d'un algorithme de chiffrement, la communication des clefs de déchiffrement du contenu protégé (et plus généralement les secrets nécessaires), qui semblent n'appartenir ni à la documentation technique, ni aux interfaces de programmation ».

La Hadopi ouvre donc une consultation publique sur le sujet (.pdf) et demande à ce que tout le monde livre sa position sur cette dernière question. L'autorité pourrait ensuite rendre son avis sur le sujet à la fin du premier trimestre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top