Musique en ligne, les ayants droit attendent "l'effet Hadopi"

le 21 janvier 2011 à 16h00
0
A l'heure où certains acteurs de la musique dressent un bilan des ventes, des études tentent de dessiner un portrait-robot du consommateur moyen de musique. Ce dernier serait toujours enclin au téléchargement illégal mais pratiquerait peu les offres légales...

00FA000003679056-photo-la-carte-musique-jeunes.jpg
Le premier coup de semonce est venu du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Ce dernier a donné à l'Hadopi 6 mois pour obtenir des résultats visibles. Interrogé sur France Inter, il a même critiqué la Carte Musique pour la mauvaise ergonomie de la procédure d'achat de ladite carte. Des mauvais points.

Dans la foulée, le Snep, repris par Les Echos indique que le marché français du disque a enregistré une nouvelle baisse, en particulier sur les ventes physiques. Alors que la baisse des ventes avait été de 5,4 % sur les trois premiers trimestres, le numérique ne compense toujours pas cette chute constante.

Il faut donc comprendre que les cartes concernant la consommation de la musique n'ont toujours pas été rebattues. A en croire le bilan annuel de l'IFPI (fédération internationale de l'industrie phonographique), le chiffre d'affaires de l'industrie musicale a diminué de 8 à 9 % par rapport à celui de 2009. La fédération met également le doigt sur le téléchargement en ligne avec des chiffres difficiles à prendre en compte.

D'un autre côté, l'offre légale semble ne pas encore être totalement séduisante pour les consommateurs. Dans son étude baptisée Digital Natives : the generation that music product strategy forgot, le cabinet Forrester estime qu'uniquement 10 % des consommateurs d'Europe téléchargent légalement du contenu musical.

Même si ces chiffres sont en progression, le coup de fouet annoncé de la carte Musique n'a donc pas eu lieu. Reste aux pouvoirs publics à mieux mettre en avant l'offre légale (selon les 13 points issus de la commission Hoog) mais également à mieux anticiper l'avènement de modèles comme le Freemium proposés par Spotify ou Deezer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Loi Hadopi
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

COMPUTEX 2019 - AMD : comment suivre la conférence en direct ?
Amazon : la gamification pour rendre le travail en entrepôt
Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
scroll top