SOS-hadopi.fr promet d'aider les internautes devant la CPD

13 septembre 2010 à 17h05
0
Le site SOS-hadopi.fr sera bien lancé le 15 septembre prochain. Comme nous l'avions déjà évoqué, trois hommes sont à l'origine de ce site de conseils et d'aide aux internautes. Certains des créateurs, « échaudés » par la loi souhaitent ainsi mettre le doigt sur les incohérences de l'Hadopi.
0104000003543046-photo-sos-hadopi-fr.jpg

Le site doit donc s'articuler en deux parties. L'une gratuite promet de mettre à disposition des lettres type, mais proposera aussi une newsletter d'informations. L'autre payante se présente comme une aide juridique si un internaute risque de passer devant le juge.

Pour rappel, après réception du premier e-mail d'avertissement et avant de décider de passer devant le juge, la Commission de protection des droits (CPD) de l'Hadopi peut entendre l'internaute concerné. Ce dernier a même le doit d'être accompagné d'un conseiller juridique. C'est sur ce point d'étape que le site SOS-hadopi intervient.

L'internaute aura donc le choix parmi une liste d'avocats d'être représenté et ainsi défendu. Les avocats mettront alors l'Hadopi devant son propre raisonnement à savoir l'inexistence d'un logiciel de sécurisation alors que « le texte du Pr. Michel Riguidel parle clairement d'incitation forte à installer le logiciel » explique Valéry Dury, un des avocats qui participe à l'aventure.

SOS-hadopi.fr propose donc un tarif pour le public, un autre pour les professionnels. Jérôme Bourreau-Guggenheim, l'un des créateurs du site explique : « Pour 18 euros par an, l'internaute dispose d'un accès à un réseau d'avocats qui aideront l'internaute à préparer sa défense. Quelle base, quel usage, a-t-il conscience de commettre une infraction. L'avocat répondra à toutes ces questions en guise de préparation devant la CPD. »

Concernant, les professionnels, le site s'adresse aux entreprises de moins de 50 employés. Un forfait à 165 euros TTC est proposé pour 50 utilisateurs. Sinon, un professionnel pourra s'acquitter de 15 euros pour un an. « C'est un service que nous rendons, il y a la prise en charge des avocats, la bonne tenue du site et quelques employés qu'il faut rémunérer » témoigne Renaud Veeckman, également créateur du portail.

Sos-hadopi a donc besoin de 50 000 abonnés pour être rentable. Un « bon » chiffre puisque l'Hadopi expliquait envoyer autant d'e-mails d'avertissement par jour...

Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de rempli...

Lire d'autres articles

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page