Le réalisateur Jean-Luc Godard se déclare anti-Hadopi

01 juin 2018 à 15h36
0
L'un des « parrains »du cinéma français vient de donner sa position sur la loi Hadopi et les droits d'auteurs. Le réalisateur Jean-Luc Godard, connu pour ses films de « Nouvelle Vague » et désormais âgé de 80 ans n'en garde pas moins un sens critique acéré. Dans une entrevue accordée au magazine les Inrocks, il donne sa position, bien éloignée de celle de certains artistes ayant signé la pétition pro-Hadopi (Luc Besson, Alain Corneau, Elie Semoun ou Jean-Claude Carrière).
00FA000003198148-photo-godard-inrocks.jpg

Même s'il n'est pas seul à avoir cet avis (Catherine Deneuve, Christophe Honoré, Victoria Abril, Chiara Mastroianni, Louis Garrel...), Jean-Luc Godard dévoile sa vision des droits d'auteurs : « Le droit d'auteur, vraiment c'est pas possible. Un auteur n'a aucun droit. Je n'ai aucun droit. Je n'ai que des devoirs. Je suis contre Hadopi, bien sûr. Il n'y a pas de propriété intellectuelle. Je suis contre l'héritage, par exemple. Que les enfants d'un artiste puissent bénéficier des droits de l'œuvre de leurs parents, pourquoi pas jusqu'à leur majorité... Mais après, je ne trouve pas ça évident que les enfants de Ravel touchent des droits sur le Boléro... ». Et paf.

Souvent à contre-courant, le réalisateur donne encore de la voix pour critiquer les positions favorables aux droits d'auteur. Il en dénonce d'ailleurs les abus : « Ce sentiment de propriété des œuvres est venu plus tard. Aujourd'hui, un type pose des éclairages sur la tour Eiffel, il a été payé pour ça, mais si on filme la tour Eiffel on doit encore lui payer quelque chose. »

A propos d'Internet, celui qui, pour d'obscures raisons à refusé de se rendre au festival de Cannes où pourtant son film « Socialisme » est projeté, donne son avis. Sur le droit à l'image, il estime que « D'ailleurs, des gens le font, mettent ça sur internet et en général c'est pas très bon... Mais je n'ai pas le sentiment qu'ils me prennent quelque chose ». Une position à l'encontre de celle du producteur allemand du film La Chute, Constantin films, qui estime que toute inspiration de scènes de son film est un abus d'utilisation...

En guise de scène finale, Jean-Luc Godard lance : « C'est par rapport au droit d'auteur. Tous les DVD commencent par un carton du FBI qui criminalise la copie ». Il est donc étonnant qu'un avis aussi original émanant d'un « créateur » n'ait pas été entendu par ceux qui ont mis en place le dispositif Hadopi.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Zero Facebook : un nouveau site mobile gratuit d'accès
Mcafee : les malwares les plus nocifs se transmettent par supports USB
Bruxelles condamne 9 fabricants de mémoire à payer 331 millions €
Un prototype d'iPod touch en vacances au Vietnam
Amazon introduit une option de stockage moins redondante dans S3
Une nouvelle interface de programmation pour Gmail (Google Apps)
Brightcove lance sa plate-forme de stockage vidéo en France
Viadeo ouvre un bureau aux Etats-Unis
Une nouvelle bande-annonce pour Call Of Duty : Black Ops
La Nasa doit corriger un bug sur une sonde vieille de 33 ans
Haut de page