Une IA vous résume les CGU illisibles

Alexandre PAULSON
24 février 2018 à 09h47
0
Une équipe de chercheurs a développé une intelligence artificielle capable de lire en trente secondes et de vous pondre un résumé lisible des CGU, les conditions générales d'utilisation que l'on est obligé de valider pour utiliser de très nombreux services en ligne.

Baptisée Polisis, cette IA juriste est accompagnée d'un chatbot capable de répondre précisément aux questions que vous vous poseriez avant de cliquer sur « valider ».

En jeu : l'utilisation de vos données personnelles



Avouez-le : vous ne lisez JAMAIS les conditions générales d'utilisation (en anglais, privacy policies). Pourtant vous êtes bien obligé de les accepter pour vous servir de très nombreux, voire de tous les services en ligne. Rédigés par des juristes tatillons dans la défense des intérêts de leurs employeurs, ces textes illisibles par le commun des mortels vous engagent pourtant beaucoup, notamment dans la cession de vos données personnelles.

Une intelligence artificielle pourrait bientôt rendre cette littérature juridique compréhensible. Une équipe internationale de chercheurs suisses et américains vient d'annoncer la sortie de Polisis (contraction de privacy policy analysis), une extension pour les navigateurs Chrome et Firefox capable de lire pour vous et de rendre accessible le contenu des CGU. Polisis est une application entraînée avec les techniques du machine learning.

polisis


Le cas Pokemon Go



En trente secondes, elle digère les CGU d'un site ou d'une application et en extrait un résumé sous la forme de graphiques accompagnés de textes, détaillant quels types de données le service va collecter, où elles seront envoyées, et si vous pouvez vous opposer à cette collecte. Les créateurs de Polisis ont aussi développé un chatbot baptisé Pribot capable de répondre, tel un juriste avisé, à vos questions. Les chercheurs espèrent que ces outils, Polisis et Pribot, contribueront à mettre au grand jour les techniques et l'ampleur de la collecte de données personnelles des acteurs du numérique.

Polisis a ainsi découvert qu'un innocent jeu comme Pokemon Go aspirait vos adresses IP, l'ID de vos appareils, votre localisation, toutes les données (âge, sexe, santé, etc.) concernant ses usagers, et la répartition de ces infos sur vous entre la pub, le marketing et le jeu lui-même. Dans ce flot d'informations, seule une infime partie fait l'objet d'une demande claire de collecte. Et le cas Pokemon Go est loin d'être une exception : c'est même la règle...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top