La CNIL contrôle Paypal pour le partage de données avec Facebook et Criteo (màj)

Ludwig Gallet
23 octobre 2013 à 20h43
0
La CNIL enquête actuellement sur le partage de données des utilisateurs de Paypal avec des acteurs tels que Facebook ou Criteo, à des fins publicitaires. Le changement des conditions d'utilisation était applicable par défaut, sans possibilité de refus, à moins de se désinscrire du service.

0104000001591228-photo-cnil-logo.jpg
La CNIL vient d'annoncer ce mercredi sur son site Internet qu'un contrôle est en cours sur le service de paiement en ligne Paypal. En septembre dernier, celui-ci annonçait la modification de ses conditions générales d'utilisation, dont découlait le partage de certaines données de ses utilisateurs avec des acteurs tels que Facebook et Criteo dans le cadre de la mise en place de publicités ciblées.

Des modifications mises en place selon un mécanisme d'opt-out, ce qui signifie que celles-ci étaient présumées acceptées à défaut de réaction ou de refus de la part de l'utilisateur. Mais quand bien même ce dernier décidait de refuser les changements, la seule option à sa disposition restait de se désinscrire du service. Ce que relève la CNIL dans son communiqué. « Dans le cas où les utilisateurs refuseraient ces modifications, ils sont invités par PAYPAL à fermer définitivement leur compte ».

L'annonce du partage de données, relevée dans un premier temps par nos confrères de ZDNet, avait provoqué de vives critiques sur la Toile. Nous avions à l'époque contacté le directeur de la communication de Paypal, qui avait défendu ces changements en assurant que les données croisées avec Facebook et Criteo ne servaient que les campagnes publicitaires opérées pour le compte de Paypal. « Les informations que nous échangeons ne sortent donc pas du cercle PayPal », avait-il conclu.

Criteo nous avait contactés pour relayer un communiqué rédigé à sa demande par Paypal. Ce dernier faisait savoir que les données qui lui étaient transmises étaient anonymisées, et traitées grâce à ses solutions de ciblage publicitaire.

Contacté par la rédaction, Paypal n'a pas encore communiqué sur le sujet

À lire également:

mise à jour, du 24/10/2013 à 20h43

Paypal a tenu à réagir au communiqué de la CNIL. Jointe par nos soins, la firme répond ainsi :
« Chaque jour, PayPal aide des millions de français à payer les choses qu'ils veulent en toute sécurité et le plus simplement possible. Pour assurer la confiance et la protection de nos utilisateurs, nous travaillons en collaboration et transparence avec les autorités et la CNIL. L'alerte de la CNIL revient sur les changements annoncés il y a un mois à nos utilisateurs PayPal en France. Nous attendons d'avoir le retour de la CNIL pour définir si des informations ou précisions supplémentaires sont nécessaires. »

Et d'ajouter : « Nous prenons très au sérieux le respect de la vie privée de nos utilisateurs avec un niveau très strict de confidentialité et dans le cadre du secret bancaire et de la réglementation européenne. Comme indiqué à nos utilisateurs, nous partageons quelques informations avec des fournisseurs de services pour améliorer la qualité de notre service et leur proposer des offres marketing pertinentes. Nous faisons cela dans les cadre des campagnes marketing PayPal destinées aux utilisateurs PayPal. Tous ces partenaires sont communiqués dans notre politique de vie privée et nous ne les autorisons absolument pas à utiliser ces informations pour leur propre usage. Nous ne vendons ni louons aucune information de nos utilisateurs et nous gardons précieusement les informations bancaires dans le cadre sécurisé de nos transactions. »

Article initialement publié le 23/10/2013, à 18h23


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
Le navigateur Microsoft Edge s'enrichit de nouvelles fonctionnalités
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Clap de fin pour Hadopi ? Le Conseil constitutionnel déclare ses pouvoirs contraires à la Constitution
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
scroll top