PayPal annonce aux utilisateurs le partage de données avec Facebook et Criteo (màj)

Par
le 16 septembre 2013 à 11:33
 0
Dernière mise à jour, du 16/09/2013 à 11h28

Après les nombreux retours de nos lecteurs et nos propres vérifications, il s'avère que les utilisateurs du service PayPal ne peuvent pas modifier le paramétrage de leur compte pour ne plus figurer dans le programme de croisement des données personnelles. Un message d'erreur s'affiche alors systématiquement. Nous attendons pour le moment un retour de PayPal.

024E000006641918-photo-message-d-erreur-paypal.jpg


024E000006641920-photo-message-d-erreur-paypal-2.jpg



Le service de paiement en ligne Paypal a notifié ses utilisateurs de la mise à jour de ses conditions d'utilisation. Celles-ci prévoient la possibilité de transmettre des données personnelles à Facebook ou encore au spécialiste de la publicité ciblée Criteo via un mécanisme d'opt-out (acceptation par défaut) .

00FA000005487729-photo-paypal-logo.jpg
PayPal a annoncé la modification de ses conditions générales d'utilisation, actant notamment le partage de données de ses utilisateurs auprès de tiers, notamment à des fins de ciblage publicitaire. Comme l'a remarqué ZDNet, le service de paiement en ligne a ainsi fait parvenir un courriel à chacun de ses utilisateurs pour le notifier, par e-mail, des changements à venir, prenant effet à compter du 18 novembre prochain.

Dans le message, PayPal explique que l'internaute n'a aucune démarche à faire s'il désire accepter les termes des nouvelles CGU. Autrement dit, le service a choisi un mécanisme d'opt-out (choix par défaut) pour soumettre sa nouvelle politique aux utilisateurs. Relation contractuelle oblige, si d'aventure l'internaute n'était pas d'accord avec les changements opérés par PayPal, alors il devra renoncer à l'utilisation de son service.

Dans son mail, PayPal explique mettre à disposition de ses membres un service de meilleure qualité, plus rapide et performant. Reste que dans les 15 pages de documentation, il apparaît un certain nombre de modifications susceptibles d'intéresser davantage l'internaute : l'utilisation qui est faite de ses données.

01F4000006639516-photo-paypal-mail-cgu.jpg
capture d'écran du courriel adressé aux utilisateurs

Sur ce point, PayPal dresse le listing des partenaires avec lesquels il communique les données de ses utilisateurs. Y figurent notamment le réseau social Facebook, permettant à un utilisateur de « partager les détails de transactions associées à un achat effectué par lui-même avec des utilisateurs de la plateforme Facebook (...) et mettre en oeuvre un basculement de la facturation sur l'opérateur et afficher des publicités sur Facebook » pour ses utilisateurs.

Les transmissions de données semblent par ailleurs bien plus critiques s'agissant de Mediaplex et Criteo, le spécialiste de la publicité ciblée. PayPal annonce ainsi qu'à compter du 18 octobre, il pourra partager auprès de lui le nom, adresse email, numéro de téléphone et/ou identifiant de compte PayPal (le cas échéant) de l'utilisateur, « ainsi que l'identifiant de l'appareil utilisé par une personne spécifique, contenu des publicités à fournir et segmentation dans un groupe d'utilisateurs à des fins publicitaires ».

L'objectif est clair, il s'agit de « mettre en oeuvre et évaluer des campagnes de reciblage pour identifier les visiteurs et les rediriger vers des campagnes de publicité personnalisées ». D'autres transmissions de données sont effectuées, pour des raisons de sécurité, auprès d'organismes de crédit ou de lutte contre la fraude.

Une fois que l'internaute aura accepté les nouvelles CGU, ou aura plutôt décidé de ne pas se désinscrire, il ne semble pour le moment disposer d'aucun mécanisme de contrôle. Dans ses conditions d'utilisation, Paypal se contente pour le moment d'expliquer qu'il « ne vendra ni ne louera pas vos informations personnelles à des tiers à des fins publicitaires sans (votre) consentement explicite, et ne divulguera ces informations que dans des cas précis et aux fins décrites dans le présent règlement ». Espérons tout de même que le service mette à la disposition des internautes un outil permettant de contrôler à minima l'usage des données personnelles et leur transmission.



mise à jour du 13/09/2013 à 18h24

Marc Jaugey, directeur de la communication chez PayPal, a souhaité réagir à cet article en apportant quelques précisions.

« PayPal dispose d'une licence bancaire. Il est en ce sens soumis au respect du secret bancaire. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'en aucun cas les données de nos utilisateurs ne sont transmises à des tiers afin que ces derniers puissent les exploiter pour gagner de l'argent. Nous travaillons avec des acteurs comme Facebook ou Criteo pour optimiser nos campagnes publicitaires. Il s'agit donc de croiser les données dont ils disposent avec les notres (le nom, l'adresse e-mail, le numéro de téléphone et/ou l'identifiant de compte PayPal, ndlr) pour qu'une publicité différente s'affiche selon que l'utilisateur utilise régulièrement ou non nos services de paiements par exemple. Ces dispositions ne portent que sur les campagnes publicitaires réalisées pour le compte de PayPal. Les informations que nous échangeons ne sortent donc pas du cercle PayPal ».

Par ailleurs, il tient à préciser l'existence d'un paramétrage (dans la rubrique « paramètres », « plus d'options »), permettant « de choisir de ne plus figurer dans le programme de croisement des données à portée publicitaire ».

Article initialement publié le 13/09/2013 à 16h00
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le patron du moteur de recherche respectueux de la vie privée, Éric Léandri, soutient l’Union européenne dans son entreprise de directive sur le droit d’auteur et prend d’ores et déjà de sérieux engagements.
08:26 | Loi internet
Le mois prochain, HBO lancera la huitième et ultime saison de Game of Thrones. Si l'attente est encore longue pour les fans qui ont hâte d'assister cette grande conclusion, les créateurs de la série ont préparé un petit quelque chose pour les faire patienter.
La startup française Keecker a annoncé la fin de son aventure, débutée en 2012, à cause d’un manque de fonds. Par conséquent, son petit robot autonome, destiné au grand public, ne sera plus produit.
07:28 | Robotique
Une équipe de chercheurs d’Harvard a réussi à percer le secret de la régénération du corps en étudiant une espèce de vers marins.
06:59 | Santé
D’après une source du site ComicBook, relayée ce 19 mars par IGN, l’intrigue de la prochaine trilogie Star Wars prendrait place sous l’Ancienne République, soit plusieurs siècles avant l’épopée des Skywalkers narrée dans les films de George Lucas.
06:30 | Star wars
Hyundai vient d’annoncer un partenariat avec Yandex, l’un des géants de la tech russe, visant à présenter un prototype de véhicule autonome d’ici la fin d’année
Rockstar Games dévoile quelques-unes des nouveautés qui seront intégrées à la prochaine > mise à jour de Red Dead Online.
À un peu moins de quatre mois de sa diffusion, la saison 3 de Stranger Things dévoile enfin du concret avec une toute nouvelle bande annonce.
20/03 | Séries
Des chercheurs ont mis au point un système reposant sur une intelligence artificielle, capable de reconnaître des émotions à partir des signaux d’un électroencéphalogramme. Et les résultats obtenus sont sans précédent.
L’opérateur historique a décidé de s’associer à l’entreprise montpelliéraine pour développer des ampoules connectées.
En 2013, Disney décidait d'arrêter le développement de jeux vidéo inspirés de ses licences en interne.
20/03 | Jeux vidéo
Toyota proposera des automates d’assistance destinés aux spectateurs tandis que Panasonic équipera des travailleurs de ses exosquelettes.
20/03 | Robotique
Comment choisir le meilleur disque dur externe ?
Google va s’adapter aux exigences de l’Union européenne et annonce qu’il donnera aux utilisateurs Android une meilleure visibilité aux alternatives à Chrome et à son moteur de recherche.
20/03 | Android
L’entreprise NVIDIA a fait la démonstration de son dernier logiciel à base d’intelligence artificielle. Celui-ci est capable d’interpréter des gribouillis sommaires et de les transformer en œuvres d’art.
20/03 | NVIDIA
scroll top