Confidentialité : "l'action répressive" se précise contre Google (màj)

28 février 2013 à 15h51
0
Après avoir émis des recommandations auprès de Google, les autorités européennes chargées de la protection des données personnelles haussent le ton. La firme américaine n'a en effet pas modifié ses règles de confidentialité et a dépassé le délai de 4 mois pour prendre en compte leurs critiques.

00FA000005672612-photo-google.jpg
En octobre dernier, le groupe des Cnil européennes (G29) présentait à Google plusieurs points sur lesquels la firme devait plancher afin de modifier ses règles de confidentialité. La Commission reprochait à la nouvelle politique dévoilée par la société américaine d'être « incapable de déterminer quelles sont les données personnelles utilisées pour ce service et les finalités exactes pour lesquelles ces données sont traitées ».

Plusieurs points étaient ainsi mis en avant par le G29. Google devait donc renforcer le consentement des personnes pour la combinaison des données « pour les finalités d'amélioration de service, de développement de nouveaux services, de publicité et d'analyse de fréquentation ». Le droit d'opposition (opt-out) devait être renforcé et une meilleure distinction entre les outils utilisés pour la sécurité et ceux dédiés à la publicité devait être opérée.

Malgré un délai de 4 mois accordé à Google, la Cnil (parlant au nom du G29) annonce « qu'aucune réponse n'a été apportée par la société » pour se mettre en conformité et s'engager sur la mise en œuvre de ces recommandations. De nouvelles investigations sur les pratiques de Google sont donc à prévoir. Un groupe de travail, piloté par la Cnil, sera également mis en place afin de « coordonner l'action répressive » des autorités. Laquelle devrait intervenir « avant l'été », précise-t-elle dans une note.

Pour rappel, la Cnil peut, lorsque des manquements à la loi sont reconnus comme tels, enjoindre le service de cesser le traitement d'informations personnelles mais également prononcer une amende allant jusqu'à 150 000 euros.

De son côté, Google nous a contacté afin de préciser que sa politique de confidentialité « respecte la loi européenne et nous permet d'offrir des services plus simples et plus efficaces. Nous nous sommes pleinement impliqués tout au long des échanges avec la CNIL, et nous continuerons à le faire ». En outre, la firme précise que chaque utilisateur peut consulter l'ensemble des services qu'il utilise via son tableau de bord (dashboard).


Mise à jour : Comme prévu, la Cnil indique avoir réuni les autres autorités européennes chargées de la protection des données personnelles. Dans ce cadre, elle confirme que ce groupement, le G29, prendra les mesures nécessaires conformément aux pouvoirs dont il dispose. Un groupe de travail sera donc lancé avant l'été et auditionnera Google.


Version initiale de l'article publié le 18/02/2013 à 14h42
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
FUELL annonce l'arrivée de ses vélos électriques en France pour début novembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top