Confidentialité : "l'action répressive" se précise contre Google (màj)

le 28 février 2013 à 15:51
 0
Après avoir émis des recommandations auprès de Google, les autorités européennes chargées de la protection des données personnelles haussent le ton. La firme américaine n'a en effet pas modifié ses règles de confidentialité et a dépassé le délai de 4 mois pour prendre en compte leurs critiques.

00FA000005672612-photo-google.jpg
En octobre dernier, le groupe des Cnil européennes (G29) présentait à Google plusieurs points sur lesquels la firme devait plancher afin de modifier ses règles de confidentialité. La Commission reprochait à la nouvelle politique dévoilée par la société américaine d'être « incapable de déterminer quelles sont les données personnelles utilisées pour ce service et les finalités exactes pour lesquelles ces données sont traitées ».

Plusieurs points étaient ainsi mis en avant par le G29. Google devait donc renforcer le consentement des personnes pour la combinaison des données « pour les finalités d'amélioration de service, de développement de nouveaux services, de publicité et d'analyse de fréquentation ». Le droit d'opposition (opt-out) devait être renforcé et une meilleure distinction entre les outils utilisés pour la sécurité et ceux dédiés à la publicité devait être opérée.

Malgré un délai de 4 mois accordé à Google, la Cnil (parlant au nom du G29) annonce « qu'aucune réponse n'a été apportée par la société » pour se mettre en conformité et s'engager sur la mise en œuvre de ces recommandations. De nouvelles investigations sur les pratiques de Google sont donc à prévoir. Un groupe de travail, piloté par la Cnil, sera également mis en place afin de « coordonner l'action répressive » des autorités. Laquelle devrait intervenir « avant l'été », précise-t-elle dans une note.

Pour rappel, la Cnil peut, lorsque des manquements à la loi sont reconnus comme tels, enjoindre le service de cesser le traitement d'informations personnelles mais également prononcer une amende allant jusqu'à 150 000 euros.

De son côté, Google nous a contacté afin de préciser que sa politique de confidentialité « respecte la loi européenne et nous permet d'offrir des services plus simples et plus efficaces. Nous nous sommes pleinement impliqués tout au long des échanges avec la CNIL, et nous continuerons à le faire ». En outre, la firme précise que chaque utilisateur peut consulter l'ensemble des services qu'il utilise via son tableau de bord (dashboard).


Mise à jour : Comme prévu, la Cnil indique avoir réuni les autres autorités européennes chargées de la protection des données personnelles. Dans ce cadre, elle confirme que ce groupement, le G29, prendra les mesures nécessaires conformément aux pouvoirs dont il dispose. Un groupe de travail sera donc lancé avant l'été et auditionnera Google.


Version initiale de l'article publié le 18/02/2013 à 14h42
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

En Norvège, les taxis devront se convertir à l'électrique d'ici 2023, et auront la possibilité de faire le plein via un système à induction.
Renault va déployer une flotte de 15 ZOE à charge bidirectionnelle pour élaborer les futures offres de charge réversible du groupe.
Les principaux groupes pétroliers et gaziers cotés en Bourse ont dépensé plus d’un milliard de dollars depuis la fin de la COP21 pour mener leur stratégie lobbyiste.
09:35 | Énergie
Grâce aux nouvelles découvertes réalisées par Scott Sheppard et son équipe de l’Institut Carnegie pour la Science, Jupiter possède maintenant 79 lunes, aucune planète du système solaire n’en possède autant !
08:55 | Espace
Le juge des référés du tribunal de grande instance de la Ville rose a accordé à plusieurs personnes le droit de refuser l’installation du compteur de nouvelle génération à leur domicile.
InSight, le robot scientifique qui a rejoint Mars en novembre dernier, a notamment pour objectif d’étudier la structure interne de la planète rouge ainsi que de recenser et identifier les activités sismiques martiennes grâce à son sismomètre de conception française : SEIS.
07:57 | Espace
Les plateformes SVoD sont en train de grignoter des parts de marché aux câblo-opérateurs au niveau mondial, mais ces derniers restent encore bien plus rentables avec un chiffre d’affaires estimé de 118 milliards de dollars.
C'est cette année que la célèbre franchise Angry Birds fêtera son dixième anniversaire. Pour célébrer l'événement, les développeurs de Rovio Entertainment proposeront très bientôt un épisode inédit pensé exclusivement pour la réalité augmentée.
06:59 | Jeux vidéo
Le système permet de faire lien entre différentes affaires criminelles afin d’obtenir une liste de suspects potentiels. Les défenseurs des libertés civiles s’inquiètent d’une utilisation discriminatoire de cet outil.
Abordables, performants, régulièrement mis à jour : les smartphones Xiaomi ont de beaux atouts à faire valoir. Ils ont aussi l’énorme avantage d’être facilement modifiables via le root et des ROM modifiées. Ces dernières manipulations deviennent d’ailleurs d’une simplicité enfantine grâce à l’outil XiaoMiTool v2 récemment lancé sur XDA.
Le chef de produit moniteurs de la marque sud-coréenne, Christophe Partridge, détaille pour Clubic les grandes caractéristiques des trois nouveaux écrans Samsung.
24/03 | Écran PC
La rumeur indiquant que Huawei travaille sur deux nouvelles montres connectées semble se vérifier un peu plus aujourd'hui.
Il a étonné autant qu’effrayé les badauds qui s’y sont confrontés : l’énorme Energizer Power Max P18K Pop se cherche un financement pour exister au-delà de sa preuve de concept.
Windows Defender ATP devient Microsoft Defender ATP, et se paie en conséquence une sortie sur macOS pour aider les entreprises à renforcer leur sécurité informatique.
24/03 | Mac OS
Annoncée en janvier dernier, la refonte visuelle de Steam est en bonne voie, comme en témoignent les premiers visuels publiés par Valve à l’occasion de la GDC.
24/03 | Steam
scroll top