Le rachat de Shazam par Apple suspendu par la Commission européenne

25 avril 2018 à 08h48
0
L'opération financière avait été annoncée par Apple en décembre 2017. L'entreprise à la pomme révélait alors sa volonté de racheter l'application de reconnaissance musicale numéro 1 dans le monde.

Aujourd'hui, la transaction financière - qui s'annonçait comme l'une des plus grosses jamais réalisées par Apple - est suspendue par la Commission européenne.

Une opération stoppée à la demande de plusieurs pays européens

Suite au rachat de NeXT en 1996 pour 400 millions de dollars, puis de Beat Electronics en 2014 pour 3 milliards de dollars, l'acquisition de Shazam par Apple, pour un prix d'environ 400 millions d'après TechCrunch, s'annonçait d'ores et déjà comme l'une des plus grosses transactions de l'histoire de la marque à la pomme.

Tout était prêt, les dirigeants de l'application de reconnaissance musicale déclaraient déjà ne pas pouvoir « imaginer meilleure maison qu'Apple » et annonçaient attendre la conclusion de la transaction avec impatience. Mais voilà, c'était sans compter l'intervention de l'Autriche, la France, l'Islande, l'Italie, la Norvège, l'Espagne et la Suède, qui ont demandé à la Commission européenne d'examiner cette transaction.

shazam app mobile


L'ouverture d'une enquête approfondie

C'est ainsi que l'opération de rachat de Shazam par Apple se voit suspendue pour une durée maximale de 90 jours ouvrables, le temps pour la Commission d'examiner les tenants et les aboutissants de cette éventuelle transaction. Le régulateur de la CE craint avant tout que l'opération ne permette à Apple d'accéder à des données commerciales sur les clients de ses concurrents musicaux, et que la marque s'en serve pour les cibler et les pousser à utiliser Apple Music plutôt que l'application de l'un de ses concurrents.

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence (et célèbre pour ses positions très claires sur les abus des GAFA) a déclaré dans le communiqué envoyé par la Commission européenne que « la façon dont les gens écoutent de la musique a considérablement changé ces dernières années, de plus en plus d'Européens utilisant les services de streaming de musique. Notre enquête vise à s'assurer que les fans de musique continueront à profiter d'offres de streaming musicales attrayantes ».

Les résultats de l'enquête sont attendus au plus tard le 4 septembre 2018 et indiqueront si le rachat peut être effectué en l'état ou sous certaines conditions, ou s'il est tout simplement annulé.

Sources : TechCrunch, Commission Européenne.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top