Le gouvernement s'attaque à l’anonymat des cartes bancaires prépayées

23 novembre 2015 à 15h05
0
Le ministère des Finances annonce une série de mesures visant à lutter contre le financement du terrorisme. Le gouvernement entend mieux encadrer l'utilisation des cartes bancaires prépayées et facilitera l'échange d'informations financières entre les autorités.

Le gouvernement présente plusieurs mesures destinées à lutter contre les moyens de financer le terrorisme. Les décisions prises par le ministère des Finances concernent le quotidien des Français (depuis le 1er septembre 2015, aucun paiement en espèces supérieur à 1000 euros n'est autorisé) mais également l'ajout de nouvelles prérogatives pour Tracfin, la cellule de Bercy chargée d'agir contre le blanchiment d'argent.

Les autorités confèrent de nouvelles prérogatives aux organismes qui enquêtent sur les mouvements de fonds suspects. Les agents du ministère des Finances seront désormais habilités à consulter directement le Fichier des personnes recherchées (FPR). Les autorités seront donc à même de consulter des informations relatives à certaines personnes fichées (dont le fichier S).

L'accès aux cartes prépayées bancaires va également être davantage encadré. Le principe de ce service est identique aux cartes prépayées pour la téléphonie à la différence que de l'argent est ici « rechargé », et non des heures de communication. Les paiements sur la carte sont décorrélés du compte qui l'alimente, ce qui a pour effet de rendre un achat difficilement traçable.

0258000007287346-photo-bercy02.jpg

Dès 2016, la somme totale pouvant être créditée sur la carte ainsi que le montant des espèces versées pour recharger la carte seront limités. Pour cela, le gouvernement devra également surveiller l'utilisation des applications mobiles permettant de mettre de nouveaux fonds sur ces cartes.

De même, les organismes qui procurent ces cartes à leurs clients devront vérifier l'identité de leurs porteurs. La mesure s'applique également aux cartes non-rechargeables de moins de 250 euros ainsi qu'aux cartes rechargeables allant jusqu'à 2 500 euros.

Quant aux commerçants, ils seront prochainement obligés de vérifier l'identité de leurs clients qui ne résident pas en France. Cette étape ne sera nécessaire que « pour les transactions dont le montant est supérieur ou égal à 10 000 euros », précise le ministère.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top