Ross Ulbricht avoue avoir créé Silk Road mais plaide non coupable

0
Le procès de Ross Ulbricht s'est ouvert à New York. Cerveau présumé du site de vente de drogue Silk Road, fermé par le FBI en octobre 2013, il a plaidé non coupable. Il risque la réclusion à perpétuité.

Ross Ulbricht, un « bouc-émissaire » ? C'est la ligne de défense qu'a choisi l'avocat de l'administrateur présumé du site Silk Road, dont le procès s'est ouvert mardi 13 janvier à New York. L'avocat a reconnu, cependant, que le jeune homme âgé de 30 ans était bien à l'origine de la création du site, souvent qualifié d' « eBay de la drogue ». Le cerveau présumé avait été interpellé en octobre 2013, le site Internet, fermé dans la foulée.

0230000007855645-photo-ross-ulbricht-silk-road.jpg
Ross Ulbricht, fondateur de Silk Road - crédit : DR.


Soupçonné d'avoir dirigé « le plus grand et le plus sophistiqué marché noir de la criminalité sur Internet », Ross Ulbricht a plaidé non coupable des sept chefs d'accusation retenus contre lui. Parmi eux : association de malfaiteurs au sein d'un trafic de drogue, piratage informatique et blanchiment d'argent - l'équivalent de 27 millions de dollars en bitcoins avaient été saisis par le FBI sur les ordinateurs de Ross Ulbricht en janvier 2014.

Un autre chef d'accusation porte sur l'organisation d'une activité criminelle à long terme, dont Ross Ulbricht est désigné comme l'un des principaux pivots. Ce type d'accusation cible généralement les membres actifs des mafias et autres cartels de la drogue. Il s'accompagne d'une peine minimale de prison de 20 ans ferme.

Une simple « expérience économique » ?

Ross Ulbricht a récolté 340 000 dollars via un site de soutien appelé « Libérez Ross ! » et monté par sa famille pour l'aider à financer sa défense. Pour Joshua Dratel, cité comme un « avocat-vedette », son client aurait été placé sur le devant de la scène afin de masquer les vrais coupables. Silk Road n'était, selon l'avocat, qu'une « expérience économique » pour Ross Ulbricht. Cette activité devenant « trop stressante » pour lui, il en aurait finalement cédé le contrôle à d'autres personnes. Mais pour le procureur Timothy Howard, le disque dur de l'accusé contiendrait « de nombreuses preuves » qu'il était bel et bien à la tête des opérations de ce site.

Celui qui s'appelait « Dread Pirate Roberts » sur Silk Road est bien « le pivot central de cette entreprise criminelle », a ajouté le procureur, cité par Reuters, qui précise que 95% des produits vendus sur Silk Road étaient de la drogue auprès de plus de 100 000 acheteurs cachés derrière le réseau décentralisé Tor et ce, dans plusieurs pays en Amérique du Nord et en Europe. Le procès devrait durer de quatre à six semaines.


A lire également :




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Tesla est en dérapage incontrôlé en bourse depuis six mois
The Pirate Bay de retour le 1er février ? (màj)
Infos US de la nuit : Google va lancer un smartphone modulable à Porto Rico
Skype : nouvelle version sur iPhone et programme de test
Chrome : Google active le nouveau gestionnaire de comptes
Facebook veut filtrer les contenus inappropriés, mais non les censurer
Red Star 3.0 : quand la Corée du Nord clone OS X
Local Motors Strati : une voiture entièrement imprimée en 3D
Le launcher de Google Now apporte le Material Design sur Android 4.1+
HP Pavilion Mini, un petit PC sous Windows à 330 euros
Haut de page