PaaS : Face à VMware, Red Hat déploie OpenShift Entreprise

Thomas Pontiroli
27 novembre 2012 à 17h38
0
Afin de tenter de tenir la dragée haute face à VMware et son PaaS Open Source, l'éditeur Red Hat annonce OpenShift Entreprise, une offre concurrente pour les professionnels à installer sur site.

00DC000005557615-photo-openshift-logo.jpg
L'offre cloud de Red Hat se renforce, avec l'arrivée d'OpenShift en version Entreprise. Inaugurée en mai 2011 et disponible depuis en bêta gratuite, la plateforme en tant que service (PaaS) Open Source peut désormais être déployée sur site, dans les datacenters d'entreprise, mais aussi en cloud public, privé ou hybride. Ce lancement intervient six mois après que Red Hat a libéré le code source d'OpenShift qui a permis à la communauté, baptisée OpenShift Origin, de faire avancer la plateforme.

Pour rappel, une offre PaaS telle qu'OpenShift Entreprise, mais aussi App Engine de Google, Azure de Microsoft ou Force.com de Salesforce, permet aux entreprises de développer, tester et exécuter leurs applications sur une plateforme hébergée. Cet environnement d'exécution en ligne permet ainsi aux développeurs de déployer leurs logiciels hors des murs de l'entreprise. La solution de Red Hat « offre aux professionnels l'accès à une plateforme d'applications cloud grâce à laquelle ils peuvent concevoir les applications dont leur entreprise a besoin et les exécuter dans une architecture cloud », explique Red Hat dans son communiqué.

« Les plates-formes sous forme de service séduisent toujours plus d'entreprises, désireuses de pouvoir développer, déployer et gérer tous types d'applications. Le marché mondial des offres PaaS en Cloud public a enregistré une croissance supérieure à 40 % en 2011 », explique Stephen D. Hendrick, vice-président de l'institut IDC, en appui à ce lancement. Mais une autre étude, menée par Forrester, indiquait en 2011 que 26% des entreprises écartaient spontanément le PaaS, en raison de multiples freins : craintes liées à l'externalisation de l'exploitation des logiciels, niveau de technicité élevé en raison d'un nombre d'accessoires de développement jugé limité, et nécessité de réécrire les applications selon le type de PaaS, sachant que tous les langages ne sont pas représentés.

Avec sa solution PaaS Open Source, OpenShift Entreprise s'appuie sur la distribution Linux Red Hat Entreprise et JBoss Entreprise Application Platform, laquelle rend compatible la plateforme avec Java EE 6. La plateforme supporte les langages Java, Ruby, Python, PHP et Perl. Sur ce point, Red Hat veut faire valoir une plus grande flexibilité face à Salesforce, qui ne propose qu'un langage propriétaire (Apex), ou même Google, qui se limite à Python et Java dans son App Engine.

Red Hat est ainsi en concurrence frontale avec VMware et son PaaS Open Source, Cloud Foundry, qui supporte Java, Javascript, Ruby, et Scala. L'offre de Red Hat est déjà disponible en Amérique du Nord et en Europe. Elle sera commercialisée prochainement dans davantage de régions.

0230000005557589-photo-openshift.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top