Le Syntec adresse 5 propositions pour le développement du logiciel

01 juin 2018 à 15h36
0
Le Syntec numérique publie un document dans lequel figure 5 propositions phares destinées à promouvoir l'industrie du logiciel en France. L'organisation propose d'étendre le statut des Jeunes entreprises innovantes (JEI) aux éditeurs et de renforcer la formation afin de « concourir à la création d'une dynamique de croissance » dans ce secteur.

00FA000004881420-photo-syntec-num-rique.jpg
Dans son propos introductif, le Syntec rappelle la publication du rapport McKinsey dévoilé en mars dernier. Le document identifiait clairement le secteur du numérique comme étant porteur et capable de fournir des relais de croissance à l'Economie. Le cabinet expliquait qu'en 2010, la part du numérique a représenté 3,7 % du PIB, un taux qui pourrait grimper à 5,5 % en 2015.

Suivant cette logique, la chambre professionnelle des métiers du numérique ajoute dans son livre blanc et noir 5 propositions qu'elle adresse aux candidats à l'élection présidentielle. La première s'attache à mettre en place un statut de « société créatrice de logiciels ». Il s'agit en fait d'une extension du statut déjà existant de Jeunes Entreprises Innovantes au cercle des éditeurs de logiciels. « Le personnel engagé dans le processus de création » de ces sociétés serait exonéré de charges sociales si l'employeur réinvestit au moins 50 % de ses bénéfices en R&D.

Deux autres propositions (2 et 4) mettent en lumière les besoins en matière de formation. Le Syntec demande que des cours de Business Development soient dispensés pour toute école et université. Des sponsors privés seraient chargés du financement et des sociétés éditrices de logiciels pourraient être en charge du projet.

Enfin, le dernier point s'attache à la promotion des pôles de compétitivité. L'organisation professionnelle milite en faveur du regroupement au sein « d'écosystèmes » pour les « grands éditeurs présents en France, les investisseurs publics et privés, les sociétés éditrices de logiciels, les universités et les écoles... » Les candidats à l'élection présidentielle sont invités à piocher dans ces propositions, ils devront donc préciser dans les jours à venir par quels moyens ils souhaitent soutenir la filière du logiciel en France.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Clubic Week 2.0 : la révolution HADOPI est en marche
Revue de Web : le retour des disquettes chanteuses !
Live Japon : quand les réseaux mobiles font
SkyDrive Wave 5 : synchro, stockage payant et OpenDocument ?
Eric Besson demande un second audit du réseau Free Mobile
Twitter ouvre un service publicitaire pour les petites entreprises
AMD publie les Catalyst 12.2 pré-WHQL
Vie privée : Microsoft profite une nouvelle fois des déboires de Google
Free Mobile : l'Arcep rendra son verdict début mars
François Hollande confirme sa décision d'abroger la riposte graduée
Haut de page