Toshiba supprime 6800 postes (màj)

Par
Le 21 décembre 2015
 0
Toshiba serait sur le point de supprimer 7000 emplois dans des secteurs de produits électroniques destinés au grand public. Suite à un récent scandale sur la mauvaise gestion de ses opérations financières, le géant japonais prévoit un plan de restructuration afin de rationaliser ses comptes

Actualité mise à jour en bas de page

Selon le quotidien Nikkei, le groupe d'électronique japonais vient d'entrer dans la dernière étape des coupes salariales. En attendant les annonces officielles de la fin de mois, il semblerait que le goupe nippon cherche à réduire de façon drastique un certain nombre d'opérations qui touchent à la division des téléviseurs et ordinateurs personnels, notamment dans son usine d'Ome. Il pourrait même s'agir d'un arrêt complet et définitif de sa production de télévisions.

Déjà en septembre, la société avait clairement affiché sa volonté de prendre de nouvelles directions, choisissant de se retirer du marché des capteurs d'image et de vendre aussi ses parts dans le système numérique d'imagerie rétinienne de Topcon, dans le secteur de la santé. C'est le groupe Sony qui avait alors racheté la dernière usine de capteurs photo Toshiba, nourrissant également le projet de lui reprendre son usine de semi-conducteurs d'Oita, au Japon.

La division « lifestyle » de Toshiba représente un cinquième des ventes du groupe et emploie plus de 24 000 travailleurs étrangers et nationaux. Mais les ventes diminuant de 10%, ont fait perdre à la société environ 1 milliard d'euros.

02bc000008219768-photo-nokia-808-pureview.jpg
Le photophone Nokia 808 Pureview embarque un CMOS Toshiba HES9 de 41 mégapixels - Crédit : Nokia.


Le groupe japonais se veut rassurant : parmi les 7000 travailleurs licenciés, il y aura principalement des retraites anticipées ainsi que de simples « déplacements » pour les autres employés. Délaissant le secteur des téléviseurs, Toshiba prévoit de se recentrer sur les équipements électriques nouvelle génération, les ascenseurs, la climatisation commerciale et d'autres secteurs liés à l'infrastructure.

Les mauvais élèves punis


Chef de la direction du conglomérat japonais, Hisao Tanaka, et une série d'autres hauts reponsables ont démissionné en juillet, laissant derrière eux le plus grand scandale comptable du pays au cours des dernières années.

Une enquête indépendante avait prouvé que le PDG savait que les vrais résultats financiers du groupe avaient été maquillés, gonflant ses bénéfices de 1,2 milliard de dollars sur une période de plusieurs années.

L'action Toshiba, qui avait déjà chuté de 16% en mai, a poursuivi suite à ces événements son inquiétante dégringolade, chutant à nouveau de 7,5% en novembre.


Mise à jour :
Selon de nouvelles déclarations de Nikkei, Toshiba vient de confirmer la suppression de 6800 emplois dans ses activités électroniques grand public et devrait terminer l'exercice 2015/16 sur une perte nette annuelle record de 4,2 milliards d'euros.

Des problèmes de restructuration dus au scandale des comptes truqués en seraient la cause, tout comme une difficulté à maintenir des marges dans le domaine des mémoires Flash Nand.


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Toshiba

scroll top