Tesla : l'Allemagne estime que le terme "Autopilot" prête à confusion

17 octobre 2016 à 18h05
0
La terminologie « Autopilot » fait l'objet d'une nouvelle controverse. Le régulateur des transports allemand demande effectivement à Tesla de ne plus utiliser ce terme « prêtant à confusion ».

Après l'association de consommateurs américaine Consumer Reports, c'est maintenant au tour des autorités allemandes de s'en prendre au terme Autopilot, que Tesla emploie pour ses voitures électriques.

Les opposants à ce terme estiment qu'il porte à confusion. Dans une lettre envoyée à Tesla et relayée ce dimanche par Bild, l'agence fédérale allemande de l'automobile explique qu'elle veut « éviter les malentendus », les « fausses attentes » de clients, qui pourraient s'imaginer « un véhicule hautement automatisé pouvant être utilisé sans l'attention constante du conducteur ».

0230000008433666-photo-tesla-model-s-et-tesla-model-x.jpg

À lire aussi : Tesla rend ses voitures encore plus autonomes avec l'Autopilot 8.0

Le même "pilote automatique" qu'un avion de ligne

Tesla s'en défend : « Nous avons toujours été clair avec nos clients, le Pilotage automatique Tesla est un système d'assistance à la conduite qui requiert l'attention du conducteur à tout instant, tout comme les systèmes d'autres constructeurs. » En effet, à l'écran, les diverses fonctions qui constituent la panoplie Autopilot sont bien qualifiées d'assistances.

Le propriétaire d'une Tesla doit d'ailleurs activer expressément l'« assistance au maintien de cap » et reconnaitre une première fois que la fonction nécessite qu'il « garde en permanence les mains sur le volant » (voir photo ci-dessous). Puis cette règle est rappelée à chaque déclenchement de la fonction.

Le constructeur rappelle qu'il utilise le terme « de la même manière qu'il l'est depuis des décennies dans l'aviation : pour désigner un système d'assistance qui fonctionne sous la supervision directe d'un pilote ». Tesla affirme qu'ils n'ont « pas connaissance de mauvaises interprétations de la terminologie » par leurs clients allemands, mais qu'ils « seraient toutefois heureux de réaliser un sondage pour le confirmer », sans préciser néanmoins si et quand ils le feront.

« Le système de Pilotage automatique Tesla fonctionne de pair avec le conducteur pour rendre l'expérience de conduite plus sûre et moins stressante ». Lors de nos essais, nous avons émis plusieurs réserves quant au fonctionnement du pilote automatique, théoriquement levées depuis par la mise à jour 8.0. Mais nous pouvons attester du fait que le maintien dans la file permet globalement de conduire plus sereinement.

À lire aussi : Tesla Model S : j'ai parcouru 1000 km au pilote automatique

03E8000008549526-photo-tesla-autopilot-assistance-au-maintien-de-cap-b-ta.jpg
Crédit : FlorentSinan Brunel / Clubic
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top