Face au semi remorque de Tesla, Nikola passe à l'hydrogène zéro émission

13 septembre 2016 à 15h06
0
Virage à 180 degrés pour le camion révolutionnaire de Nikola Motor. Le Nikola One sera finalement le premier semi remorque fonctionnant à l'hydrogène.

Nommé en référence à l'inventeur de l'alternateur, Nikola Tesla, et probablement au moins autant en référence au constructeur de voitures électriques, Nikola Motor a créé l'événement au printemps dernier en dévoilant le concept d'un camion révolutionnaire. Le Nikola One était initialement un camion à motorisation 100 % électrique, alimenté par une batterie relativement modeste de 320 kWh ainsi que par un « prolongateur d'autonomie », c'est-à-dire par un générateur, comme sur la BMW i3, fonctionnant en l'occurrence au gaz naturel.

Puis le constructeur a publié un communiqué laconique dans lequel il affirmait que son camion serait finalement zéro émission, sans expliquer ce que devenaient les émissions issues de la combustion du GNV. Une information mettait néanmoins la puce à l'oreille : le camion aurait une autonomie de plus de 1 000 miles (1 600 km) et ne s'immobiliserait que 15 minutes avant de repartir pour le prochain millier de miles. Autrement dit, le camion pourrait faire le plein en seulement un quart d'heure.

0230000008444374-photo-nikola-motor-nikola-one.jpg

Sans surprise, le Nikola One fonctionnera à l'hydrogène. Le constructeur l'a récemment confirmé. La batterie et la génératrice seront remplacées par une pile à combustible de 800 V. Le constructeur promet une consommation d'hydrogène proche de 20 MPG (miles per gallon), soit 12 litres aux 100 km, surpassant ainsi les exigences définies pour les 10 prochaines années.

Nikola prévoit aussi d'installer une cinquantaine de stations d'hydrogène aux États-Unis d'ici 2020. Le carburant serait produit sans émission par des fermes solaires maison, pour du zéro émission de la production de l'énergie au transport.

0230000008444382-photo-nikola-motor-nikola-one.jpg

Il faudra le voir pour le croire

Si Nikola Motor retourne ainsi sa veste, c'est certainement pour ne pas souffrir de la comparaison avec le futur camion semi remorque de Tesla Motors, qu'Elon Musk a annoncé dans le cadre de son « Master Plan, Part Deux ». Tesla est un jeune constructeur qui peut paraitre prétentieux, que dire alors de Nikola, sorti de nulle part il y a moins d'un an ?

On peut d'ailleurs s'interroger sur la crédibilité des annonces de ce nouveau venu. On ne le croira que lorsqu'on verra. Il devrait présenter un camion fonctionnel le 1er décembre.

Quoi qu'il en soit, comme le rappelle Electrek, de nombreux constructeurs automobile reviennent de l'hydrogène, en raison de son mauvais rendement. En 2006, à partir de 100 kWh d'électricité, un véhicule à hydrogène délivrait au mieux 23 kWh, alors qu'un électrique délivrait 69 kWh.

La route vers la transition énergétique est encore longue...

08547470-photo-ulf-bossel-does-a-hydrogen-economy-make-sense.jpg

À lire aussi :
Nikola Motor adopte le prénom de Tesla pour son camion révolutionnaire
Volvo envoie son camion autonome à la mine
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top