Dans la famille Samsung, le fils s'apprête à diriger la firme

26 mai 2015 à 15h18
0
Le groupe Samsung vient d'opérer un rapprochement stratégique de deux de ses filiales. Le mouvement doit permettre au fils de l'actuel PDG de prendre la tête de la firme.

La succession à la tête de Samsung s'organise. Suite à son hospitalisation pour des problèmes de santé, Lee Kun-hee, l'actuel patron de la firme sud-coréenne pourrait céder les rênes de son empire. Pressenti pour reprendre le flambeau, Lee Jay-yong - Jay Y pour les intimes - est le fils du PDG.

01F4000008050396-photo-lee-jay-yong.jpg

Lee Jay-yong, actuel vice-président de Samsung


Dans l'optique de cette nouvelle prise de pouvoir, le groupe sud-coréen vient d'organiser un mouvement stratégique de taille. Selon le koreatimes, Samsung a fait le choix de fusionner deux de ses filiales au sein de la maison-mère. Cheil Industries et Samsung C&T (la branche construction et commerce international du groupe) sont ramenées dans le giron du groupe.

A la tête de cet élément, Jay-yong, 46 ans, détiendra pas moins de 16,5% des parts. Quant à ses deux sœurs, Boo-jin et Seo-hyun, elles possèderont chacune 5,5% des parts de l'entité nouvellement créée. Le message est donc à présent clair, le dirigeant sera amené dans les prochains mois à occuper davantage de responsabilités au sein du groupe.

La 3ème génération, prête à prendre la relève

Lorsqu'il prendra totalement les rênes du groupe, Lee Jay-yong représentera la troisième génération familiale à occuper la direction de Samsung. Son accession au poste suprême sera pavée de mesures visant à simplifier la structure de la société mais également à solidifier la mainmise de la famille sur les actifs de la multinationale.

Toujours est-il que de nombreux défis attendent le prochain homme fort de Samsung. Sur le marché de la téléphonie mobile, la direction doit enrayer le déclin des ventes constaté en 2014. Dans ce domaine, la société a enregistré un décrochage de plus de 37% de ses bénéfices, comparé à l'année précédente. Elle doit désormais miser sur une réduction du nombre de ses modèles et se concentrer sur certains marchés porteurs comme les pays émergents.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top