Samsung ne rachètera pas BlackBerry mais va s'en rapprocher

22 janvier 2015 à 16h38
0
Alors que Samsung peine à convaincre les entreprises avec son outil de sécurité Knox, et que BlackBerry aimerait regagner sa place dans leurs cœurs, les sociétés vont se rapprocher, mais de façon platonique.

Les rumeurs de rapprochement entre Samsung et BlackBerry à la mi-janvier avaient été aussitôt éteintes par les deux sociétés, mais elles n'étaient pas infondées. Car le sud-coréen et le canadien sont bien engagés dans des pourparlers, non pas pour un rachat, mais pour approfondir leur collaboration autour de l'entreprise. Ce secteur est devenu stratégique pour les fabricants de smartphones, qui en attendent un second souffle.


0230000006158370-photo-logo-samsung.jpg


Dans un e-mail adressé à l'agence Bloomberg, le co-PDG de Samsung, Shin Jong Kyun, affirme cinq jours plus tard : « Nous voulons travailler avec BlackBerry et développer notre partenariat, mais pas acquérir la société. BlackBerry est l'un de nos partenaires stratégiques les plus importants dans les services aux entreprises. »

En novembre 2014, BlackBerry avait annoncé que la dernière version de sa plateforme de gestion de flotte mobile, BlackBerry Enterprise Services 12 (BES12), serait intégrée à certains smartphones et tablettes Samsung Galaxy dès le début 2015. L'objectif à court terme était de compléter l'environnement de sécurité Knox du sud-coréen. A plus longue échéance, il s'agira de ne pas laisser Apple et IBM prendre trop d'avance.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows RT sera bien mis à jour, mais vers quel OS ?
Mouse-Box : quand le PC se cache dans une souris
Apprentissage du code à l’école : la France tente le pari
Windows 10 : de nouveaux smartphones haut de gamme en fin d'été
Les banques n'ont plus peur du crowdfunding
MegaChat lancé en bêta, refonte et nouveau nom de domaine pour Mega
BlackBerry : le PDG veut une
NVIDIA présente ses GeForce GTX 960
Uber : 5 milliards de dollars en 4 ans pour imposer sa vision
Be My Eyes : quand les voyants aident les malvoyants via leur smartphone
Haut de page