Samsung aurait tenté de racheter BlackBerry, et très cher

15 janvier 2015 à 17h08
0
Samsung aurait tenté de mettre le grappin sur BlackBerry. Une information de presse qui a enflammé les actionnaires, dont les espoirs ont rapidement été douchés par deux démentis des intéressés.

On imagine l'émotion des actionnaires de BlackBerry, mercredi 14 janvier, lorsqu'ils ont cru que leur entreprise en déclin allait se faire racheter par Samsung pour 7,5 milliards de dollars - soit 60% de prime. Objectif, selon Reuters, qui s'appuie sur des documents obtenus de sources proches du dossier : que le sud-coréen mette la main sur le portefeuille de brevets du canadien pour doper sa stratégie mobile en entreprise.


0230000006158370-photo-logo-samsung.jpg


Mais rapidement, les deux parties ont démenti. N'était-ce qu'un mirage ? « BlackBerry n'a pas eu de discussions avec Samsung concernant une offre possible d'achat », indique le fabricant de Waterloo dans un communiqué. Il est vite rejoint par Samsung qui parle dans un autre communiqué d'informations de presse « infondées ».

C'est que les deux entreprises évoluent à une période charnière de leur vie. Samsung a surfé depuis 2012 sur la frénésie autour de ses smartphones. Mais le fabricant est maintenant à la peine et voit ses ventes décliner. Pour sauver les meubles de cette branche colossale de son activité (70% de ses recettes en 2014), il envisage de cibler le marché des entreprises, que l'on considère encore comme sous-équipées en appareils mobiles.

Un rachat qui aurait du sens ?

Le sud-coréen doit faire vite pour contrecarrer les efforts de son meilleur ennemi, Apple. L'américain a noué un partenariat historique avec IBM l'an dernier, visant à développer une centaine d'applications spécifiques et taillées pour ses iPhone et iPad. Et il a commencé à en dégainer dix en fin d'année. Face à ce qui s'annonce comme une artillerie lourde, Samsung et sa solution de sécurisation Knox 2.0 apparaît comme un fantassin.

Dans le même temps, BlackBerry vient de terminer sa sanglante restructuration, qui aura coûté 10 000 emplois, environ, en trois ans. La société est résolument orientée vers les professionnels avec sa solution de messagerie BES, son smartphone Passport à l'ergonomie censée favoriser la productivité ou encore avec le récent rachat de Secusmart, l'éditeur de la solution de sécurisation mobile adoptée par Angela Merkel.

Si les deux entreprises ont démenti le rachat, cela ne signifie pas que l'un ne s'est pas montré intéressé par l'autre. Reuters soutient que Samsung a bien fait du pied à BlackBerry. Les actionnaires, eux, ont déchanté... provisoirement ?

A lire également :




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top