Test du BlackBerry Passport : un smartphone résolument pro

0
Avec son Passport, le constructeur BlackBerry joue véritablement la carte de la différence. D'une part, ce dernier détonne volontairement aux côtés des autres smartphones de la concurrence, d'autre part, il se positionne sur le secteur professionnel avec la promesse d'offrir un véritable outil de productivité. BlackBerry a repensé l'ergonomie de son traditionnel smartphone à clavier, tout en convoitant ses utilisateurs historiques. Alors, pari réussi ?

010E000007651385-photo-blackberry-passport.jpg
 BlackBerry Passport
 Caractéristiques principales
 Système d'exploitation BlackBerry 10.3
 Processeur / Fréquence Qualcomm Quad Core Snapdragon 801 (MSM8974-AA) à 2.2GHz
GPU Adreno 330, 450MHz
 Mémoire / Stockage Mémoire interne de 32 Go
 Slot d'extension micro SD jusqu'à 64 Go
 Mémoire vive de 3 Go
 Technologie d'écran et définition Ecran 4,5 pouces
 1440 x 1440 pixels - 453 PPP
 Appareil photo 13 mégapixels + flash
 2 mégapixels
 GPS Oui
 Batterie3450 mAH - non amovible
 Dimensions 128 x 90,3 x 9,3 mm
 Poids 194 grammes
 Connexions WiFi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, NFC et 4G



Design et composants

Certains aiment, d'autres détestent, le moins que l'on puisse dire c'est que le design du BlackBerry Passport ne laisse pas indifférent. Pour BlackBerry, il s'agit de repenser le smartphone dans les tendances actuelles - avec un grand écran - tout en conservant son savoir-faire en matière de clavier physique.

De prime abord, le design surprendra les détenteurs actuels d'un BlackBerry. Même le plus imposant modèle jusqu'à présent, le Z30, bien que légèrement plus haut, n'est pas aussi large. Toutefois la prise en main n'est pas désagréable. La finesse de l'appareil (9,9 mm) et les courbes arrondies de la façade arrière lui assurent une bonne prise. Certes, avec 194 g sur la balance, l'appareil n'est pas léger, mais son poids, bien réparti, n'est pas choquant au regard de sa taille.

A notre goût, le design est plutôt réussi. Le Passport est à la fois simple et chic. Côté finitions, BlackBerry maîtrise sa recette. Le cadre et les boutons en métal, tout comme les barrettes chromées du clavier, et le châssis très angulaire confèrent une vraie impression de solidité.



Côté composants, BlackBerry a mis à jour sa fiche technique. Le constructeur a opté pour un slimport combinant un port micro USB et une sortie micro HDMI. Alors que le Z30 embarquait un Snapdragon S4 Pro double coeur, nous retrouvons ici un SoC quad core, et plus précisément un Snapdragon 801 épaulé par 3 Go de mémoire vive. La puce est cadencée à 2,2 GHz, contre généralement 2,3 GHz ou 2,4 GHz pour les autres terminaux ayant également adopté cette dernière. C'est donc un GPU Adreno 330 qui assurera la partie graphique. Déjà parfaitement fluide sur un CPU double coeur, BlackBerry 10 est donc très réactif sur le Passport.La première chose qui saute aux yeux sur le Passport reste bien évidemment ce large écran carré de 4,5 pouces, offrant une définition de 1440 x 1440 pixels et une résolution de 453 PPP (contre 328 PPP pour le BlackBerry Q10, 416 PPP pour l'iPhone 6, 432 PPP pour le Samsung Galaxy S5).

Pour BlackBerry, le Passport doit avant tout répondre aux usages professionnels en affichant un maximum de contenu. Il est clair que la définition rend la consultation de documents plus agréable que sur un Q10, qu'il s'agisse de fichiers créés au travers de Docs To Go, d'un PDF ou d'une page Web. Par ailleurs, si pour certains la lecture d'un livre électronique est inadaptée aux smartphones en général, celle-ci n'est pas aussi fatigante sur le Passport. L'on pourrait cependant avancer qu'il suffira de basculer en mode paysage sur un smartphone classique pour une meilleure lecture. Toutefois, en édition, le clavier virtuel occupera au moins un tiers de la hauteur l'écran.

00C8000007648181-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007648183-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007648185-photo-blackberry-passport.jpg

Un ficher Excel, un ebook et un document Word


Mais la largeur de cet écran a des conséquences évidentes : pour la grande majorité des mobinautes, le téléphone ne pourra pas être utilisé d'une seule main. Non seulement le clavier physique est aussi large que l'écran, mais les applications conçues pour le système BlackBerry 10 disposent le plus souvent d'un panneau dynamique placé sur la gauche qui requiert certaines acrobaties pour être ouvert de la main droite.

012C000007649073-photo-blackberry-passport-ecran-accueil.jpg
012C000007649947-photo-blackberry-passport.jpg


Les angles de visions sont particulièrement bons, et là où plusieurs smartphones peinent à afficher le contenu en plein soleil, la lecture ne pose pas de problème avec une luminosité configurée à environ 60%.

Enfin, l'on apprécie les efforts de la société pour avoir optimisé son système à cette nouvelle définition. Les applications ont été repensées avec, par exemple, de larges avatars dans le carnet d'adresses, un meilleur agencement du calendrier et du module téléphonique ou encore, une interface repensée pour le Hub de messagerie. Aussi, BlackBerry a revu l'affichage des applications minimisées présentées sous la forme de widgets sur l'écran d'accueil.

Au regard de la forme de la dalle, l'on pourrait se demander si l'intégration d'un accéléromètre est une idée vraiment pertinente. Après tout, le Q10, disposant également d'un écran carré, n'a-t-il pas fait l'impasse sur ce capteur ? A l'usage, c'est véritablement la navigation sur Internet qui justifie l'accéléromètre, avec un défilement beaucoup plus agréable pour une page Web, directement opéré sur le clavier.Justement, avec son Passport, BlackBerry a souhaité revoir l'ergonomie de son clavier afin qu'il s'adapte mieux à un écran tactile. Sur le Q10 et le Q5, le constructeur a fait fi du trackpad et dissocié la saisie sur le clavier des opérations de sélection et de défilement, qui ont été déportées sur l'écran. Si de prime abord, cette approche semble plutôt logique, la prise en main n'est pas aussi simple que sur les précédents modèles de la marque. Il est alors difficile de corriger un mot mal orthographié ou d'effectuer une sélection en ne reposant que de la dalle de verre.

Le constructeur a donc revu sa copie, principalement en se basant sur le retour des professionnels et des adeptes du traditionnel clavier des BlackBerry Curve et Bold. Désormais, celui du Passport ne comporte que trois larges rangées avec, au total, 29 touches, séparées par deux barrettes chromées. Nous y retrouvons les 26 lettres de l'alphabet et les touches espace, retour en arrière et retour à la ligne. La pression nous semble légèrement moins accentuée que sur le BlackBerry Q10, mais il s'agit probablement d'un ressenti inhérent à la largeur du clavier : les pouces doivent parcourir davantage de distance au fur et à mesure de la saisie.

00C8000007649937-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007649933-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007649935-photo-blackberry-passport.jpg


La surface du clavier fait donc désormais office de touchpad et réagit à certains tracés du doigt. On ne se le cachera pas, si les gestuelles du système BlackBerry 10 nécessitent un petit apprentissage, il en va de même pour celles de ce nouveau clavier. Toutefois, après quelques jours, elles s'avèrent plutôt efficaces. Lors de la saisie d'un texte, un glisser du doigt vers la gauche effacera le dernier mot saisi. BlackBerry 10 dispose d'un moteur de suggestions, avec trois mots présentés à gauche, au centre et à droite juste au-dessus du clavier physique. Il suffira de glisser son doigt vers le haut sous l'un d'eux pour le sélectionner. Enfin, un glisser vers le bas dévoilera un volet avec les divers caractères spéciaux.

Mais ce clavier peut également se comporter à la manière d'un trackpad - ou d'une perle de navigation. Pour activer ce mode, il suffira de double-taper sur le clavier, puis de naviguer lettre par lettre à l'endroit où la correction doit être effectuée. Pour les textes longs ou les pages Web, le mobinaute sera en mesure de faire défiler le contenu comme s'il utilisait un vrai trackpad.

La société a-t-elle réussi son pari avec ce nouveau clavier ? Oui et non. Puisque le clavier est assez large, la saisie est particulièrement agréable et les nouveaux mécanismes sont plutôt performants. Un bémol toutefois concernant la touche Espace placée au même niveau que les autres caractères et qui requiert également un petit temps d'adaptation. Par ailleurs, les utilisateurs actuels d'un smartphone Android, iOS ou Windows Phone devront s'habituer à la largeur du terminal qui empêche d'emblée la saisie d'un message à une main. Pour les détenteurs actuels d'un BlackBerry, le facteur est sans doute un peu moins important, la saisie d'un texte sur un BlackBerry à clavier actuel étant également plus souvent effectuée à deux mains.

00C8000007648925-photo-blackberry-passport-gestes-au-clavier.jpg
00C8000007648923-photo-blackberry-passport-gestes-au-clavier.jpg

Une double tape sur le clavier pour activer le loupe, une pression simultanée sur ALT pour effectuer une sélection
Côté téléphonie, BlackBerry avait initialement implémenté sa technologie Natural Sound au sein du Z30. Celle-ci propose d'adapter le flux audio en fonction du niveau sonore de l'environnement et en transcrivant chaque variation de voix de son interlocuteur. Sur le Passport, cette technologie est couplée à une seconde baptisée Active Leak Compensation, laquelle permet d'ajuster le niveau sonore en fonction de la prise en main du téléphone.

En pratique, le son est effectivement très clair, tout comme l'accroche au réseau d'ailleurs. Le volume sonore des hauts-parleurs est très fort - la société communique sur un volume jusqu'à 350% plus élevé que celui du Galaxy S5. Jusqu'à environ 90%, le son ne présente pas de grésillements. Au-delà, quelques vibrations commencent à se faire sentir.

00C8000007650064-photo-blackberry-passport-video.jpg
00C8000007650066-photo-blackberry-passport-video.jpg
00C8000007650089-photo-blackberry-passport.jpg


La lecture de vidéos sur le Passport est sans doute le point faible de ce terminal, notamment à cause de sa dalle carrée. Les clips arboreront des bandes noires en haut et en bas.

Concernant le surf sur Internet, il s'avère bien plus agréable que sur le Q10, également doté d'un clavier physique. La dalle de 4,5 pouces offre un bon confort de lecture, avec un défilement au clavier en mode paysage. Il faudra cependant opérer les zooms directement sur l'écran. Le navigateur basé sur WebKit assure toujours une bonne prise en charge des éléments du HTML5 avec un score de 491/555 sur HTML5test.com. Le moteur d'exécution JavaScript est toutefois un peu à la traîne face à la concurrence, avec un test Sunspider 0.9.1 réalisé en 1012 ms contre 764 ms pour le Nexus 5 et seulement 349 ms pour l'iPhone 6.

00C8000007650885-photo-blackberry-passport-jeux.jpg
00C8000007650887-photo-blackberry-passport-jeux.jpg
00C8000007650889-photo-blackberry-passport-jeux.jpg


C'est véritablement en lançant un jeu que l'on prend mesure des performances du SoC quad core. Le téléphone est parfaitement capable de faire fonctionner, Ritpide GP2 ou Sonic Dash avec toutefois un petit bug pour Real Racing 2 puisque l'accéléromètre sera... inversé ! Les jeux, même issus de l'Amazon App Shop, n'affichent pas de latence et les graphismes sont plutôt agréables. En revanche, il est dommage que les gestuelles du clavier ne puissent pas permettre de prendre le contrôle du jeu ou que BlackBerry n'ait pas alloué certaines touches du clavier pour proposer un trackpad universel.Au travers de notre test du BlackBerry Q10, nous avions évalué l'assistant vocal intégré au système. Ce dernier était limité à certaines tâches, mais les exécutait plutôt bien. Par la suite, l'assistant s'est enrichi de la base de Wolfram Alpha. Au sein de BlackBerry 10.3, le constructeur a une nouvelle fois redoublé ses efforts. Selon un représentant de la société, l'assistant a été conçu en interne, mais repose sur Nuance et Maluuba.

Le BlackBerry Assistant se dote d'une nouvelle couche de langage naturel, fonctionnant non seulement en anglais, mais également en français. Pour activer ce dernier, il suffira de presser le bouton dédié sur la tranche latérale droite, afin d'effectuer une commande vocale ou de commencer à saisir sa requête à l'aide du clavier. Une icône dédiée de l'application propose d'opérer ces deux manipulations et offre quelques raccourcis personnalisés en fonction des précédentes recherches.

00FA000007648233-photo-blackberry-passport-assistant.jpg
00FA000007648231-photo-blackberry-passport-assistant.jpg


Il serait assez exhaustif de détailler les possibilités de cette fonctionnalité, mais dans sa nouvelle mouture, l'assistant propose aussi bien d'interagir avec les applications (calendrier, contacts, messageries, cartes, notes, tâches...), que de modifier les paramètres du téléphone, d'effectuer des recherches internes et sur le Web ou encore de communiquer avec les applications communautaires. Notons qu'il sera possible de lancer une recherche directement au sein d'un site Web précis, par exemple sur Wikipedia, YouTube, Yahoo, Bing, Amazon ou IMDb. Aucune liste officielle n'est proposée. Étrangement, une recherche pour un mot-clé donné sur Flickr effectue cette dernière sur... Google Images.

Le langage naturel facilite grandement les interactions et le mécanisme interprète globalement très bien chacune des requêtes.

00FA000007648235-photo-blackberry-passport-assistant.jpg
00FA000007648237-photo-blackberry-passport-assistant.jpg
Puisqu'il accueille BlackBerry 10.3, le Passport dispose par défaut du répertoire d'applications d'Amazon. Le cyber-marchand revendiquait au mois de juin 240 000 titres. Pour le constructeur canadien, il s'agit donc de proposer cette nouvelle plateforme pour les utilisateurs lambda et de réserver davantage son propre BlackBerry World aux applications professionnelles.

Certes, l'installation de fichiers Android APK est déjà disponible depuis quelques temps, mais pour les mobinautes friands d'applications, l'Amazon App Shop est plutôt le bienvenu puisqu'il facilite grandement le processus auprès du grand public. Nous y retrouvons donc des titres absents du BlackBerry World, par exemple les applications développées par Synology, des alternatives à BlackBerry Maps, le lecteur Spotify et bien entendu, certains jeux. Il sera par ailleurs possible de bénéficier des nombreuses promotions mises en avant par Amazon.

00C8000007648205-photo-blackberry-passport-amazon-app-shop.jpg
00C8000007648203-photo-blackberry-passport-amazon-app-shop.jpg
00C8000007648201-photo-blackberry-passport-amazon-app-shop.jpg

L'Amazon App Shop sur le BlakBerry Passport


Il est toutefois bon de préciser qu'il ne s'agit pas d'un répertoire Android certifié par Google. Les différents titres proposés par la firme californienne ne seront pas disponibles, ni d'ailleurs les autres applications reposant sur les services de Google. Il est donc conseillé de parcourir le kiosque d'Amazon pour se faire une idée du contenu proposé au téléchargement.

Par ailleurs, toutes les applications mises à disposition au sein de l'Amazon App Shop et du BlackBerry World ne sont pas optimisées pour la définition du Passport. Google Talk n'est pas exemple plus listé au sein du répertoire de BlackBerry. Pour le récupérer, il faudra passer par la version Web de BlackBerry World et scanner le code QR. C'est probablement le cas pour d'autres applications. Dans ce cas particulier, seul l'écran de chargement est difforme mais le reste est fonctionnel. Du côté d'Amazon, Flipboard, Feedly et même... l'application Kindle, par exemple, ne sont pas officiellement disponibles mais "globalement" opérationnels après avoir récupéré les fichiers APK.Pour son Passport, BlackBerry a mis à jour le capteur de l'appareil photo, lequel passe de 8 mégapixels sur le Z10 et le Z30 à 13 mégapixels. Il dispose d'une ouverture de F2.0 et d'une optique composée de 5 lentilles. Notons également la présence d'une stabilisation optique.

Si nous avions l'habitude d'observer une teinte jaunâtre sur les précédents modèles de la marque, sur notre scène de test sous éclairage artificiel, le rendu colorimétrique est bon, tout comme la balance des blancs.

026C000007648775-photo-blackberry-passport-4-3-normal.jpg

07648777-photo-blackberry-passport-4-3-crop.jpg
07648779-photo-blackberry-passport-4-3-crop.jpg

Extraits à 100%


Un mode HDR est présent et permet d'obtenir une meilleure dynamique, c'est-à-dire plus de matière/détails dans les zones claires comme sombres, comme dans l'exemple ci-dessous.

07648809-photo-blackberry-passport-crop-normal.jpg
07648811-photo-blackberry-passport-crop-hdr.jpg

Gauche : mode HDR désactivé | Droite : mode HDR activé


En extérieur, le rendu semble à premier vue plutôt correct quoique légèrement surexposé comme on peut le voir au niveau du ciel. Toutefois, un zoom à 100% montre un certain lissage ainsi qu'une compression avec une perte des détails, par exemple sur la péniche au premier plan.

026C000007650068-photo-blackberry-passport-ext.jpg

07650143-photo-blackberry-passport-exterieur-crop-1.jpg
07650145-photo-blackberry-passport-exterieur-crop-2.jpg



Côté vidéo, le Passport dispose d'une stabilisation d'image et propose des enregistrements jusqu'à 1080p à 60 images par seconde. La mise au point automatique manque de réactivité - début du clip ci-dessous -, mais il sera possible d'effectuer cette dernière manuellement pour un meilleur résultat.

Le constructeur canadien annonçait une autonomie exemplaire pour son Passport et la promesse semble tenue. Lors de notre test vidéo, la batterie de 3450mAH est capable de lire en boucle un film durant 734 minutes, soit 12h14. Sur un usage plus traditionnel (5 ou 6 appels, 3 ou 4 sessions de surf, mail et réseaux communautaires en push, WiFi activé, 5 ou 6 sessions d'applications mobiles), le Passport tiendra une grosse journée. Attention, cette batterie n'est pas amovible.

Benchmark : 389-4337


Conclusion

00FA000007651385-photo-blackberry-passport.jpg
« Le BlackBerry Passport n'est pas un produit pour tout le monde. Nous sommes très à l'aise avec ça. », nous expliquait récemment François Mahieu, vice-président du département Produits chez BlackBerry. Et pour cause, le smartphone ne conviendra pas à tout le monde.

Le design du terminal détonne volontairement parmi les autres terminaux du marché. A notre goût, il est plutôt réussi. D'autres le trouveront sans doute un peu trop angulaire et trop large au regard de sa hauteur. Quoi qu'il en soit, la finition est impeccable.

L'écran n'est pas immense, mais offre un très bon confort de lecture avec de larges angles de vision, et une bonne lisibilité, même en plein soleil.

La présence d'un clavier physique sur un smartphone de 2014 fera toujours débat, surtout auprès de ceux qui sont habitués à pianoter directement sur un écran tactile. Toutefois les optimisations effectuées par BlackBerry en la matière sont plutôt bien pensées. Après une semaine, les adeptes de la marque trouveront vite leurs repères, mais les mobinautes souhaitant pouvoir rédiger un message d'une seule main s'orienteront davantage vers un terminal entièrement tactile.

Bien qu'il soit doté de très bons hauts-parleurs et d'un nouveau capteur photo plus performant, le Passport n'est pas un smartphone strictement pensé pour le multimédia, notamment en ce qui concerne la lecture de vidéos.

Côté applications, l'arrivée officielle de l'Amazon App Shop saura probablement convaincre quelques utilisateurs, mais certains titres phares n'ont pas (encore ?) été optimisés pour l'écran carré du Passport. L'on est en droit de se demander si les éditeurs effectueront des modifications pour cet unique produit.

Finalement, plutôt que de continuer d'étendre son marché vers le grand public, BlackBerry entend véritablement se positionner auprès des professionnels. Et en ce sens, le pari est plutôt réussi.

BlackBerry Passport

6

Les plus

  • Bonnes finitions globales
  • Nouveau clavier bien repensé
  • Écran très agréable
  • Excellente autonomie

Les moins

  • Utilisation à deux mains
  • Peu adapté à la vidéo
  • Écosystème encore trop maigre

Design9

Fonctionnalités8

Finition8

Ergonomie7

Autonomie9



A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BlackBerry continuera de se démarquer sur le design de ses smartphones
Uber for Business : une offre lancée pour les professionnels
Netflix : Après des séries, des films inédits... mais pas en France ?
Chasse aux bugs : Google augmente encore les récompenses
Reddit reçoit des fonds de Snoop Dogg et va créer sa monnaie
Pavlok : le bracelet qui punit les mauvaises habitudes avec des chocs électriques
Mozilla et Matchstick présentent leur alternative à Chromecast
Délais, qualité : les problèmes de la livraison à domicile de produits frais
Infos US de la nuit : le titre eBay gagne 7,54% après l'annonce de la séparation avec PayPal
Microsoft annonce Windows 10 succédant à Windows 8.1 et Windows Phone 8.1
Haut de page