Le Galaxy S5 ne parvient pas à relancer les ventes de Samsung

Thomas Pontiroli
31 juillet 2014 à 18h18
0
Samsung est toujours « le » mastodonte de la téléphonie mobile au niveau mondial, mais sa position s'étiole à chaque trimestre, entraînant en interne un recul global du chiffre d'affaires et des profits.

00F0000007197590-photo-samsung-galaxy-s5.jpg
En un an, le chiffre d'affaires des mobiles Samsung a fondu de 20%. C'est le résultat du tassement de la demande en Europe combiné à la concurrence accrue de Huawei, Lenovo et autres Xiaomi et ZTE, présents sur toutes les gammes de prix. Samsung a même dû relever ses dépenses marketing pour écouler ses stocks... y compris pour son dernier fleuron, le Galaxy S5 !

L'activité mobile pèse plus de la moitié des 38 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés par le sud-coréen au deuxième trimestre 2014, qui s'est replié de quasiment 9% en comparaison de la même période en 2013. Samsung n'a pas pu compter non plus sur les tablettes (comptabilisées dans la même division) pour sauver la face. Leurs ventes se sont montrées atones sur le trimestre, subissant un manque de renouvellement.

Au niveau mondial, IDC faisait part cette semaine d'un recul des parts de marché de Samsung, tombant d'environ 32% en juin 2013 à 25% aujourd'hui. Pour regagner du terrain, notamment dans les pays émergents, Samsung doit mettre les bouchées doubles sur le segment du moins de 200 dollars. Mais pas sûr que sa structure de coûts lui permette de tenir tête aux groupes chinois.

La TV ne compense pas le mobile

Sur le segment des téléviseurs, Samsung mesure les effets positifs de la Coupe du monde de football, à laquelle il attribue une partie de la hausse de ses ventes. Les recettes ont atteint 5,8 milliards d'euros, ce qui est 9% supérieur à ce que Samsung avait enregistré un an auparavant. Son activité de fabrication de dalles LCD a logiquement aussi bénéficié de ce climat favorable, s'inscrivant en croissance annuelle de 2%.

Cela n'a pas empêché le bénéfice opérationnel de marquer un troisième trimestre consécutif de baisse, à 5,2 milliards d'euros, son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre 2012. Pour le vice-président de Samsung, Kim Hyun-joon, « il est difficile de prévoir une amélioration des bénéfices après ce deuxième trimestre ».

Avec le renouvellement de sa phablette Galaxy Note cet automne, Samsung s'attend à une reprise des ventes de l'ordre de 10% en septembre. Sur le haut de gamme, le fabricant repose ses espoirs sur les consommateurs chinois, désireux d'accéder aux nouveaux réseaux 4G. Sur le bas et le milieu de gamme, le sud-coréen compte sur les pays émergents, malgré une intensification de la concurrence dont il a bien conscience.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top