Samsung : se moquer d'Apple dans ses publicités a "marqué un tournant" pour l'entreprise

01 juin 2018 à 15h36
0
A l'occasion d'un entretien avec le site AdNews, Arno Lenior, le directeur marketing de Samsung en Australie, est revenu sur la stratégie de la firme en matière de la publicité. Pour lui, se moquer d'Apple dans les spots des produits Samsung a « marqué un tournant » pour l'entreprise.

00FA000006158370-photo-logo-samsung.jpg
En novembre 2011, Samsung diffusait une publicité nommée « The Next Big Thing », dans laquelle des personnes faisant la queue devant un magasin pour acheter un nouveau smartphone découvraient avec étonnement le Galaxy S II. Une attaque assumée de Samsung a l'encontre d'Apple et de ses fans caricaturés, alors que les deux entreprises bataillaient déjà devant les tribunaux du monde entier.

Selon Arno Lenior, cette publicité a « marqué un tournant » pour Samsung. « Nous avons réussi à provoquer. A bien y réfléchir, nous somme la société coréenne qui a vraiment commencé à chambouler l'ordre des choses » estime-t-il. Selon lui, ce genre de publicités pousse les fanboys des différentes marques à parler des terminaux, a en débattre, « ce qui est brillant ».

D'aucuns diront que Samsung appelle tout simplement au troll, et ils n'auront peut-être pas tort sur certains points : outre les publicités, on se souvient de la boutique temporaire que l'entreprise coréenne avait installée, en Australie, à quelques mètres de l'Apple Store de Sydney. Alors que la firme de Cupertino s'apprêtait à sortir l'iPhone 4S, Samsung proposait de son côté des Galaxy S II à 2 dollars pour une poignée de fans.

Reste qu'Arno Lenior est lucide : la position de Samsung sur le marché du mobile place l'entreprise dans une position telle qu'elle pourrait être elle-même la cible de publicités moqueuses. C'est d'ailleurs déjà le cas, puisque Microsoft ne se prive pas de tirer sur la concurrence pour promouvoir Windows Phone. Mais le haut cadre se rassure : « Je ne pense pas que le public nous voit comme un leader du marché pour le moment, et c'est mieux ainsi » explique-t-il. « J'aime que l'on soit considéré comme des challengers. Je pense même que si nous étions leader sur tous les segments du marché, nous continuerions d'agir comme des challengers. Ça permet d'être perpétuellement en état de crise » conclut-il.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sculpt Ergonomic Desktop : un nouvel ensemble clavier/souris de Microsoft
L'arrêt du support de Windows XP serait attendu avec impatience par les hackers
Apple rachète Matcha.tv, spécialisé dans la recommandation de vidéos
PSYCLOPs : un jeu en réalité augmentée développé sur les Google Glass
Le fabricant de smartphones Xiaomi bat le Galaxy S4 en Chine
Windows Phone : Microsoft revendique 170 000 applications
Infos US de la nuit : Nouveau clavier Microsoft, Nouvelle Silicon Valley, Secret chez Google Maps
Données personnelles : un site Web sur cinq n'informe pas les internautes
Box sur Android fait peau neuve et dispose du multi-compte
Un téléviseur LCD au look vintage chez LG
Haut de page