BlackBerry investit dans la sécurité, reçoit de nouveaux fonds et parie sur le clavier

Par
Le 09 janvier 2014
 0
A l'occasion du CES 2014, le PDG par intérim de BlackBerry John Chen a clarifié davantage sa stratégie et annoncé un investissement dans un centre de sécurité.

00d2000005997020-photo-q10.jpg
Parmi les stratégies du constructeur BlackBerry pour revenir de plus bel sur le marché des smartphones, le PDG par intérim John Chen entend renforcer sa position sur le secteur professionnel. A ce titre, la société souhaite ouvrir à Washington DC un nouveau centre d'innovation spécialisé dans la sécurité.

Dans une lettre ouverte publiée le mois dernier à l'attention des sociétés, M. Chen expliquait que malgré une situation financière délicate « nous gérons plus d'appareils mobiles que tout autre fournisseur. Point ». Il ajoutait que BES est la solution la plus prisée par les agences gouvernementales ou la Défense américaine pour ses mécanismes de sécurité. « Nous transférons davantage de données sécurisées que qui que ce soit d'autre », affirmait-il alors.

Pour la société ce nouveau centre d'innovation vise donc à renforcer sa position auprès des organisations gouvernementales avec pour objectif de créer des partenariats sur la durée et de concevoir des solutions de sécurité répondant plus précisément aux attentes des professionnels.

Après avoir accepté une proposition de rachat formulée Fairfax Financial Holdings au mois de septembre pour 4,7 milliards de dollars, le constructeur BlackBerry a finalement décidé de rester indépendant mais d'accepter un prêt de milliard de dollars de la part de FairFax (250 millions de dollars) et d'autres investisseurs. Cette semaine BlackBerry vient de recevoir 250 millions de dollars supplémentaires de la part de Fairfax Financial Holding sous la forme d'obligations. Cette transaction financière sera finalisée en fin de semaine prochaine.

Enfin M. Chen a confirmé que les smartphones qui seront produits par son nouveau partenaire Foxconn seront commercialisés à moins de 200 dollars. Le premier d'entre eux, connu aujourd'hui sous le nom de code Jakarta, sera entièrement tactile et équipé de BlackBerry 10. Toutefois, la société ne souhaite pas mettre à un terme à son traditionnel clavier physique. En début de semaine nous apprenions que BlackBerry avait ouvert des poursuites judiciaires à l'encontre de Typo Products ayant conçu un clavier physique se présentant sous la forme d'un accessoire pour iPhone 5 et 5S. Pour le constructeur, les claviers apportent toujours une valeur ajoutée pour certains clients.

« Personnellement j'adore les claviers », explique M. Chen dans un entretien recueilli par Bloomberg avec d'ajouter à Recode : « vous verrez que nous serons de plus en plus centrés sur les claviers QWERTY ». Face à la rude concurrence d'Apple, Google et Microsoft la société semble alors vouloir positionner ses terminaux tout-tactiles sur l'entrée de gamme auprès des pays émergents tout en se recentrant sur ses activités historiques avec pour distinction le clavier physique qu'elle maitrise depuis plusieurs années.

A consulter :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top