Semi-conducteurs : Qualcomm pourrait racheter NXP

03 octobre 2016 à 13h55
0
Le géant américain pourrait mettre la main sur l'un de ses concurrents. NXP Semiconductors entrerait prochainement dans le giron de Qualcomm.

Une acquisition de taille pourrait survenir sur le marché des semi-conducteurs. Selon des informations rapportées par le Wall Street Journal, le californien Qualcomm souhaiterait mettre la main sur son concurrent NXP Semiconductors. L'opération serait en cours de négociation et pourrait trouver un terme prochainement.

Toujours est-il qu'en cas de rachat, NXP Semiconductors serait valorisé à hauteur de 30 milliards de dollars. De son côté, Qualcomm mettrait la main sur le n°7 mondial du secteur et irait conforter sa place de troisième mondial derrière Intel et Samsung Electronics. La firme de San Diego accueillerait également des clients de taille tels qu'Apple ou Samsung (puces pour smartphones).

Si cette opération vient à réussir, elle serait à nouveau le signe d'une concentration du secteur. En décembre dernier, NXP a par exemple mis la main sur le fabricant américain Freescale Semiconductor. L'opération était estimée à l'époque à près de 12 milliards de dollars destinée à renforcer le groupe néerlandais dans les domaines des puces pour l'industrie automobile et la santé.

08112026-photo-qualcomm-banner.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top