Qualcomm investit en Chine mais supprime des postes aux USA

12 décembre 2014 à 13h33
0
Le fabricant de puces pour mobiles continue son plan visant à restructurer son activité. Qualcomm devrait supprimer 600 emplois, dont la moitié en Californie. Dans le même temps, le groupe annonce plusieurs investissements en Chine.

Qualcomm est engagé dans un processus visant à restructurer son activité. Le spécialiste des puces pour terminaux mobiles va supprimer pas moins de 600 postes en son sein. La moitié des emplois concernent San Diego en Californie, berceau de la société. Les autres mesures devraient être réparties sur plusieurs postes à l'étranger.

01C2000004017850-photo-qualcomm.jpg


Un porte-parole du groupe explique que la recherche de nouvelles dynamiques ainsi que les besoins de réajustement de sa taille critique sont les principales raisons qui poussent Qualcomm à agir de la sorte. Selon Cnet, la direction est toutefois restée discrète sur les détails de ce plan et n'a pas livré de précisions quant aux divisions concernées par ces mesures.

Dans le même temps, Qualcomm indiqué qu'il allait investir 40 millions de dollars dans plusieurs sociétés chinoises. Ce mouvement est la conséquence directe des menaces du gouvernement chinois envers le groupe américain. Récemment, les autorités du pays ont estimé que la société était en situation de monopole sur son territoire. La critique visait tout particulièrement le secteur de la fourniture de composants pour les terminaux mobiles comme les smartphones ou les tablettes.

Qualcomm avait donc mis en place un fonds d'investissements doté de 150 millions de dollars destiné aux start-up locales spécialisées dans le mobile. Les sociétés concernées opèrent dans des domaines variés tels que la reconnaissance vocale, le tracking des yeux ou encore les applications destinées à la domotique.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top