L'acquisition d'ARM par NVIDIA pourrait faire l'objet d'une enquête supplémentaire de 4 mois

12 octobre 2021 à 08h45
6
Nvidia logo

Un an après son annonce, l’issue du rachat d’ARM par le groupe NVIDIA reste incertaine. Avec plusieurs enquêtes ouvertes, dont l’une par la Commission européenne, NVIDIA multiplie les promesses et les concessions pour avoir l’aval de ce rachat.

Et pourtant, le leader des cartes graphiques ne serait pas au bout de ses peines. Une nouvelle enquête de quatre mois pourrait prochainement s'ouvrir. 

Vers une nouvelle enquête de quatre mois ?

Annoncé en septembre 2020, le rachat d’ARM par NVIDIA a soulevé de nombreuses inquiétudes. Le géant américain doit faire face à l’opposition farouche de la Commission européenne . D’abord parce que les enjeux financiers sont importants, cette acquisition pouvant se chiffrer à hauteur de 54 milliards de dollars. Mais c’est surtout la neutralité d’ARM, fournisseur de microprocesseurs pour d’autres fabricants comme Samsung, Apple, Google et consorts, qui inquiète le plus l’autorité européenne. 

Selon les informations de Reuters, le géant américain aurait proposé un certain nombre de concessions, non précisées et détaillées, pour essayer de tempérer les choses. Ces nouvelles conditions vont pousser la Commission européenne à consulter de nouveau les concurrents de NVIDIA pour évaluer si elles sont suffisantes. À l’issue de son verdict, attendu pour le 27 octobre, l’organisme européen pourrait estimer qu’une nouvelle enquête de quatre mois est nécessaire. 

Les géants de la tech inquiets

La Commission européenne n’est cependant pas la seule à se montrer réticente à ce rachat. Outre-Atlantique, la Federal Trade Commission a également ouvert une enquête en février dernier, tandis que les autorités britanniques avaient annoncé une attention similaire en janvier 2021. Le régulateur anglais craint en effet l'apparition d'un monopole et une perte de souveraineté numérique au profit des États-Unis. 

NVIDIA pourrait en effet modifier sa politique des licences de propriété intellectuelle pour empêcher d’autres entreprises comme Qualcomm, Huawei ou Microsoft d’utiliser ses designs. Une pratique qui pourrait considérablement réduire la concurrence. De son côté, l’entreprise américaine assure ne pas avoir l’intention d’avoir une mainmise trop importante sur ARM et affirme que le groupe britannique restera un fournisseur neutre de microarchitectures.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
islogged
L’avenir de l’ARM Nessager…
darkkanga
Bonjour,<br /> Avec AMD qui produit des CPU, GPU, Intel qui se met à fabriquer des GPU, il ne reste que NVIDIA avec ses GPU.<br /> Le «&nbsp;rapprochement&nbsp;» de Nvidia avec ARM me semble logique pour NVIDIA afin de diversifier son offre. Il n’en reste qu’un processeur ARM n’est pas un processeur x86.<br /> La force d’AMD est de proposer des couples CPU/GPU ce qui leur a fait gagner le marché des consoles de salon.
Wen84
Logique pour Nvidia ? Sans doute. Pour les autres (Et je parle autant des concurrents, que des utilisateurs) ? Bof.
Kriz4liD
Nvidia peut produire des processeurs ARM sans acheter ARM , comme le font Samsung, Qualcomm , Huawei et meme Intel et AMD.<br /> Sauf que le problème , c’est que RIEN ne garanti aux autres fabricants que Nvidia garde ce système de licence, il se peut qu’après le rachat , Nvidia décide de ne plus vouloir donner de licence aux fabricants et c’en sera fini pour l’industrie du smartphone (sauf s’ils vont aller voir chez RISC-V, ce que Apple commence à faire si j’ai bien suivi les news)<br /> Pire, ARM fourni toujours une licence à Huawei car c’est une société Britich, si le rachat se fait par Nvidia , elle deviendra américaine , et s’en sera fini de Huawei pour de bon car toujours bannie .<br /> Actuellement , tout le monde peut créer son processeur ARM, basé sur les designs ARM ou sur ses propres designs , tant qu’il a la licence il peut se le permettre , Nvidia le fait déjà (Nintendo Switch), le seul intérêt pour eux de racheter ARM , c’est de ramener la technologie et les brevets sur le sol américain, je ne vois pas d’autres utilisations possibles.
philumax
«&nbsp;Le régulateur anglais craint en effet l’apparition d’un monopole et une perte de souveraineté numérique au profit des États-Unis.&nbsp;»<br /> Nvidia : "l’entreprise américaine assure ne pas avoir l’intention d’avoir une mainmise trop importante sur ARM "<br /> On sait ce que valent les promesses d’une entreprise privée.
norwy
Nvidia + ARM = Fin des haricots
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

SK Hynix est le premier à mener à bien le développement de mémoire HBM3
MacBook Pro : le M1 Max, le gaming, c'est pas son fort
Rendus du MacBook Air 2022 : Apple va-t-il faire des encoches sur tous ses modèles ?
NZXT lance ses kits BLD, des kits PC Gamer faciles à monter et performants
Intel : les processeurs Alder Lake n'aiment pas les
MonsterLabo : les PC gamer passifs de retour sur Indiegogo et on adore
Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Haut de page