Alcatel-Lucent progresse grâce aux contrats sur le LTE

Thomas Pontiroli
31 octobre 2013 à 11h58
0
Le programme de réduction de coûts de 1 milliard d'euros d'Alcatel-Lucent suit son cours, améliorant progressivement les comptes de la société, tandis qu'elle se recentre sur l'IP et le très haut débit.

0104000005471737-photo-alcatel-lucent-logo.jpg
L'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent publie ses résultats du troisième trimestre dans un contexte de réduction de coûts - la société va se séparer de quelque 10 000 employés dans le monde, dont 900 en France, via son plan « Shift ». Le groupe est également aidé par des contrats sur le LTE signés en Espagne, en Chine ou aux États-Unis, confirmant ses choix.

Le chiffre d'affaires du groupe franco-américain s'établit à 3,7 milliards d'euros entre juillet et septembre, soit 2% de plus que l'an passé au même moment. Mais l'entreprise emmenée par Michel Combes continue de perdre de l'argent : 200 millions d'euros. « Ce résultat inclut des charges de restructuration pour 117 millions d'euros, et une charge financière nette de 218 millions d'euros », indique la société dans un communiqué.

Alcatel-Lucent précise que la réduction de ses coûts fixes poursuit son chemin avec 84 millions d'euros économisés sur les trois derniers mois, soit un total de 259 millions d'euros depuis le début de l'exercice 2013. « Nous voyons les premiers signes positifs de notre nouveau modèle opérationnel, et nous sommes encouragés par les progrès substantiels des indicateurs clés du plan Shift », a commenté le PDG du groupe, Michel Combes.

En plein recentrage sur les réseaux IP et l'accès à très haut débit, Alcatel-Lucent confirme qu'il s'améliore sur ces segments. Le segment cœur de réseau progresse de 6% sur un an à 1,5 milliard d'euros, grâce à la solide performance de l'activité de routage IP ainsi qu'à l'amélioration de l'activité de transport IP. La première s'est améliorée de 7% un en an pour atteindre 580 millions d'euros, portée par les contrats signés sur le LTE.

Ericsson et NSN s'en sortent moins bien

La seconde, qui comprend les activités d'optique terrestre et sous-marine, s'est en réalité davantage stabilisée qu'affichée en progression. Les recettes de cette division baissent de 1,8% sur un an à 544 millions d'euros. Enfin les plateformes IP ont réalisé 372 millions d'euros, en recul annuel de 3,6% mais la société dit avoir observé une bonne dynamique notamment sur la gestion de données d'abonnés grâce à l'introduction de services LTE.

Pour ce qui est du deuxième grand segment d'Alcatel-Lucent, les accès, il s'affiche en croissance de 3,7% comparé au même trimestre en 2012, avec 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Cette branche est notamment portée par la vigueur des activités mobiles qui ont progressé de 12,6% à 1,2 milliard d'euros. Avec des contrats d'envergure sur le LTE signés auprès de Telefónica, China Mobile et maintenant Sprint, Alcatel-Lucent affirme avoir doublé ses revenus liés à cette activité et se dit confiant en sa stratégie de Overlay.


Concernant enfin la division de réseaux fixes, elle est restée stable à 541 millions d'euros. L'équipementier souligne avoir ici observé une forte croissance des solutions très haut-débit cuivre et fibre. Finalement, Alcatel-Lucent affiche un bilan plus reluisant que celui de ses concurrents sur la même période : Ericsson s'est replié de 3% et a déçu le marché et Nokia Solutions and Network a vu ses ventes reculer de 6% sur un an.

D'ici la fin de l'exercice en cours, Michel Combes s'attend à dépasser son objectif de 300 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes. Alcatel-Lucent anticipe en outre que son activité au quatrième trimestre sera marquée par « une forte activité saisonnière ». En bourse, le titre a flambé de 14% à l'ouverture porté par l'optimisme pour la fin d'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

iPhone 12 Pro Max / Huawei Mate 40 Pro / Google Pixel 5 : lequel choisir pour la photo ?
Test ASUS ZenBook Duo 14 (2021) : l’ultraportable créatif est-il à l’aise en création ?
Bon plan VPN : CyberGhost, NordVPN, Surfshark, toutes les promos VPN de ce week-end
Notre sélection de logiciels et applications pour diminuer la fatigue des yeux devant un écran
CES 2021 : Netgear présente de nouvelles solutions 4G LTE et 5G
Quelle est la meilleure plateforme de SVOD en Janvier 2021 ?
Test Samsung HW-S61T : une barre de son évolutive et fidèle, avec une ampleur limitée
Couvre-feu à 18 h : où et comment télécharger et remplir son attestation de déplacement ?
Faut-il enlever une seconde à une minute ? Des scientifiques y sont favorables
Un VPN protège-t-il vraiment mon anonymat sur Internet ?
Haut de page