Alcatel-Lucent déploiera une partie de la 4G de China Mobile

Par Thomas Pontiroli
le 30 septembre 2013 à 17h48
0
Deuxième contrat en un mois pour Alcatel-Lucent sur la 4G LTE. L'équipementier télécoms équipera une partie du réseau ultra haut débit de l'opérateur China Mobile et de ses 750 millions de clients.

00FA000005471737-photo-alcatel-lucent-logo.jpg
Après avoir signé un contrat sur la 4G avec l'espagnol Telefónica début septembre, Alcatel-Lucent annonce avoir été retenu par le géant China Mobile. L'équipementier télécoms franco-américain participera au déploiement d'une partie du réseau 4G LTE de l'opérateur chinois, soit 11% de la première phase qui vise au total 207 000 stations de base à fin 2013.

La taille du marché est conséquente. China Mobile compte en effet 750 millions de clients, soit 60% des abonnés à la téléphonie mobile dans le pays. Et les perspectives sont solides puisque le marché des transmissions de données croît de 50% par an en moyenne, rappelle Alcatel-Lucent.

Ce nouveau contrat, portant sur la solution de réseau overlay lightRadio 4G TD-LTE, « vient confirmer la stratégie ultra haut débit du plan Shift annoncé par Alcatel-Lucent et comprend un solide portefeuille de produits qui ont fait leurs preuves dans les plus grands réseaux à l'international », se félicite la société.

La solution lightRadio repose sur une architecture où la station de base, généralement installée au pied de chaque tour cellulaire, est fragmentée et redistribuée sur l'ensemble du réseau. En parallèle, « les multiples tours cellulaires dispersées sont combinées pour former un système à large bande unique multifréquences et multistandards (2G, 3G, LTE) », explique l'équipementier sur son site Internet.

06673552-photo-alcatel-lucent-lightradio.jpg

Nokia et Ericsson feront de même

Cet équipement peut être installé sur un poteau, la façade d'un immeuble ou à n'importe quel endroit disposant d'un branchement électrique et d'une connexion haut débit. Parmi les avantages, le système lightRadio revendique une réduction possible de 50% du coût total de possession des réseaux mobiles.

Si ce contrat fera du bien aux affaires de l'équipementier en difficulté, il ne s'agit pas d'une exclusivité et ses concurrents européens en profiteront à part égale. Si Ericsson et Nokia Solutions and Networks n'ont pas encore communiqué sur le sujet, tous deux sont pressentis pour hériter aussi de 11% du réseau 4G de l'opérateur chinois. Quant aux acteurs locaux, Huawei et ZTE, ils en recevraient chacun 26%.

Des sources industrielles citées par Reuters indiquaient dès cet été que China Mobile devrait investir au total près de 2,5 milliards d'euros dans ses équipements 4G. La confirmation de ce contrat n'a donc eu aucun impact sur le cours de bourse d'Alcatel-Lucent. Le marché avait déjà absorbé l'annonce.


À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top