🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Mais pourquoi Intel signe-t-il un accord avec VIA sur le x86 ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
08 novembre 2021 à 17h15
1
Intel Alder Lake Core i9-12600K © Nerces
Le nouveau Core i5-12600K d'Intel, sous architecture x86, pour illustration // © Nerces pour Clubic

Le Taïwanais VIA Technologies a signé un accord surprenant avec Intel. Il va permettre au géant américain de piocher des ingénieurs directement dans les rangs de la branche R&D de sa filiale Centaur Technology, spécialisée dans la conception de puces sous architecture x86.

Comme le rappelle WCCFTech, Centaur Technology, basée à Austin (Texas) et rachetée en 1999 par VIA, est la troisième détentrice de licences x86 au monde derrière Intel et AMD. L'accord avec Intel dont le groupe fait désormais l'objet est évoqué sans trop de détails dans la présentation des derniers résultats trimestriels de VIA. Et il a le mérite d'intriguer : on ignore en l'état si VIA souhaite céder indirectement à Intel les licences x86 dont il est propriétaire…. où s'il s'agit pour Intel d'un moyen de contourner des clauses de non-concurrence.

Centaur, un texan qui intéresse Intel

On sait seulement pour l'instant qu'Intel va verser 125 millions de dollars à Centaur Technology pour pouvoir recruter certains de ses ingénieurs et les intégrer à ses propres équipes de développement. En l'occurrence, l'accord semble ne concerner que la branche R&D de Centaur, chargée notamment de développer le « design des cœurs x86 » de VIA mais aussi un « projet auxiliaire » d'accélérateur voué au deep learning, souligne WCCFTech.

Dans l'ombre d'Intel et AMD, Centaur a continué depuis la fin des années 90 son bout de chemin sur le marché x86. En toute fin d'année 2019, l'entreprise annonçait par exemple ses cœurs CNS x86 dédiés en premier lieu aux serveurs et capables de développer des performances proches des anciennes puces Haswell d'Intel (Intel Core 4XXX), mais avec quelques raffinements en prime. Un autre projet plus avancé, justement basé sur le design CNS et attendu sur la seconde moitié de 2020, n'a toutefois pas vu le jour.

À quoi jouent Intel et VIA ?

Si la transaction entre Intel et VIA intrigue, c'est surtout parce que ses modalités précises sont encore floues. Le United Daily News, cité par WCCFTech, a pourtant précisé qu'il ne s'agit pas d'une « vente en gros de l'équipe de Centaur, et que VIA conserve l'activité de Centaur ». En d'autres termes, la firme pourrait conserver ses licences mais cela impliquerait qu'Intel verse 125 millions principalement pour des raisons stratégiques.

Il est possible qu'Intel cherche surtout à enrichir son écosystème ou son portfolio avec des technologies x86 issues de plus petites firmes. Un moyen de mieux rivaliser avec AMD et de contrer l'avance des solutions ARM sur le marché ? L'avenir nous le dira.

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Popoulo
Y a plein de trucs qui peuvent intéresser Intel. Les procos QuadCore à 18w TDP sans ventilo pour les systèmes embarqués, la VIA VT virtualization ou encore le VIA PadLock («&nbsp;the Advanced Cryptography Engine which delivers the world’s fastest AES encryption&nbsp;»).<br /> Font encore pas mal de choses VIA.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Dotée d'une RTX 3070, ce PC portable Acer Predator Helios est un vrai bon plan Black Friday
Intel pourrait lancer 'Druid' sa quatrième génération de GPU dès 2025
FSP présente les premières alimentations ATX12VO
La GeForce RTX 3050 serait plus rapide que la GTX 1660 SUPER
Pour le Black Friday, ce PC portable ASUS 14
Avis aux gamers, le processeur AMD Ryzen 9 5900X est en chute libre pour le Black Friday
Le Slide, pour ajouter facilement deux écrans à votre ordinateur portable, revient (et la start-up s'explique)
Vers une hausse du prix des cartes graphiques Radeon RX 6000 ?
Excellent deal sur le portable gamer Lenovo Legion 5 avec RTX 3060
MediaTek s'attaque au haut de gamme avec son Dimensity 9000
Haut de page