Huawei : l'entreprise contre-attaque en justice

29 mai 2019 à 13h44
3
Huawei
© Martina Badini / Shutterstock.com

Face à une décision jugée anticonstitutionnelle, le constructeur souhaite faire annuler la résolution prise par le gouvernement Trump d'interdire aux administrations l'achat de ses équipements. Huawei estime qu'aucune preuve ne vient valider les accusations dont il fait l'objet.

Huawei entame une nouvelle bataille avec le gouvernement des Etats-Unis. Le constructeur vient de déposer, dans un tribunal américain, ce qui s'apparente à une procédure de référé demandant l'annulation de l'interdiction faites aux administrations américaines d'acheter ses équipements.

Huawei estime que l'administration Trump n'apporte aucune preuve de ses allégations

Le responsable juridique de Huawei, Song Liuping n'y est pas allé de main morte pour commenter cette action en justice. « Cette façon de faire, consistant à utiliser la législation au lieu de juger, est un acte tyrannique et est explicitement interdite par la Constitution américaine » a-t-il indiqué devant le siège de l'entreprise à Shenzhen, en ajoutant au passage y voir la volonté « évidente » du président Trump de « chasser Huawei du territoire américain »

Huawei avait déjà déposé plainte en mars devant un tribunal au Texas. Le groupe chinois expliquait alors que le Congrès des Etats-Unis et l'administration fédérale n'avaient pas pu produire de preuves justifiant l'interdiction des produits de la marque aux Etats-Unis. « Il n'y a ni arme, ni fumée. Uniquement des suppositions », conclut Song Liuping.

Un enjeu de survie pour le constructeur chinois

Cette procédure devant les tribunaux intervient alors que l'administration américaine a placé Huawei sur la liste des entreprises interdites, avec lesquelles les sociétés américaines n'ont pas le droit de commercer des équipements technologiques.

L'enjeu est énorme pour le constructeur puisqu'une grande partie des composants qu'il utilise, pour la fabrication de ses smartphones mais aussi, et surtout, de ses équipements 5G, est fournie par des sociétés américaines, Intel et Qualcomm en tête.


Cette guerre commerciale engagée par Donald Trump pourrait porter un coup fatal à l'entreprise. « Ils utilisent tous les outils qu'ils ont, le législatif, l'administratif, les voies diplomatiques. Ils veulent que nous fassions faillite. C'est anormal. C'est presque du jamais-vu dans l'histoire  » a déclaré Song Liuping.

Source : Le Monde

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

COMPUTEX 2019 - Dell repense le design de son G3 15
Pour certains astronomes amateurs, les satellites Starlink de SpaceX sont un peu trop visibles
iOS 13 : des images fuitées révèlent le mode sombre et les applications mises à jour
COMPUTEX 2019 - HyperX annonce un casque surround 7.1 virtuel
Le prochain Instax (Fujifilm) sera doté d'un écran LCD
Journey débarque sur PC via l'Epic Store le 6 juin et déjà en précommande à prix cassé
La SNCF présente son exosquelette Shiva :
COMPUTEX 2019 : les mods PC les plus fous du salon
Le
L'ado qui a piraté Apple ne sera pas condamné... mais ne travaillera pas pour la marque
Haut de page