Violation de brevet : Huawei attaque Samsung

Thomas Pontiroli
25 mai 2016 à 17h12
0

Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire judiciaire de Samsung. Après des années de procès contre Apple sur fond de violation de brevets, voilà que Huawei sort du bois, sur le même thème.


Un nouveau front s'ouvre sur Samsung, avec pour ligne d'attaque la bonne vieille violation de brevets. Déjà en guerre contre Apple depuis 2012 sur ce terrain - l'un et l'autre ont chacun remporté plusieurs batailles, au point qu'on ne sait pas vraiment qui est le mieux placé -, Samsung devra affronter Huawei. Le troisième vendeur de smartphones dans le monde, et dont la position se renforce, attaque le sud-coréen aux États-Unis, et en Chine.


Deux plaintes ont été déposées, l'une auprès de la cour fédérale du district nord de Californie, l'autre à Shenzhen. Selon le Wall Street Journal, Huawei poursuit Samsung dans ces deux pays car ce sont ses plus gros marchés.

Les Galaxy S concernés

Le géant du mobile et des équipements télécoms affirme que Samsung a violé 11 de ses brevets. Parmi eux, l'un touche à la 4G, et concerne la continuité de service. Huawei accuse son concurrent d'avoir profité indûment de cette technologie sur ses smartphones porte-étendards depuis le Galaxy S3, ce qui remonte donc à cinq ans.


03E8000008452596-photo-huawei-si-ge.jpg
Cette double attaque adressée au n°1 du mobile peut être vue comme un avertissement de Huawei, qui vise lui-même la place de leader - Crédit : Huawei.


« Samsung a gagné des milliards de dollars en vendant des produits qui utilisent la technologie Huawei », a dénoncé le groupe. « Nous espérons que Samsung va respecter les brevets et les investissements en R&D de Huawei, en cessant d'enfreindre ses brevets, et en obtenant les licences nécessaires auprès de Huawei, et va travailler avec Huawei pour mener conjointement l'industrie vers l'avant », a déclaré le fabricant chinois.

Riposte de Samsung ?

Un porte-parole de Samsung a répondu que sa société allait « étudier minutieusement la plainte et prendre les décisions appropriées afin de défendre Samsung et ses intérêts ». Mais d'après Ahn Seong-ho, responsable de la propriété intellectuelle chez Samsung, le rapport de force n'est pas exclu. « Il se pourrait que nous attaquions à notre tour. On ne peut que faire preuve de fermeté quand ils (Huawei) se comportent ainsi », a-t-il prévenu.


Cette attaque est la première du genre pour un fabricant chinois de smartphones. Elle montre que les rapports de force ont évolué entre les acteurs de cette industrie. Depuis plusieurs mois, Huawei se détache clairement du peloton du secteur, avec 8,3 % de parts de marché au premier trimestre 2016 (Gartner), 14,8 % pour Apple, et 23,2 % pour Samsung. Avec ses appareils de qualité bon marché, il est l'une de leurs plus grandes menaces.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
À Los Angeles, un robot policier ignore une femme qui demandait de l'aide

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top