HP Victus : la marque répond à nos questions sur sa toute nouvelle gamme gaming

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 juillet 2021 à 16h15
3
HP Victus 16-8 © © HP
© HP

Annoncée discrètement début juillet, la nouvelle gamme de PC portables gamer Victus arrive progressivement chez HP. Destinée à compléter l’offre gaming du constructeur américain en s’intercalant tout d’abord entre les marques HP Pavilion et OMEN, la lignée Victus se veut abordable, largement diffusée et sobre, pour séduire un large public. Intrigués, nous avons pu poser quelques questions à Clément Agnello, Manager Gaming chez HP France.

Tuer progressivement (mais assez vite quand même) l’actuelle gamme Pavilion Gaming — trop connotée grand public — et la remplacer par une toute nouvelle gamme vouée aux joueurs : Victus. C’est l’objectif de HP. Deux ans après avoir entièrement remanié l’identité visuelle de sa marque OMEN, le fabricant californien souhaite renouveler intelligemment son offre entrée et milieu de gamme sur le marché du PC portable gaming.

HP Victus 16-2 © © HP
© HP
HP Victus 16-4 © © HP
© HP

Victus : l'entrée de gamme cossue de HP

Pour ce faire, le constructeur compte dans un premier temps sur une nouvelle machine : le Victus 16. Une lourde responsabilité pèse sur les épaules de ce nouveau-né, qui doit mettre sur les rails la marque Victus en captant l’intérêt du public… mais sans faire trop d’ombre aux modèles plus haut de gamme proposés sous l’égide de la marque OMEN. 

Pour coller à cette double ambition, le Victus 16 est armé par Intel ou AMD afin de proposer une grande variété de configurations mêlant processeurs Intel de 11e génération Tiger Lake-H (Core i5 ou i7) ou AMD Ryzen 5000 (Ryzen 5 ou Ryzen 7) ; cartes graphiques AMD (Radeon RX 5500M) ou NVIDIA (jusqu’à la RTX 3060 ) et écrans Full HD 144 Hz ou QHD 165 Hz. Ces nombreuses options de configuration sont là pour permettre au Victus 16 d’offrir une belle amplitude tarifaire, avec des prix allant de 900 à 1 700 euros. Un élément clé dans la stratégie de HP, qui fait aussi un effort côté design en présentant un tout nouveau châssis.

HP Victus 16-5 © © HP
© HP

Typé gaming, certes, l’appareil fait de son mieux pour éviter l’aspect ostentatoire de certains produits destinés aux joueurs — HP souhaite plaire aux amateurs de sobriété et fait par exemple l’impasse sur les effets RGB. Conçu pour accueillir un système de dissipation efficace, le Victus 16 est enfin censé offrir 30 % de flux d’air supplémentaire dans son châssis par rapport à ce que permettaient les meilleurs modèles HP Pavilion.

Pour en savoir encore plus sur la nouvelle gamme Victus et sur cet alléchant Victus 16, nous avons pu poser nos questions à l’un des cadres de HP chargés d’installer la gamme Victus sur le marché français.

Un « premier point de contact » avec les jeunes gamers… mais pas seulement

Clubic : la gamme Victus va remplacer petit à petit la lignée Pavilion Gaming chez HP. Qu’est-ce qui n’allait pas avec Pavilion Gaming ?

Clément Agnello : Alors ce n’est pas ce qui ne va pas, c’est qu’il nous manquait surtout une marque cohérente avec notre gamme OMEN. Avec Pavilion Gaming, on sentait parfois qu’il n’y avait pas trop de lien de cause à effet avec OMEN. Et on voulait aussi une marque plus séduisante pour les gamers. Pavilion Gaming renvoyait par ailleurs à la gamme Pavilion mainstream, qui est très connue et qu’on a chez HP depuis des années. Cela nous posait la question d’avoir une marque qui soit plus séduisante auprès du public visé et détachée de nos gammes dédiées aux produits plus classiques.

En quoi maintenir deux gammes de laptop gaming (Victus d’un côté, Omen de l’autre) est une bonne chose pour HP ? N’y aurait-il pas intérêt à tout regrouper sous l’égide Omen pour gagner en clarté ?

[Si on n'a pas fait comme ça], c’est parce que l’on veut intégrer dans OMEN… des technologies exclusives à OMEN, comme le OMEN Tempest Cooling ou les IR thermopile sensors [qui permettent de détecter la chaleur dans le châssis, NLDR]. Des trucs très pointus qui nous permettent d’avoir une gestion du refroidissement très efficace. Du coup on veut distinguer ces technologies proposées sur la gamme OMEN du reste [de notre offre]. Avec Victus, on sera essentiellement concentrés sur le rapport prix / performances. Il y aura beaucoup moins de technologies associées au produit. On ne veut pas non plus d’un produit OMEN trop situé sur l’entrée de gamme, qui pourrait induire le consommateur en erreur sur les technologies embarquées. C’est pour ça qu’on préfère distinguer deux gammes distinctes, et on retrouve ça sur presque toutes les marques.

HP Victus 16-9 © © HP
Le Victus 16 est décliné en trois coloris au total © HP
HP Victus 16-10 © © HP
© HP

Quelles sont les ambitions de HP pour sa nouvelle gamme Victus à moyen ou long terme ?

L’enjeu de la marque Victus est de nous permettre d’avoir un premier point de contact avec nos clients les plus jeunes. Et donc créer un lien pour permettre une diffusion massive de cette marque avec des produits qui vont de 800 à 1 700 euros. L’ambition est aussi de développer un écosystème. Nous avons un projet de desktop qui va sortir d’ici la toute fin d’année et après il y aura, j’espère, toute une gamme de produits avec des accessoires et des moniteurs . Aujourd’hui on a [ce genre] d’écosystème sur OMEN, l’ambition est d’avoir aussi un écosystème de produits similaire sur la gamme Victus.

Qu’est-ce qui différencie principalement les Omen 16 et Victus 16 en termes de design et de configurations ?

Il y a déjà tout le design du châssis, qui est complètement différent. Certains préfèreront peut-être avoir quelque chose d’un peu plus premium. C’est ce que l’on trouvera avec le OMEN 16 qui est encore plus sobre que le Victus, mais avec un code de couleurs un peu plus gaming. On a du RGB sur le OMEN 16 et aussi toutes les technologies [dont on parlait tout à l’heure] qui ne sont pas du tout présentes sur le Victus 16. Le OMEN 16 a aussi pour lui l’intégration de cartes graphiques plus puissantes, qui profitent de TGP plus élevés. On vient envoyer plus de puissance dans le GPU et pour ça il faut dimensionner le système de dissipation de manière à exploiter toutes les capacités de la puce. OMEN nous permet de faire cette montée en gamme.

Contrairement à certains modèles de la concurrence, le Victus 16 se contente d’une dalle 16:9. Pourquoi ne pas avoir profité de ce nouveau produit pour passer au 16:10 ?

Tout simplement, et c’est un avis propre à HP, parce que le 16:10 est un format très adapté à un usage bureautique pour avoir quelque chose d’un peu plus haut et une lecture de pages plus confortable, mais en jeu ça sert un peu moins que le 16:9. Le 16:9 permet d’avoir un bon champ de vision sur les côtés, c’est pour ça qu’on a conservé ce ratio sur ces machines. C’est un vrai parti pris. Je pense que les joueurs sont plus partisans du 16:9.

Le Victus 16 mise sur des configurations AMD, avec des GPU Radeon RX 5500M : proposera-t-il des options RX 6000M (annoncées au Computex) lorsqu’elles seront disponibles ?

Sur Victus, d’après les informations dont je dispose aujourd’hui, ce n’est pas prévu. Si on veut intégrer des Radeon RX 6700M ou 6800M, il y a besoin d’une alimentation et d’un système de dissipation plus costaud. C’est par contre prévu sur la gamme OMEN. Il y aura des produits disponibles sur la fin d’année en RX 6600M, et l’année prochaine il y aura les RX 6700M et 6800M sur OMEN. C’est en préparation.

HP Victus 16-1 © © HP
© HP
HP Victus 16-3 © © HP
© HP

Comme le HP Dragonfly, le Victus 16 mise sur des matériaux recyclés : vous pouvez nous en dire plus ?

[Pour le Victus 16] HP utilise des matériaux issus de plastiques collectés sur terre avant qu’ils n’arrivent dans l’océan et on les recycle dans des chaînes de traitement propres à HP pour les intégrer dans les touches de clavier, mais aussi dans certains composants des haut-parleurs. On utilise aussi, notamment sur les appareils de la gamme OMEN, de l’aluminium recyclé sur le châssis, au niveau du clavier. Il y a aussi toutes les peintures utilisées pour le Victus 16 qui sont à base d’eau. Beaucoup d’autres acteurs du marché le font, mais le packaging est aussi intégralement recyclé.

Dernière question : à votre niveau, vous êtes plutôt Victus ou plutôt Omen ?

Ah, moi je suis OMEN. Parce que je suis un technophile et que j’ai une culture gaming assez forte et parce que je suis, malheureusement, à un âge où on achète du OMEN. Plus sérieusement, j’ai déjà testé de l’entrée de gamme gaming, et maintenant je veux du spectacle. Donc j’investis plus dans des produits gaming « technologiques », avec de grosses cartes graphiques. Par contre, je suis plus tours, parce que je sais qu’en termes de puissance on n'aura pas du tout la même chose. Et d’ailleurs, on va avoir des nouveautés sur les tours qui sont très sympa, avec des innovations technologiques brevetées par HP. On investit pas mal pour avoir des nouveautés sur ce terrain dès la fin de l’année.

Disponible depuis peu chez certains revendeurs, à partir de 899 euros, le Victus 16 est devrait arriver en test chez Clubic dans le courant de l’été, nous a-t-on promis. Nous aurons alors tout loisir de passer l’appareil en revue pour vous donner nos impressions détaillées sur ce nouveau venu.

Source : interview HP

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

SSD PCIe 5.0 : Kioxia présente un modèle capable d'atteindre 14 Go/s
CPU-Z, SiSoftware : les performances du Core i9-12900K se précisent encore
Asus Republic of Gamers annonce la gamme Moonlight, toute de blanc vêtue
Seconde main : attention à la sécurité des données
NZXT annonce le H510 Flow Case, optimisé pour le refroidissement
AMD Radeon RX 6600 : les tests prévus pour mi-octobre, pour une sortie dans la foulée ?
Google : le Pixelbook 2 aurait la même puce Tensor que les Pixel 6 (et 5 couleurs)
La branche commerciale de la fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars
NVIDIA GeForce RTX 30xx SUPER : jusqu'à 10 752 cœurs et 24 Go à 1500 $ ?
Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Haut de page