Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
25 février 2021 à 15h00
68
Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Gigabyte
© Gigabyte

Choses promises, choses dues, les GeForce RTX 3060 confirmées à l’occasion du CES de Las Vegas sont parmi nous… enfin parmi les testeurs en attendant une hypothétique sortie massive de ces cartes graphiques chez les revendeurs. Le Petit Poucet de l’architecture Ampere permet-il à NVIDIA de confirmer les bonnes performances de la série 3000 ?

Gigabyte RTX 3060 Gaming OC 12G
  • Devant les RTX 2060 et RTX 2060 Super
  • Parfaite pour le Full HD 'Ultra'
  • Jouable jusqu'en 1 440p
  • DLSS toujours aussi efficace
  • GPU qui reste bien frais
  • ♪ Où sont les cartes ? ♫
  • Encore un peu longue (28 cm)
  • Gaming OC 12G un peu chère (vs. la 3060 Ti FE)

Attention, les bloqueurs de publicité peuvent empêcher l'affichage des graphiques hébergés sur Infogram.

Notez que le test de la Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G n'a pas vocation à revenir sur l'architecture Ampere en général. Pour de plus amples informations à ce niveau, veuillez consulter notre test de la NVIDIA GeForce RTX 3080 Founders Edition .

Alors que la disponibilité des modèles de GeForce RTX série 3000 est toujours aussi délicate, NVIDIA espace encore un peu plus les lancements. Seulement quinze jours entre la RTX 3080 et la RTX 3090, puis un mois avant de voir débouler la RTX 3070 et cinq semaines d’attente pour la RTX 3060 Ti. On est cette fois plus proche des trois mois et l’explication est toute simple : NVIDIA ne parvient toujours pas à satisfaire la demande. En préambule de ce test, un petit avertissement donc : les questions de prix, de rapport qualité/prix et de rapport performances/prix sont liées à un tarif « normal » de notre Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G avec toutes les limitations que cela suppose.

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Gigabyte
La triple ventilation Windforce est toujours aussi efficace © Gigabyte

Fiche technique de la Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G

Comme sur toutes les autres RTX série 3000, si les revendeurs ont toutes les peines du monde à proposer des cartes à la vente, ce ne sont pas les références qui manquent. Ainsi, en plus de notre GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G, Gigabyte présente encore 4 autres RTX 3060 et il n’est clairement pas le seul. Dans sa première liste envoyée à la presse, NVIDIA liste un total de 34 modèles issus de 9 fabricants différents.

La Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G, c’est :

  • Cœurs CUDA : 3584
  • Fréquence boost : 1,777 GHz
  • Configuration mémoire : 12 Go GDDR6
  • Fréquence mémoire : 7501 MHz
  • Interface mémoire : 192-bit
  • Cœurs de ray tracing : 28 cœurs de 2e génération
  • Cœurs Tensor : 112 cœurs de 3e génération
  • Architecture NVIDIA : Ampere
  • PCI Express Gen 4 : Oui
  • NVIDIA NVLink (SLI-Ready) : Non
  • HDMI 2.1 : Oui
  • DisplayPort 1.4a : Oui
  • Connecteurs d’affichage : 2x HDMI 2.1, 2x DisplayPort 1.4a
  • HDCP : 2.3
  • Longueur : 282 millimètres
  • Largeur : 117 mm
  • Hauteur : 41 mm (2 slots)
  • Poids :  810 grammes
  • Température GPU maximale mesurée : 62°C
  • TGP : 170 Watts
  • Alimentation système recommandée : 550 Watts
  • Connecteurs d’alimentation : 1x8 broches PCIe
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à partir de 549 euros pour la Gaming OC 12G, les premières RTX 3060 sont à 335 euros
Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
GPU-Z analyse notre RTX 3060 signée Gigabyte © Nerces

Sans grande surprise, la carte RTX 3060 apparaît comme une version « réduite » de la RTX 3060 Ti et son GPU – un GA106 – comme moins richement doté sans toutefois que les différences soient renversantes. On sent simplement la descente en gamme opérée par NVIDIA et confirmée par Gigabyte. Sa carte est effectivement plus compacte, moins énergivore que les modèles de RTX 3060 Ti. Notons toutefois la présence de 4 Go de mémoire en plus par rapport à cette dernière. NVIDIA aurait-il peur de manquer de « place » pour les jeux les plus gourmands ? Alors que la RTX 3060 n’a clairement pas le 4K en ligne de mire, ce choix est étonnant.

Gigabyte RTX 3060 Eagle © Gigabyte
Gigabyte RTX 3060 Elite - Vision © Gigabyte
Quatre modèles de RTX 3060 en plus de notre cobaye du jour : Eagle, Eagle AC, Elite et Vision © Gigabyte

Plus compacte que les RTX 3060 Ti custom

Au premier coup d’œil posé sur la Gaming OC 12G de Gigabyte, nous ne pouvons contenir une petite déception. Bien sûr, le fabricant – et la majorité de ses concurrents – dispose de modèles plus compacts (les Eagle et Eagle AC), mais nous sommes tout de même un peu déçus de voir que la RTX 3060 Gaming OC 12G est encore très imposante. Il y a bien une petite différence par rapport aux modèles custom de RTX 3060 Ti – de l’ordre de deux centimètres – mais la carte reste plus longue que les Founders Edition signées NVIDIA : pensez que la RTX 3070 FE ne mesure « que » 24,2 centimètres de long quand notre cobaye du jour dépasse légèrement les 28 cm.

Heureusement, une telle longueur permet encore de loger la carte dans la majorité des boîtiers ATX, mais il conviendra malgré tout de s’en assurer avant l’achat. Heureusement aussi, cette « grande dimension » ne se retrouve pas sur l’épaisseur de la carte. Gigabyte a suffisamment affiné les choses pour que sa Gaming OC 12G ne prenne pas plus de place que la RTX 3070 Founders Edition : deux emplacements PCI-Express sont ainsi monopolisés. C’est mieux que la RTX 3060 Ti custom que nous testions en décembre dernier (2,7 donc en réalité 3 emplacements). Enfin, en toute logique, cette compacité, relative certes, permet de contenir le poids de la bête : à plus ou moins 810 grammes, elle ne risque pas d'endommager le port PCI-Express.

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
Un seul port d'alimentation 8 broches... avec la petite LED de contrôle © Nerces

Plus petite l’alimentation

Poursuivons notre petit tour du propriétaire en nous attardant sur l’alimentation de la carte qui, ce n’est clairement pas une surprise, est moins gourmande que les autres modèles de RTX série 3000. Souvenez-vous, NVIDIA avait fait jaser en profitant de la sortie de ses Founders Edition pour introduire un nouveau connecteur d’alimentation doté de 12 broches. Bien sûr, un adaptateur est fourni dans les boîtes des cartes concernées, mais avec le recul on se rend compte que personne n’a vraiment emboîté le pas de la société américaine, un peu seule avec sa nouvelle solution. Sur tous les modèles custom de RTX série 3000 passés entre nos mains, les constructeurs ont adopté des connecteurs 8 broches standards.

Selon le cas et selon la puissance du GPU bien sûr, il fallait un, deux ou trois de ces connecteurs, mais personne n’a donc pris le train NVIDIA en marche. De fait, la question de la pérennité de ce port 12 broches se pose. Nous aurons l’occasion d’y revenir. En attendant, notre Gigabyte RTX 3060 Gaming OC 12G est logiquement équipée d’un seul connecteur 8 broches. Officiellement, NVIDIA évoque une consommation de 170 Watts et Gigabyte conseille l’utilisation d’une alimentation de 550 Watts, deux valeurs en baisse sensible par rapport à ce qui était annoncé pour les RTX 3060 Ti. Mieux, on est même un tout petit cran en-dessous de la RTX 2060 Super même si NVIDIA préfère comparer sa petite nouvelle à la RTX 2060, légèrement moins gourmande.

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
Deux connecteurs HDMI, deux DisplayPort : pas de jaloux... sauf l'USB-C, définitivement absent © Nerces

Pas moins de 12 Go de GDDR6

De la même manière que notre test de l’Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti n’avait pas pour vocation de revenir dans le détail sur l’architecture Ampere, l’article du jour se contentera de souligner les différences les plus notables que l’on peut observer avec la RTX 3060. Et, nous l’avons déjà évoqué, la chose la plus étonnante est sans aucun doute la décision prise par NVIDIA d’accompagner le GPU GA106 d’un total de 12 Go de GDDR6 signée Samsung. De base, alors que l’on compare la nouvelle carte à la RTX 2060 Super – et ses 8 Go de GDDR6 – on peut se dire que l’évolution est logique : nouvelle génération, performances supérieures et mémoire en hausse.

Cependant, là où les choses deviennent plus complexes sur Ampere, c’est lorsque l’on compare avec les autres produits de la gamme. Souvenez-vous, les RTX 3060 Ti et plus encore RTX 3070 – bien que sensiblement plus puissantes – n’étaient livrés qu’avec 8 Go de mémoire vidéo. Plus étonnant encore, même la très puissante RTX 3080 dont les performances n’ont évidemment rien à voir avec notre petite du jour n’est livrée qu’avec 10 Go. Comme nous avions pu le souligner au moment du test de la RTX 3060 Ti, de deux choses l’une, soit nous avons « trop » de mémoire vidéo sur la RTX 3060 soit NVIDIA a vu un peu juste pour les autres. Notons d’ailleurs qu’il se murmure qu’une RTX 3080 Ti équipée de 20 Go de mémoire vidéo pourrait être dévoilée prochainement. Affaire à suivre.

RTX 2060 vs. RTX 3060 © NVIDIA
Tableau comparatif signé NVIDIA : la RTX 2060 vs. la RTX 3060 © NVIDIA

Performances : la RTX 2060 nettement dépassée

De manière on ne peut plus classique, nous avons mesuré les performances de notre Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G avec la configuration que nous avions déjà employée sur les précédentes cartes custom de la série 3000, MSI GeForce RTX 3080 Gaming X Trio, TUF Gaming RTX 3080 et TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti OC. Les différences avec la configuration du test des Founders Edition sont donc très légères. Voici le détail de la machine utilisée :

  • Processeur : Intel Core i9-9900K
  • Carte Mère : ASRock Extreme 4 (Chipset Intel Z390)
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • SSD « système » : Samsung Série 950 PRO, 256 Go, M.2 (Type 2280)
  • SSD « stockage » : Samsung Série 960 EVO, 2 To, SATA
  • Alimentation : Corsair RM850x, 850W Plus Gold
  • Boitier : Anidees AI8
  • Refroidissement : Noctua NH-D15
  • Moniteur : iiyama G-Master GB2888UHSU-B1, 4K 60 Hz

Si nous tentons de garder des configurations similaires pour les différents tests, il y a parfois des impondérables. Nouvelle carte graphique oblige, cette Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G nous a contraint à utiliser une nouvelle version des pilotes GeForce : les 461.64 fournis spécialement par NVIDIA. Hélas, les précédents tests avaient été réalisés avec les 456.16. Un décalage réduit dont il faut toutefois avoir conscience.

Outils de mesure « synthétiques »

Dès nos premières mesures, la RTX 3060 de Gigabyte nous impressionne. En effet, alors que NVIDIA la compare à la RTX 2060, notre prétendante du jour se permet le luxe de déborder même la RTX 2070 Founders Edition. Oh, l’écart n’est pas énorme, mais il est bien réel. La définition 4K qui n’est clairement pas le mode de prédilection de la RTX 3060 lui permet malgré tout de distancer la RTX 2060 Super de 7,5%. Le match est lancé !

Unigine Superposition – notre second test synthétique – ne permet toutefois pas de confirmer cette première impression. Ainsi, la RTX 2070 Founders Edition reprend une certaine avance sur la RTX 3060 qui vient toutefois assurer l’essentiel. En effet, elle reste bel et bien devant la RTX 2060 Super même si cette fois l’écart est pour ainsi dire inexistant : tout juste 1%. Espérons que les tests ludiques soient plus convaincants.

Toutefois, avant d’embrayer sur les tests jeu vidéo, nous faisons comme toujours un petit tour du côté de la mesure ray tracing intégrée à 3DMark avec la fameuse scène Port Royal. L’idée est simple : voir l’impact de cette technique sur les performances de la RTX 3060. Le bilan est satisfaisant, la carte de Gigabyte se classant à peu près à mi-chemin entre la RTX 2060 Super et la RTX 2070 Super… exactement là où nous l’attendions.

Performances observées dans les jeux

Nous démarrons comme à chaque fois nos tests « ludiques » avec DOOM Eternal, l’une des rares grosses productions à exploiter la bibliothèque Vulkan. Les résultats sont remarquables. En effet, la RTX 3060 se permet d’écrabouiller la RTX 2060 Super en signant, en 1 080p, des performances 27% supérieures tout de même ! Dans cette définition, elle déborde également la RTX 2070 Super (+15%) et fait exactement jeu égal avec la RTX 2080 (216 ips). Impressionnant ! Notons par ailleurs que même le jeu en 4K est envisageable avec 91 ips en moyenne. Toutefois, d’importants creux sur les scènes les plus chargées poussent à se limiter au 1 440p.

Sur The Division 2, les choses sont moins « festives » pour la RTX 3060 qui s’en sort malgré tout honorablement. Nous évacuerons rapidement les résultats en 4K : la chose n’est clairement pas jouable et ce n’est de toute façon pas l’objectif d’une telle carte. Nous sommes en revanche un peu déçu du 66 ips de moyenne en 1 440p : c’est du niveau d’une RTX 2070 FE et donc au-dessus de la RTX 2060 Super, mais c’est encore trop léger. En 1 080p, la RTX 3060 est bien plus à son aise côté fluidité, mais elle est distancée par la RTX 2070 FE tout en restant au-dessus de la RTX 2060 Super. L’essentiel est donc assuré.

Red Dead Redemption 2 est le second jeu de notre panel à exploiter la bibliothèque Vulkan, il est donc logique de revoir la RTX 3060 venir concurrencer – et même battre – la RTX 2070 Super… bien que les choses restent injouables (36,2 ips). Un résultat qui augure toutefois du meilleur en 1 440p (57,1 ips) et surtout en 1 080p (71,7 ips). Là, la RTX 3060 est pile au niveau de la RTX 2070 Super et le jeu de Rockstar Games devient bien jouable tous les détails poussés au maximum.

Control est l’un des rares jeux de notre panel sur lequel l’option ray tracing a été activée. Là encore, la RTX 3060 distance assez nettement la RTX 2060 Super – comme prévu – pour venir titiller la RTX 2070 Super. Sans que les choses soient renversantes, on peut dire que NVIDIA fait mieux que tenir sa promesse avec la petite sœur de la RTX 3060 Ti.

Les résultats sous Gears 5 et son Unreal Engine 4 sont moins probants. Le moteur d’Epic Games fait clairement moins la fête à la RTX 3060 qui fait à peine mieux que la RTX 2060 Super que ce soit en 1 080p (+0,3%) ou en 1 440p (+0,5%). En 2 160p, l’écart est plus tangible (+3,5%), mais cela ne suffit pas à rendre les choses jouables dans cette définition.

Call of Duty Modern Warfare permet à la RTX 3060 de briller à nouveau. En premier lieu, la comparaison avec la RTX 2060 Super n’a pour ainsi dire pas lieu d’être : la nouvelle venue met ici de la distance. La RTX 3060 se compare donc plus logiquement avec la RTX 2070 Super qui la dépasse en 2 160p et en 1 440p, mais qui reste sensiblement derrière en 1 080p : dans cette définition, la RTX 3060 assure des performances tout de même 16% supérieures.

Pour ne pas changer « une équipe qui gagne », nos mesures ludiques se concluent avec Death Stranding pour lequel le DLSS de NVIDIA a été réglé sur « qualité ». Reconnaissons que dans le cas de la RTX 3060, l’utilisation du DLSS est tout indiqué : il permet une nette amélioration du résultat à l’image sans torpiller les performances.

Là, notre carte a du mal à se défaire de la RTX 2060 Super : l’écart est faible, mais notons tout de même qu’elle reste systématiquement devant. Elle n’est par ailleurs pas très loin de la RTX 2070 FE, mais la RTX 2070 Super reste, elle, hors de portée.

Consommation et ratio performances / prix

De manière générale, nos mesures de performances ont démontré que la RTX 3060 est un bon cran au-dessus de la RTX 2060 Super – donc de la RTX 2060 FE – et qu’elle vient même parfois taquiner la RTX 2070 FE. Les mesures de consommation électrique enfoncent le clou en soulignant cette fois que la RTX 3060 est moins énergivore que la plupart des modèles évoqués précédemment avec un maximum de 174,6 Watts.

Surprise en revanche, au repos la carte pointe à 10,1 Watts. Rien de catastrophique dans cette valeur, mais elle est nettement supérieure à la mesure relevée sur l’Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti et se rapproche ainsi davantage des cartes d’ancienne génération. Ainsi, nous relevions 14 Watts au repos pour la GeForce RTX 2060 Super.

Notons toutefois que si le rapport performances / consommation de la RTX 3060 est meilleur que sur les RTX 2060 et RTX 2060 Super, il n'est pas aussi remarquable que celui de sa grande sœur, la RTX 3060Ti. Voici les résultats de quelques cartes (la valeur la plus élevée l'emporte), la Radeon RX 6800XT est surtout là à titre indicatif, c'est la meilleure passée entre nos mains.

  • GeForce RTX 2060 : 20,36
  • GeForce RTX 2060 Super : 22,63
  • GeForce RTX 3060 : 25,01
  • GeForce RTX 3060 Ti : 28,45
  • Radeon RX 6800XT : 30,18

Enfin, malgré une situation particulièrement tendue chez les revendeurs qui rend les comparaisons tarifaires pour le moins délicates, nous voulions tout de même évoquer le rapport performances / prix… Après tout, les autres cartes sont logées à la même enseigne et la comparaison tient donc malgré tout la route.

Attention, par rapport à la première publication du test de la Gigabyte RTX 3060 Gaming OC 12G, nous avons modifié cette partie. En effet, si le tarif officiel minimum de la RTX 3060 est de 335 euros, celui de notre carte de test envoyée par Gigabyte est finalement de 549 euros, même s'il peut être difficile à trouver dans la réalité.

Cela change cependant sensiblement la donne et rend cette carte custom nettement moins intéressante que les modèles plus « classiques » de RTX 3060 et même que des gammes plus élevées. En dehors de la situation actuelle, son rapport performances / prix n'est plus du tout aussi intéressant que celui des autres RTX série 3000 passées entre nos mains.

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
RGB Fusion est un gadget d'autant que la RTX 3060 Gaming OC 12G est peu fournie en LED © Nerces

Duo de logiciels : Aorus Engine et RGB Fusion

Côté logiciel, Gigabyte ne fait pas dans l’originalité débridée avec cette RTX 3060 Gaming OC 12G. Le fabricant utilise les deux mêmes logiciels qu’il emploie sur la plupart de ses gammes. Ainsi, l’unique LED présente sur la tranche de la carte graphique – un logo Gigabyte – est gérée par le soft RGB Fusion qui fonctionne en parallèle avec de nombreux autres composants informatiques depuis les barrettes mémoires jusqu’aux claviers / souris, en passant par les cartes mère, les casque-micros et certains boîtiers… bien sûr de marque Gigabyte / Aorus de préférence. Le logiciel est tout simple avec des effets auxquels nous sommes habitués (flash, arc-en-ciel, pulsation…).

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
Aorus Engine est un logiciel simple, mais doté de toutes les fonctions importantes © Nerces

Plus intéressant, l’Aorus Engine est un logiciel destiné à la gestion et à la surveillance de la carte graphique. En deux volets, il permet tout d’abord d’avoir un retour sur toutes les caractéristiques clés de la carte : fréquence GPU, fréquence mémoire, tension GPU et vitesse de rotation des trois ventilateurs. Il permet aussi de viser une consommation électrique ou une température et de faire varier la fréquence du GPU en fonction. Enfin, un volet dédié au monitoring affiche les informations précédemment citées avec leurs variations au cours du temps. Simple et fonctionnel.

Gigabyte RTX 3060 OC Gaming © Nerces
Une carte performante, moderne et discrète... reste plus qu'à la trouver à un prix décent © Nerces

Gigabyte GeForce RTX 3060 Gaming OC 12G : l'avis de Clubic

Toute la communication de NVIDIA est focalisée sur l’apport de la RTX 3060 sur le milieu de gamme de la génération précédente, la RTX 2060. Une comparaison qui n’est pas le fruit du hasard, mais qui, nous l’avons vu avec nos mesures, est finalement un peu timorée. Non seulement la nouvelle venue dame le pion de la RTX 2060, mais elle fait bien mieux en dépassant la RTX 2060 Super et en venant titiller la RTX 2070. La digne petite sœur de la RTX 3060 Ti en somme.

La « descente » en gamme de l’architecture Ampere se poursuit donc sans le moindre accroc et même si la RTX 3060 est parfois un peu juste pour jouer en 1 440p, elle reste un très bon choix de joueur. Rappelons effectivement que la définition d’image la plus employée sur Steam – par exemple – est le 1 080p (66,7%). En Full HD, la RTX 3060 est un tout petit peu moins à son aise que sa grande sœur, mais les performances restent excellentes.

Enfin, en l’absence de Founders Edition, rappelons que vous serez dans l’obligation de vous tourner vers les custom… et c'est là que le bât blesse parfois. En effet, malgré des performances intéressantes, notre Gigabyte RTX 3060 Gaming OC 12G est - même à son tarif officiel - trop chère. Les Founders Edition de gamme supérieure (RTX 3060 Ti et RTX 3070) sont bien plus intéressantes.

Gigabyte RTX 3060 Gaming OC 12G

7

NVIDIA déploie sa gamme Ampere avec une certaine logique : la 3060 est encore un peu plus accessible que la RTX 3060 Ti, mais un peu moins performante aussi… tout en dépassant nettement le milieu de gamme (RTX 2060 voire RTX 2060 Super) de la génération précédente. Attention cependant aux tarifs de certains modèles custom.

Les plus

  • Devant les RTX 2060 et RTX 2060 Super
  • Parfaite pour le Full HD 'Ultra'
  • Jouable jusqu'en 1 440p
  • DLSS toujours aussi efficace
  • GPU qui reste bien frais

Les moins

  • ♪ Où sont les cartes ? ♫
  • Encore un peu longue (28 cm)
  • Gaming OC 12G un peu chère (vs. la 3060 Ti FE)
Modifié le 05/03/2021 à 16h55
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
68
38
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Le SSD NVMe PNY XLR8 500Go tombe à son prix le plus bas sur Amazon
Sur le jeu Ashes of the Singularity, le Core i9-12900K dépasse largement le Ryzen 9 5950X
L'Europe souhaite investir dans les semi-conducteurs pour ne pas se faire distancer par la Chine et les États-Unis
NVIDIA publie ses nouveaux pilotes graphiques : Diablo 2 Resurrected et Windows 11 au menu
Un écran PC incurvé Lenovo de 31 pouces idéal pour le télétravail à prix vraiment cassé !
Lian Li annonce le PC-Q58 : un petit boîtier, oui, mais compatible avec tout ce qu'un joueur ou une joueuse voudrait mettre dedans
SilverStone SETA Q1 : un moyen tour silencieux qui va faire du bruit ?
La souris gamer sans fil Logitech G305 disponible à son prix le plus bas
Haut de page