Suite à l'affaire Genius, Google s'explique et va indiquer les sources des paroles de chanson

19 juin 2019 à 21h42
0
genius.com

Google se positionne enfin face aux accusations qui ont été faites

Il y a quelques jours, Genius accusait Google de lui voler les paroles de chansons, et Google accusait à son tour LyricFind, son prestataire.

Google s'explique sur son blog


« Comment nous vous aidons à trouver les paroles dans la recherche Google », tel est le titre du post publié par Google cette semaine, pour faire suite aux accusations assénées par le site Genius.

En résumé, comme nous vous l'avions communiqué :Genius.com a accusé Google d'avoir copié des paroles de chansons de son site, pour les afficher en première position de la page du moteur de recherche. C'est grâce aux différentes types d'apostrophes utilisées que Genius prouvait alors ces accusations. Et Google de remettre la faute sur son prestataire, Lyric Find.



Dans son post, Google s'attache désormais à expliquer comment il réussit à afficher les paroles d'une chanson sur la première page de votre recherche. Il indique faire appel à des intermédiaires et rémunérer des éditeurs de musique, en payant le droit d'afficher les paroles de façon à ce qu'à la fin de la chaîne, les auteurs-compositeurs soient rémunérés pour leur travail.

Les intermédiaires de Google seraient donc des fournisseurs de contenu, lui procurant les paroles des chansons qu'il met ensuite en ligne.

Google expose les accusations qui concernent son prestataire et assure lui avoir demandé de s'assurer que ses pratiques étaient les bonnes, cela afin d'appliquer les meilleures du secteur. Comme l'indique d'ailleurs son post : « nous nous efforçons toujours de respecter des normes de conduites élevées, pour nous-mêmes comme pour les partenaires avec lesquels nous travaillons ».

Google va indiquer clairement la provenance des paroles


Dans le futur, pour éviter toute sorte de conflit, Google créditera les paroles à l'acteur qui les lui aura fournies.

Une manière d'être totalement transparent mais qui lui permettra également de s'assurer du respect des normes de conduite qu'il impose à ses partenaires :

« Pour aider à identifier la provenance des paroles, nous allons bientôt l'attribuer à la tierce partie fournissant le texte numérique. Nous continuerons d'adopter une approche qui respecte et indemnise les détenteurs des droits, et veille à ce que les éditeurs de musique et les auteurs-compositeurs soient rémunérés pour leur travail ».

Source : 9to5google
Modifié le 20/06/2019 à 09h24
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top