Vie privée : l'Allemagne relance son offensive contre Google

01 octobre 2014 à 17h34
0
Google reste plus que jamais dans le collimateur de l'Allemagne. Au cœur d'une enquête sur une position monopolistique entretenue par la firme californienne, Google est désormais pointé du doigt pour ses pratiques en matière de vie privée.

00C8000007392199-photo-le-logo-de-google.jpg
En Allemagne, les autorités de protection de la vie privée de Hambourg ont envoyé une injonction à Google en expliquant que le géant californien était en violation de deux lois locales : la première portant sur les médias de télécommunications et l'autre sur la protection des données.

Plus précisément, c'est la manière dont Google dresse les profils des internautes qui n'est pas vue d'un très bon œil. Pour mémoire, en janvier 2012 la société a uniformisé ses diverses politiques de confidentialité, ce qui lui permet entre autres, de croiser les données de ses différents services. Si Google Now peut par exemple scanner les emails, le calendrier ou le carnet d'adresses, l'ensemble des informations permet à Google de mieux cibler ses utilisateurs.

Selon Ulrich Kühn, député au sein de cette commission, le traitement de ces données serait illégal. L'Allemagne pointe notamment la collecte d'informations pour déterminer les centres d'intérêt de l'internaute, sa position géographique, ou encore l'analyse de ses cercles d'amis.

Reuters rapporte les propos du juriste Johannes Caspar basé à Hambourg, qui affirme que Google a précédemment refusé de permettre aux utilisateurs de choisir la manière dont leurs données personnelles pouvaient être utilisées.

La commission de Hambourg chargée de superviser la protection de la vie privée a demandé à Google d'être plus clair sur la manière dont les données des internautes seront traitées ainsi que la mise en place de mécanismes d'opt-out.

Pour mémoire en matière de vie privée, la CNIL a infligé une amende de 150 000 euros à Google en début d'année. Depuis quelques semaines, l'Allemagne semble jouer l'offensive sur tous les fronts. Dans le cadre de l'enquête menée par la Concurrence de la Commission Européenne, Sigmar Gabriel, vice-chancelier d'Allemagne et ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a récemment annoncé qu'un démantèlement de Google était envisageable au regard de sa position de monopole. Une cour fédérale de Berlin avait également obligé Google à réactiver son service de support par mail pour les consommateurs. Enfin, le mois dernier, Heiko Maas, le ministre de la justice en Allemagne avait souhaité que Google affiche davantage de transparence sur les algorithmes de son moteur.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Le jeu de rôle anti-Brexit
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep
Une faille critique détectée dans VLC Media Player
Finale CAN 2019 : comment regarder le match Algérie vs Sénégal en streaming ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top