Affaire Safari : Google versera 17 millions de dollars

Thomas Pontiroli
19 novembre 2013 à 18h02
0
Accusé d'avoir sciemment contourné les réglages par défaut du navigateur Safari de façon à améliorer ses capacités de ciblage publicitaire, Google versera 17 millions de dollars pour solder ce litige.

0104000003522072-photo-google-logo-sq-gb.jpg
Poursuivi par 38 États américains pour avoir scruté l'activité des internautes à leur insu, Google a décidé de solder le litige en versant la somme de 17 millions de dollars. L'affaire remonte à février 2012 quand un chercheur avait découvert que l'américain avait modifié le code de ses publicités afin de passer outre les paramètres du navigateur Safari, sur iOS et Mac OS X.

Membre de la Network Advertising Initiative, un groupement de régies publicitaires dont les membres s'engagent notamment à respecter une certaine transparence vis-à-vis de leurs utilisateurs, Google avait dû rendre des comptes en août 2012 devant la Federal Trade Commission (FTC), une institution américaine dont le but est de veiller à l'application du droit de la consommation et de contrôler les pratiques commerciales.

Google avait déjà payé 22,5 millions de dollars

Google avait dû s'acquitter d'une amende de 22,5 millions de dollars, et s'engager à désactiver tous les cookies publicitaires qui n'auraient pas été installés dans les règles chez les internautes américains. Sous le coup d'une action collective organisée par des utilisateurs de Safari début 2013, Google avait rétorqué que ses cookies ne contenaient pas d'informations personnelles, et avait obtenu gain de cause en octobre.

« Les consommateurs devraient pouvoir savoir s'il y a d'autres yeux naviguant sur Internet avec eux. En surveillant des millions de personnes à leur insu, Google a violé non seulement leur vie privée, mais aussi leur confiance », s'est offusqué Eric Schneiderman, le ministre de la Justice de New York, cité par l'AFP.

Ce trimestre dernier encore, Google a significativement amélioré ses recettes grâce à ses revenus publicitaires, lesquels pèsent 92% de son activité. De quoi améliorer ses profits de 36% sur un an, à 3 milliards de dollars. L'américain devra se passer de Safari, où les cookies tiers ne sont en principe pas présents. Il s'engage à ne plus opérer de modifications sans l'accord des utilisateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top