Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires

18 juillet 2021 à 09h56
10
Google végétaliser
© Google

Google, qui vise la neutralité carbone d'ici la prochaine décennie, multiplie les projets annexes visant à verdir le monde… et au passage son image. Son prochain projet, nommé Tree Canopy Lab, pourrait bien l'aider dans ces deux entreprises.

Le Tree Canopy Lab, nouvel outil de la firme de Mountain View, pourrait aider Los Angeles et bien d'autres grandes villes à réduire les pics de chaleur estivaux en montrant les zones manquant le plus d'arbre. Nos chers amis feuillus sont en effet notre meilleur arme contre le réchauffement du béton et du bitume tout deux composant la grande majorité des mégalopoles et métropoles que nous habitons.

L'imagerie aérienne et l'intelligence artificielle pour cartographier les « forêts urbaines »

Comme à son habitude, Google privilégie l'intelligence artificielle pour trouver les solutions aux problèmes contemporains et Tree Canopy Lab n'y fait pas défaut. Couplés à des images satellites, les algorithmes de machine learning de Google sont capables d'identifier l'emplacement de chacun des arbres d'une zone donnée pour établir leur répartition.

La ville pilote du projet se trouve être Los Angeles. La ville de la côte ouest des États-Unis est en effet sujette à de nombreuses vagues de chaleur en été, et celles-ci se font de plus en plus violentes ces 50 dernières années.

Une aide à la prise de décision pour la mairie de Los Angeles… et d'une centaine d'autres villes

Mais quelle est le but de cette cartographie urbaine ? Google espère que les données serviront à motiver les gouvernements et les mairies à verdir leurs grandes villes mais également à mieux répartir les arbres pour obtenir un ombrage naturel plus efficace. L'entreprise de Sundar Pichai à d'ailleurs annoncé avoir étendu Tree Canopy Lab à une centaine d'autres villes et attend l'analyse des données pour communiquer les résultats.

Les urbanistes peuvent d'ailleurs contacter Google à l'aide d'un formulaire afin d'obtenir accès à l'outil dans le futur.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
norwy
Qui sait, l’algo de Google pourra peut-être résoudre la déforestation massive, y compris celle de l’Amazonie. Là ce serait cool !<br /> Tout le débat est de savoir ce qui est le plus efficace :<br /> 1 - Rajouter de l’eau sur le feu sans diminuer son intensité<br /> 2 - Réduire l’intensité du feu au minimum possible<br /> J’ai mon avis perso sur la question… Cela dit, planter des arbres donne bonne conscience, ça se voit rapidement et cela donne l’impression que l’on a réglé le problème (localement pas au niveau mondial, hein !).<br /> Pile poil ce qu’il faut pour relancer la consommation sans vergogne tout en regardant une carte remplie de pixels verts qui dit ce qu’il faut faire pour améliorer le monde. On ne peut pas faire plus «&nbsp;green washing&nbsp;» que ça en Tech à ma connaissance.<br /> Bravo aux services marketing et communication de Google !<br /> PS : Pas sûr que la R&amp;D ait beaucoup bossé sur ce sujet…
yam103
Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi.<br /> J’habite en région parisienne. La PLU (Politique Local d’Urbanisme) a été modifiée vers 2008 par le président de la République de l’époque: Sur un terrain où il y a X m² de logement, on peut en construire autant pour obtenir le double. Du coup, depuis, on arrache les arbres de jardin, pour y construire une maison, voir même on rase les maisons pour y construire des appartement sur l’intégralité du terrain. Ne parlons même pas des infrastructures pour le «&nbsp;Grand Paris&nbsp;»; Exemple parmi d’autres, sur une grande place, on a coupé de grands marronniers pour y mettre à la place un tramway, avec du béton tout autour.<br /> Et à la fin, on va avoir des leçons à recevoir des GAFAM pour nous indiquer qu’il vaudrait mieux planter un arbre ici que là. Ce projet ressemble plus à du green washing de base, je ne sais pas si cela peut encore duper grand monde.
PierreKaiL
«&nbsp;je ne sais pas si cela peut encore duper grand monde.&nbsp;»<br /> Et bien en faites pratiquement tout le monde, «&nbsp;duper&nbsp;» le mot est fort car un gros % de gens courent dans tous les sens pour leur vie, trouvant à peine le temps de se reposer alors quand on lit une annonce comme celle là on se contente de se dire :<br /> «&nbsp;bon c’est surement une goutte d’eau dans l’océan mais c’est tjrs ça et que puis je y faire de toute façon… Bon fini de rêvasser j’ai du taf…&nbsp;».<br /> Travailler plus (et à distance maintenant) pour gagner plus non ? Pour ma part et à mon petit niveau, je dirai juste que c’est tjrs plus cool de lire que les GAFAM s’impliquent que l’inverse. Sinon entièrement d’accord avec vous 2.
cyrano66
A lire l’article et la prose en ligne disponible sur tree canopy lab.<br /> Pour ma part je trouve insuffisant un algorithme sur la densité végétale par calcul de la surface de la canopé, si il n’est pas superposé à une caméra thermique.<br /> Diminuer les îlots de chaleur urbains ca consiste pas juste à planter 4 pauvres arbres la ou il y’a des trous.<br /> Faut tenir compte de 2 ou 3 paramètres de thermodynamique, surtout à LA qui est une ville côtière, du type de tissu urbain existant de la densité et l’inscrire dans un plan d’urbanisme à long terme.<br /> parce que le projet de planter 90 000 arbres à LA ramené à la surface ça ne fait jamais qu’à peine plus d’un arbre par hectare, c’est à la fois ambitieux compte tenu de la densité et un peu du saupoudrage de bonnes intentions
kiwi5
mouais planter un arbre, ne veut pas dire l’entretenir, le proteger, si il s’agit juste de quelques pousses, le coup de comm en vaut le coup.<br /> sans volonte de maintenir cette nature de la part des elus et des habitants c’est du pipeau<br /> et planter des «&nbsp;arbres&nbsp;» ne veut ni dire diversite et autre «&nbsp;avantages&nbsp;» d’une veritable nature entretenue.
lithium
On en est au point où on a plus à choisir entre les deux, il faut ajouter de l’eau ET baisser le feu. On a encore une marge pour limiter la catastrophe mais plus pour l’éviter.<br /> Chaque petit geste compte. et planter des arbres est aussi nécessaire que freiner nos émissions.<br /> Mais surtout il faut des décisions politiques, ne pas juste laisser les industriels se donner bonne conscience
pecore
C’est sans doute très insuffisant mais cela va dans le bon sens et cela fait figure d’exemple. C’est peut être très hypocrite de la part de Google avec des visées purement publicitaires (ou peut être pas, va savoir) mais cela va certainement donner envies aux autres grosses boites de faire un geste pour la planète. Et ça plus ça plus ça plus ça, cela réussira peut être à aboutir à une conscience de masse concernant le défit climatique et environnemental.
GRITI
Ils ont intérêt à planter des arbres qui feront assez d’ombre, rapidement, ET qui supporteront les futurs conditions climatiques.
Petinikola
Végétaliser les villes ? L’indécence de la question !!!<br /> Il y a des milliers d’hectares sauvages ou plantés qui sont bétonnés chaque année avec un génocide écologique invisible dont tou le monde se fout : les insectes et les plantes mais dont tout le monde voit les conséquences : les inondations catastrophiques actuelles en Belgique ou Allemagne, les dames de chaleurs aux USA, la montée des eaux…<br /> Continuez dans le déni les mecs, je refuse d’être solidaire de ces criminels qui laissent faire et vont pleurer aux JT en se désolant pour les sinistrés (je ne parlerais pas de victimes) alors qu’ils ont signés les permis de construire !!!<br /> Végétaliser les toits ? oui et non ! il faut que la structure le permette…<br /> Végatalisser les façades ? c’es le plus facile et le moins coûteux à mettre en oeuvre à l’échelle individuelle !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Meta a construit un supercalculateur destiné à l'IA : il sera le plus rapide au monde
Link, l'implant de Neuralink d'Elon Musk, bientôt en test sur des cerveaux humains ?
Google aussi veut un casque de réalité augmentée, mais ce ne sera pas prêt tout de suite
Les premiers taxis volants 4 places arriveront en Europe avant 2025 (si tout va bien)
TV : le Filmmaker mode va être mis à jour pour utiliser les capteurs de luminosité ambiante
CES 2022 : Lenovo présente ses nouveaux PC portables Yoga et Legion
CES 2022 : capteurs multifonctions et hub modulaire NFC, Arlo rend sa gamme plus polyvalente
CES 2022 : MSI dévoile sa nouvelle gamme de PC portables pour joueurs et créatifs
CES 2022 : TP-Link lance une nouvelle gamme de produits domotiques compatible avec Apple HomeKit
Grâce à l'intelligence artificielle, Amazon a économisé 3 millions de tonnes d'emballages depuis 2019
Haut de page