Rachat d'ITA par Google : le gouvernement américain enquête

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000003499126-photo-ita-software.jpg
Google a annoncé vendredi avoir reçu une lettre, la deuxième, des autorités américaines de régulation, pour lui demander des informations quant à sa proposition de rachat de l'éditeur ITA software, spécialiste des informations sur les vols aériens. Google avait un peu plus tôt proposé 700 millions de dollars pour acquérir l'entreprise.

La requête du gouvernement n'est pas forcément le signe de problèmes à venir pour Google, puisque c'est désormais devenu une habitude pour ses acquisitions importantes. La technologie d'ITA pourrait aider Mountain View à aider ses utilisateurs dans leurs recherches de vols, à comparer les prix, voire à répondre à des questions de voyages complexes comme « Où puis-je partir en vacances avec un caniche nain, dans un endroit ensoleillé, pour moins de 500 euros et avec aux moins deux repas à bord ? »

Google explique qu'il s'attendait à ce que les autorités anti-concentration économique regardent cette transaction de près. Elles ont en effet largement enquêté sur les rachats de Google précédents, comme DoubleClick et AdMob. D'autant que ITA crée des logiciels utilisés par certains sites comme Kayak, Orbitz... et Bing, de Microsoft.

01F4000003499128-photo-ita-software.jpg


Même si ça signifie que nous ne finaliserons pas la transaction tout de suite, nous sommes confiants dans le fait que le département de la justice conclura que les voyages en ligne resteront compétitifs après l'acquisition, a précisé Andrew Silverman, responsable produit chez Google, dans un billet de blog.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Trend Micro annonce la disponibilité de la gamme Titanium 2011
E-commerce : le chantre du
Folio 100 : la tablette de Toshiba se dévoile
HP va racheter
AVG : La Turquie, pays le plus risqué pour surfer sur Internet ?
Samsung annonce avoir vendu 1 million de Galaxy S
i4i : Microsoft veut défendre sa propriété intellectuelle jusqu'à la Cour suprême
Google boude la conférence JavaOne
WD Elements Play : le lecteur multimédia troque le réseau pour un disque dur
Haut de page