Google Ads met à jour ses règlements sur les contenus politiques piratés et les événements sensibles

02 septembre 2020 à 15h40
2
Google Ads

La régie publicitaire de la firme de Mountain View annonce adapter plusieurs de ses règlements dans une actualité dominée par le coronavirus et qui sera occupée, dans les prochaines semaines, par l'élection présidentielle américaine.

Année après année, Google continue de mettre à jour les règles en vigueur sur sa plateforme publicitaire, Google Ads , au gré des actualités et des grands événements de notre époque, en faisant en sorte de protéger un maximum les utilisateurs des contenus qui pourraient avoir des conséquences néfastes auprès du public et sur la société. Les prochains changements majeurs sont attendus pour cet automne.

Google Ads serre la vis, sur fond de crise sanitaire

Dès le 1er octobre 2020, Google mettra à jour son règlement relatif à ce que l'on appelle le contenu inapproprié et les événements sensibles. Celui-ci interdit la diffusion d'annonces ou pages de destination qui porteraient un contenu choquant, qui inciteraient à la haine, à l'intolérance, à la violence ou à la discrimination.

La prochaine mise à jour de ce règlement permettra d'inclure dans le champ les événements sensibles. Google entend par là « les annonces susceptibles de tirer profit d'un événement sensible ayant un impact social, culturel ou politique important, comme les crises civiles, les catastrophes naturelles, les urgences de santé publique, les activités terroristes et associées, les conflits et/ou les actes de violence de masse ».

Les annonces qui prétendent que les victimes d'un événement sensible sont responsables de ce qui leur arrive ou celles qui prétendent que les victimes d'un tel événement ne méritent pas d'être aidées ou soutenues seront aussi interdites à compter du mois prochain.

Vous l'aurez compris, sur fond de coronavirus, si par exemple une annonce publicitaire diffusée via Google Ads prétend que les victimes de certains pays sont responsables d'une crise sanitaire mondiale ou qu'elles méritent de la subir, elle ne sera plus tolérée par la régie.

Les annonces électorales et celles sur les contenus politiques piratés strictement encadrées

Un peu plus tard, à partir du 3 novembre 2020, Google Ads fera entrer en vigueur sa nouvelle réglementation sur les annonces électorales, qui doit porter exclusivement sur la distribution de contenus politiques piratés. Cette date n'a pas été arrêtée au hasard par la firme de Mountain View, puisqu'elle correspond au jour de la 59e élection présidentielle américaine. Mais ce règlement est tout de même déjà entré en vigueur aux États-Unis, depuis le 1er septembre.

Google interdira les annonces qui aident ou mettent en avant l'accès direct à du contenu piraté lié au monde politique, qu'il s'agisse d'un contenu téléchargé sur un ordinateur, issu d'un réseau informatique ou distribué par un utilisateur tiers. Google Ads admettra les annonces figurant sur des pages où il sera discuté des contenus politiques piratés, à condition que ces mêmes pages ne fournissent pas d'accès auxdits contenus.

Le géant américain rappelle que toute violation de ces nouvelles règles n'entraînera pas de suspension immédiate du compte. Tout manquement constaté sera d'abord sanctionné d'un avertissement et d'une incitation à faire disparaître les annonces délictueuses, et ce, dans les sept jours.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
2
Dino
Les réseaux sociaux sont devenus la cible des grands anarqueur.Les mesures doivent être prises pour poursuivre ceux qui ont l’intention de détourner les fonds de leurs clients.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'Inde bannit PUBG Mobile et plus d'une centaine d'autres applications chinoises
On connait le prix de Sabrina, le nouveau dongle Android TV de Google
5 To de stockage pour seulement 100€ avec ce disque dur externe WD Elements
Skoda a officiellement dévoilé son SUV électrique Enyaq iV : que faut-il en retenir ?
La carte SanDick microSDXC 256 Go pour Nintendo Switch à moins de 75€
Les AirTags d'Apple arriveraient finalement en octobre... après quelques rendez-vous manqués
Bang&Olufsen H95 : un luxueux casque ANC encore plus cher qu'une RTX3080
Tinder banni du Pakistan
AT&T aurait renoncé à la vente de sa filiale Warner Bros. Interactive
RTX 30xx : les modèles customs des constructeurs tiers se dévoilent
Haut de page