Google Ads met à jour ses règlements sur les contenus politiques piratés et les événements sensibles

02 septembre 2020 à 15h40
2

La régie publicitaire de la firme de Mountain View annonce adapter plusieurs de ses règlements dans une actualité dominée par le coronavirus et qui sera occupée, dans les prochaines semaines, par l'élection présidentielle américaine.

Année après année, Google continue de mettre à jour les règles en vigueur sur sa plateforme publicitaire, Google Ads, au gré des actualités et des grands événements de notre époque, en faisant en sorte de protéger un maximum les utilisateurs des contenus qui pourraient avoir des conséquences néfastes auprès du public et sur la société. Les prochains changements majeurs sont attendus pour cet automne.

Google Ads serre la vis, sur fond de crise sanitaire

Dès le 1er octobre 2020, Google mettra à jour son règlement relatif à ce que l'on appelle le contenu inapproprié et les événements sensibles. Celui-ci interdit la diffusion d'annonces ou pages de destination qui porteraient un contenu choquant, qui inciteraient à la haine, à l'intolérance, à la violence ou à la discrimination.

La prochaine mise à jour de ce règlement permettra d'inclure dans le champ les événements sensibles. Google entend par là « les annonces susceptibles de tirer profit d'un événement sensible ayant un impact social, culturel ou politique important, comme les crises civiles, les catastrophes naturelles, les urgences de santé publique, les activités terroristes et associées, les conflits et/ou les actes de violence de masse ».

Les annonces qui prétendent que les victimes d'un événement sensible sont responsables de ce qui leur arrive ou celles qui prétendent que les victimes d'un tel événement ne méritent pas d'être aidées ou soutenues seront aussi interdites à compter du mois prochain.

Vous l'aurez compris, sur fond de coronavirus, si par exemple une annonce publicitaire diffusée via Google Ads prétend que les victimes de certains pays sont responsables d'une crise sanitaire mondiale ou qu'elles méritent de la subir, elle ne sera plus tolérée par la régie.

Les annonces électorales et celles sur les contenus politiques piratés strictement encadrées

Un peu plus tard, à partir du 3 novembre 2020, Google Ads fera entrer en vigueur sa nouvelle réglementation sur les annonces électorales, qui doit porter exclusivement sur la distribution de contenus politiques piratés. Cette date n'a pas été arrêtée au hasard par la firme de Mountain View, puisqu'elle correspond au jour de la 59e élection présidentielle américaine. Mais ce règlement est tout de même déjà entré en vigueur aux États-Unis, depuis le 1er septembre.

Google interdira les annonces qui aident ou mettent en avant l'accès direct à du contenu piraté lié au monde politique, qu'il s'agisse d'un contenu téléchargé sur un ordinateur, issu d'un réseau informatique ou distribué par un utilisateur tiers. Google Ads admettra les annonces figurant sur des pages où il sera discuté des contenus politiques piratés, à condition que ces mêmes pages ne fournissent pas d'accès auxdits contenus.

Le géant américain rappelle que toute violation de ces nouvelles règles n'entraînera pas de suspension immédiate du compte. Tout manquement constaté sera d'abord sanctionné d'un avertissement et d'une incitation à faire disparaître les annonces délictueuses, et ce, dans les sept jours.

2
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top