Apple et fiscalité : "C'est terrible pour les États-Unis", dit Tim Cook

0
Cocasse ! Tim Cook, le PDG d'Apple, dit regretter que la législation prive le fisc américain de milliards de dollars d'impôts.

En plus des menues révélations concernant l'appareil photo, et en complément des déclarations relatives au chiffrement, Tim Cook s'est exprimé pour l'émission américaine 60 Minutes au sujet de la fiscalité d'Apple. Il est allé un peu au-delà de la ligne de défense attendue.

Apple est accusé, notamment par le fisc américain, de pratiquer l'« évitement fiscal », par un jeu de filiales étrangères. Cela représenterait plusieurs dizaines de milliards de dollars en moins pour les États-Unis.

0226000008289626-photo-inside-apple-60-minutes.jpg

Interrogé par Charlie Rose, Tim Cook a commencé par adopter la ligne de défense habituelle : « Apple paie chaque dollar d'impôt qu'elle doit. » Et d'ajouter qu'Apple est la société qui paie le plus d'impôts aux États-Unis.

Mais lorsque le présentateur a rétorqué qu'ils pourraient en payer encore plus, le PDG d'Apple a présenté une argumentation inattendue en retournant la situation, en rejetant la faute sur le code des impôts américain. « Il a été conçu pour l'ère industrielle, pas pour l'ère numérique, il est obsolète. C'est terrible pour les États-Unis. Il aurait dû être rectifié il y a des années, il est grand temps que ce soit fait. »

Certes, entre légal et moral, on ne peut pas s'attendre à ce que la plus grosse entreprise du monde choisisse le dernier.

Contenus relatifs
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page