Vie privée : Tim Cook (Apple) critique les pratiques de la Silicon Valley

04 juin 2015 à 10h39
0
Quand le patron d'Apple s'attaque aux pratiques de certaines entreprises en matière de vie privée, il le fait sans les nommer, mais avec suffisamment d'indices pour qu'on puisse les reconnaître. Tim Cook a été plutôt clair sur ce qu'il pensait des pratiques de la concurrence.

C'est lors d'un diner organisé par l'Electronic Privacy Information Center que Tim Cook, le PDG d'Apple, a pris la parole mardi dernier pour défendre le « droit fondamental à la vie privée ». « Le peuple américain l'exige, la Constitution l'exige et la morale l'exige » a-t-il déclaré, réaffirmant au passage les ambitions de clarté d'Apple sur la question.

Mais Tim Cook ne s'est pas contenté d'évoquer la position d'Apple en matière de protection de la vie privée. L'homme d'affaires a envoyé de belles piques à « des entreprises de la Silicon Valley » qui « dévorent tout ce qu'elles peuvent apprendre sur vous et essaient de le monétiser. Nous pensons que c'est mal. Ce n'est pas le genre d'entreprise qu'Apple veut être. »

01F4000006004670-photo-tim-cook-d11-all-things-digital.jpg

Google pointé du doigt

Si le PDG d'Apple ne cite pas de noms, on peut deviner que des sociétés comme Google et Facebook sont concernées par ses critiques. La firme de Mountain View, en particulier, semble directement ciblée lorsque Cook évoque un service photo qui vendrait « vos photos de famille à dieu sait quelle finalité publicitaire. » Difficile de ne pas penser à Google Photos, le nouveau service illimité et gratuit présenté par l'entreprise lors de sa récente conférence I/O, qui utilise de multiples algorithmes pour identifier et organiser les clichés.

« Nous pensons que le client doit pouvoir contrôler ses propres informations. Vous allez peut-être aimer ces services soi-disant gratuits, mais nous ne pensons pas que cela justifie le fait d'analyser vos emails, votre historique de recherche et maintenant, même vos photos de famille » estime Cook. « Nous pensons qu'un jour, les clients verront ce que ces services cachent en réalité. »

Des réalités économiques différentes

Tim Cook n'a cependant pas parlé d'iAds, la plateforme publicitaire d'Apple, qui récolte elle-même des données personnelles d'utilisateurs pour aider les annonceurs à cibler leurs annonces. Un service qu'il est cependant possible de désactiver au sein d'iOS.

Rappeler les bases de l'adage « Si c'est gratuit, c'est vous le produit » a toujours du bon, mais on peut se demander si une entreprise comme Apple, qui fonde principalement son économie sur la vente d'appareils physiques fournis avec des services, peut réellement être comparée à des sociétés qui fournissent gratuitement des services sur Internet et doivent trouver d'autres façons d'être rentables. Une réflexion qui ne valide pas la revente massive de données personnelles, mais qui mérite tout de même d'être posée.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test Mario Kart Live : Home Circuit, un
Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
scroll top