Apple vs. Samsung : une preuve douteuse dans le dossier d'Apple aux Pays-Bas

Par
Le 22 août 2011
 0
Après le rebondissement en Allemagne où le dossier d'Apple contre Samsung a récemment dévoilé une faille assez dérangeante, c'est au tour de la plainte similaire déposée aux Pays-Bas de faire parler d'elle. Le dossier comporterait en effet un visuel erroné du Galaxy S, « adapté » à l'iPhone 3GS.

Suite à la découverte d'un visuel erroné dans le dossier déposé par Apple en Allemagne - on y voit en effet une tablette Galaxy Tab au ratio modifié qui se rapproche plus que de raison de celui de l'iPad 2 - le site Webwereld s'est penché sur le dossier néerlandais de la firme de Cupertino. Et la recherche n'a pas été infructueuse, puisque le site a mis le doigt sur une situation similaire, ciblant cette fois-ci le Galaxy S, smartphone accusé par Apple de copier le design de l'iPhone.

Si le doute pesaient à la découverte d'un visuel erroné du Galaxy Tab 10.1 dans le dossier allemand opposant Apple à Samsung - la firme de Cupertino aurait pu se baser sur un visuel d'un prototype pour monter son dossier - le fait que la situation se répète dans le dossier néerlandais a de quoi semer clairement le doute sur la façon dont l'entreprise justifie ses attaques. La semaine dernière déjà, Bas Berghuis, un avocat de Samsung dans l'affaire néerlandaise, accusait Apple d'avoir « manipulé des photos » dans le dossier, sans pour autant apporter de preuves venant appuyer cette allégation. Le visuel comparatif ci-dessous, réalisé par Webwereld, donne une idée de la manipulation qu'aurait effectuée par Apple dans le dossier et corroborerait alors les déclarations de Bas Berghuis.

0258000004520306-photo-iphone-vs-galaxy-final.jpg
Le visuel tiré du dossier présente l'iPhone 3GS à côté d'un Galaxy S déformé. A droite, le Galaxy S au bon format.


Pour Mark Curl, avocat spécialisé dans la propriété intellectuelle, le fait de trouver une seconde erreur de ce type dans un dossier d'Apple est à la fois étonnant et mauvais signe pour la firme de Cupertino. « La crédibilité d'Apple à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience n'est pas bonne » explique-t-il au site.

Apple comme Samsung n'ont pas fait de commentaire sur ce rebondissement, et pour cause : les deux entreprises se retrouveront devant le tribunal de La Haye le 15 septembre prochain pour déterminer si les appareils de la firme sud-coréenne violent des brevets de la firme américaine. Samsung, qui va par ailleurs défendre son cas en Allemagne le 25 août prochain, aura visiblement de quoi argumenter contre Apple qui devra alors justifier ces preuves irrecevables.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top