macOS sur PC ? Steve Jobs aurait bien voulu et en a discuté avec Dell

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
06 octobre 2021 à 15h25
21
Steve Jobs présente l'iBook en Wi-Fi

Dans un entretien accordé au site américain Cnet, Michael Dell, P.-D.G. et fondateur de Dell, est revenu sur ses rapports avec Steve Jobs. On apprend qu'à la fin des années 90, le patron d'Apple réfléchissait à un accord avec Dell pour préinstaller macOS sur les PC de son concurrent.

macOS en alternative à Windows sur certains PC : c'est l'idée que Steve Jobs a soumise à Michael Dell il y a maintenant plus de 20 ans, a confié le patron et fondateur de Dell à Cnet US. Cette proposition n'a abouti à rien de concret, mais elle a le mérite d'intriguer. Il faut dire que depuis, Apple s'est plus illustrée par sa fermeture logicielle que par son ouverture aux marques et écosystèmes concurrents.

macOS sur un PC Dell : la drôle d'idée de Jobs

10 ans après le décès de Steve Jobs , Michael Dell a commencé par saluer son parcours et son sens de la prise de risque. « Ceux qui veulent faire quelque chose d'extraordinaire doivent avoir une approche différente et non conventionnelle », a expliqué Dell. « Vous ne pouvez pas suivre les règles et faire des choses incroyables. Steve était assurément exceptionnel à cet égard ».

D'après Dell, les premières approches de Steve Jobs auraient eu lieu dès 1993, sous l'ère NeXT. Jobs serait allé chez Dell au Texas plusieurs fois au cours de l'année pour le convaincre d'utiliser NeXT au lieu de Windows sur ses PC. Une proposition que Dell aurait rapidement déclinée, arguant que le système ne disposait pas de suffisamment d'applications et que l'intérêt des clients à son égard était inexistant.

Cet échec n'a visiblement pas empêché Steve Jobs de revenir à la charge, quelques années plus tard, en 1997… et cette fois pour macOS.

Une proposition qui n'avait pas beaucoup de sens selon Dell

L'idée de Jobs était alors de proposer macOS à Dell, sous licence. L'argumentaire du dirigeant d'Apple ? « Donner aux acheteurs de PC le choix entre le logiciel d'Apple ou le système d'exploitation Windows de Microsoft installé sur leur machine », relate Cnet.

Seulement voilà, Dell et Jobs n'étaient pas du tout d'accord sur les modalités : Jobs ne voulait pas qu'Apple paie pour chaque PC vendu avec macOS, mais plutôt que Dell « préinstalle macOS à côté de Windows sur chaque PC Dell et qu'il laisse les clients décider du logiciel à utiliser », puis paie Apple pour chaque PC Dell vendu, explique le site américain.

Michael Dell ne l'entendait pas de cette oreille. Auprès de Cnet, il explique que c'était « une proposition économique qui n'avait pas beaucoup de sens ». Dell aurait en effet dû verser à Apple des centaines de millions de dollars en droits de licence… et ce, même si ses clients choisissaient au bout du compte de ne pas utiliser macOS sur leur machine. Par ailleurs, Jobs ne souhaitait visiblement pas s'engager à proposer un support logiciel à long terme.

Si un accord avait été passé, cela « aurait pu changer la trajectoire de Windows et Mac OS sur les PC », admet pourtant Michael Dell, avant d'ajouter que « de toute évidence, ils ont pris une direction différente ».

Source : 9to5Mac

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
19
zeebix
Etre à l’agonie ça rend plus ouvert.
merotic
Quel gâchis!<br /> Mac OS étant un système vraiment différent mais avec beaucoup de défauts (surtout le Finder, une horreur), le grand public novice aurait choisi Mac OS et les pro certainement Windows.<br /> Cette ouverture et cette concurrence auraient été saines.<br /> Dommage que GNU/Linux n’ait pas été pris au sérieux à cette époque.<br /> Aujourd’hui, GNU/Linux est largement au point pour un nouvel utilisateur et les distributions faciles ne manquent pas.<br /> Le nombre de logiciels dépassent ceux sous Mac Os.<br /> Que de bonnes évolutions loupées à cause de la puissance de Microsoft qui enfreint les lois un sacré nombre de fois.
Francis7
Sacrée époque, celle de la guerre des OS.
SlashDot2k19
Quand on voit ce qui s’est passé à l’époque des clones qui cannibalisaient les ventes des Macs, pas sûr que cette solution soit restée dispo très longtemps…
Blap
Steve Jobs avait deja OSX sur ses PC qu’il appelait lui aussi des PC
Baxter_X
Je pense que les pros auraient plutôt choisi MacOs et les particuliers Windows. Mais on spécule.<br /> Par contre autant Linux est un super système autant il reste encore pour moi peut utilisable pour le grand publique.<br /> Le premier argument étant la comptabilité logiciel. Il y a encore trop de logiciels un peu spécifiques qui rendent Windows indispensable.<br /> Et je précise que je suis dans l’informatique et que j’ai essayé a plusieurs reprises de passer sous Linux. Mais mon retour à Windows a été rapide.
cyrano66
Blap:<br /> qu’il appelait lui aussi des PC<br /> A l’origine et en pratique PC n’a jamais rien voulu dire d’autre que « Personnal Computer » ce qui englobe tout le matériel à usage individuel, toutes marques confondues, quelque soit l’OS.<br /> D’ailleurs la plupart des sites de ventes et les sites de conseils mettent les MacBook dans la catégorie PC.<br /> Il n’y a que les « affranchis » pour faire le distinguo.<br /> PC = ce qui n’est pas Mac.
soaf78
A l’epoque c’était Mac OS 8, qui au contraire n’avait d’utilité que pour le monde pro de la PAO…<br /> Le grand public serait resté sur win 95/98, et 90% des pros aussi (ceux qui ont eu à gérer un réseau avec des MacOS8 ou 9 et des windows n’en dorment toujours pas la nuit
leulapin
En 1997 mac os était une tannée niveau pilotes d’imprimante et le protocole de réseau local empêchait la cohabitation avec autre chose et notamment le fonctionnement avec Novell, à l’époque dominant dans le monde pro. Ca n’aurait rien changé à rien, Dell vendait très majoritairement aux pro et aux particuliers non bidouilleurs à l’époque qui auraient tous fui mac OS comme la peste pour des raisons différentes.<br /> La seule chose qui faisait vendre des mac à l’époque c’était leur gestion de la PAO et les jolies unités centrales colorées avec la souris «&nbsp;tendinite&nbsp;» assortie. Mac Os est devenu bien avec OS X plusieurs années après (et passé un temps de stabilisation d’OS X) avec une super gestion du son et l’usage de la gestion réseau IP de BSD qui fait référence.<br /> Ce qu’il faut en retenir c’est que Jobs cherchait de la thune à l’époque et était déjà à la rue niveau interopérabilité et support par rapport à Microsoft.<br /> C’est d’ailleurs le moment ou microsoft est rentré à leur capital si ma mémoire est bonne, sauvant la boite de la faillite (et sauvant Microsoft d’un démantèlement sous loi antitrust probablement)<br /> (Ah et linux en 1997 hors serveurs web c’était totalement exclu pour un usage pro, trop instable avec l’interface graphique, la plupart des logiciels pas finis, gestion médiocre des imprimantes, client SMB de l’explorateur capricieux, environnement graphique atroce sauf à passer des dizaines d’heures à tuner enlightment, lissage des polices à la tronçonneuse, aucune gestion des annuaires d’entreprise… Linux est devenu mature passé l’an 2000 pour un poste de travail)
leulapin
réseau mac + novell ipx ftw
caprica1970
Et bien moi j’ai Mac OS , windows 10 et linux (ZORIN OS 16 PRO) , Mac OS est un bon système d’exploitation (a part le finder bof bof ) et son timemachine qui est super.<br /> Windows 10 est très bien pour sa grande logithèque et parfait pour jouer!<br /> Par contre Zorin OS 16 Pro ma vachement bluffé pour sa stabilité ,sa légèreté et sa rapidité, le choix des bureaux ( mac os , windows, linux(gnome) et on peut aussi jouer sur steam , gog,bethesda, epic games.<br /> Bref mon choix se tourne de plus en plus sur linux qui devient de plus en plus mature et n’importe quel utilisateur lamba peuvent l’installer facilement comme sur Mac OS et windows 10
TotO
Marrant de lire avec le recule que monsieur Dell n’a toujours pas compris… En allant vite, Jobs voulait populariser son OS sur autre chose que le 68000 mourant et Dell était une ouverture dans ce sens. Au final, Jobs le fera 15 ans après avec la collaboration d’Intel sur ses propes machines.
Francis7
@leulapin<br /> «&nbsp;environnement graphique atroce sauf à passer des dizaines d’heures à tuner enlightment&nbsp;»<br /> Je trouvais Enlightenment trop fantaisiste. Je lui préférais AfterStep et WindowMaker surtout. GNOME n’existait pas et KDE atroce. Par contre l’environnement GNOME + Enlightenment comme gestionnaire de fenêtres, c’était pas mal en 99/2000.<br /> J’achetais des boites S.u.S.E Linux 6.x tous les 6 mois à 300 Francs d’époque. Il fallait recompiler le noyau pour avoir le son. Ce n’était vraiment pas compliqué mais il fallait le faire quand même avec le noyau 2.0.3x.<br /> Pendant ce temps je fantasmais sur MacOS X.<br /> Et je suis bien content d’avoir un vrai Unix avec macOS maintenant. C’est dans la tête !
jaceneliot
Il faut recontextualiser, Apple n’avait pas le succès d’aujourd’hui. Par ailleurs, je me demande si cela ne va pas faire un retour, pour des raisons différentes. On voit qu’Apple se spécialise de plus en plus (comme toutes les entreprises de tech) dans le service. Dès lors, quoi de plus logique que permettre à tous d’utiliser son système ? Et faire payer les services qui vont avec ? Les fanboys acquis continueront d’acheter Apple, et rien n’empêche de réserver quelques fonctionnalités à leurs appareils.
Duben
Je pense que Mr Dell sait et savait mieux que nous ce qui était avantageux pour son entreprise. Et même avec le recul, je pense qu’il sait encore qu’à l’époque, il n’y avait aucun bénéfice à retirer pour son entreprise
bmustang
Qu’il est moche ce laptop un design à chier ! Pas étonnant que DELL a dit NON !
Francis7
SourceForge<br /> macintosh.js<br /> Download macintosh.js for free. A virtual Apple Macintosh with System 8, running in Electron. This is Mac OS 8, running in an Electron app pretending to be a 1991 Macintosh Quadra. It works on macOS, Windows, and Linux.<br /> Pour ceux qui veulent voir à quoi ressemblait MacOS 8. Marche sur PC<br /> Il y a toute la suite Adobe dessus juste pour le visuel : Photoshop, Premiere, Illustrator et des anciens jeux et compagnie.<br /> Cependant le navigateur Netscape ne marche pas parce qu’internet n’était pas aussi évolué qu’aujourd’hui.
notolik
C’est l’OS qui fait d’une machine un mac ou un PC.<br /> Mon iMac est un PC quand je suis sur Windows, et un Mac quand je suis sur Mac OS.<br /> Du coup, les utilisateurs de PC ne le savent pas, mais ils utilisent juste un Mac avec un mauvais OS…
arghoops
On connait la même époque avec les OS de smartphone, Androïd vs iOS, et Windows Phone qui est mort depuis quelques années.
barjy
1997? J’avais encore mon Amiga 1200 sa carte Blizzard 1260 (ha! son PPC 603e à 175Mhz et ses 64Mo de mémoire!) et son joyeux linux «&nbsp;2.0&nbsp;» compilé «&nbsp;from scratch&nbsp;»… le bon temps de la vie etudiante quoi…
ypapanoel
@TotO OntHeMooN<br /> Heu non… là on parle du partenariat d’un assembleur pour les pros avec apple, contre dans le 2è cas apple qui se fournit chez le fondeur pour monter des machines apple : c’est d’ailleurs la force d’apple aujourd’hui, comme celle de Nintendo : si tu veux accéder à leur univers tu dois acheter hardware et software : donc payer plein pot.<br /> Pour un assembleur comme Dell : pas vraiment une opportunité vu la façon dont le contrat est expliqué : ce contrat permettait surtout d’entrer beaucoup de cash coté apple sans investissement majeur. Pour résumer Dell supporte le risque financier dans tous les cas et apple touche en cas de hausse significative des ventes. Et si ça vend pas, dell aura toujours à payer apple pour les licences non utilisées<br /> pile je gagne, face tu perds
TotO
Oui, il est facile de parler quand on est encore là… Dell est une entreprise qui a su jouer sur des PC d’entreprises personnalisables avec un bon rapport qualité/prix D’autres ont essayés et s’y sont cassé les dents, tant mieux pour lui.
TotO
Je pense que vous n’avez pas bien compris le parallèle entre pouvoir faire fabriquer des Mac avec un partenaire PC (1990 Apple/Dell), accepter que d’autres marques fabriquent des clones PPC sous licence (1992-1997 Apple/Motorola) et finalement l’aboutissement de pouvoir faire fabriquer soi même ses propres machines PC (2005 Apple/Intel).
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sur Geekbench, le Core i9-12900HK est le plus puissant CPU mobile jamais vu
Photographes, fuyez ! Les nouveaux MacBook Pro ne supportent pas la dernière norme de carte SD
Razer Kunai, Hanbo, Katana : du nouveau (et du beau) pour vos PC
Intel : le package de l'i9-12900K est fou, mais... quel intérêt ?
Le Core i9-12900K 'Alder Lake' ne serait pas un rêve d'overclockeur
Encore un peu plus pessimiste qu'AMD, Intel voit la pénurie durer au moins jusqu'en 2023
La DDR5 « LEGO » de chez Galaxy dévoile de premiers benchs
Nouveau MacBook Pro : pas de support d'eGPU malgré le Thunderbolt 4
Les MacBook Pro 2021 en M1 Max disposent d'un mode
Offre Fnac du jour : les adhérents bénéficient de 20€ crédités tous les 150€ d’achats, à vous les meilleurs produits tech !
Haut de page