Amazon toujours en perte mais soutenu par les investisseurs

Par
Le 25 octobre 2013
 0
Amazon voit son activité progresser sans relâche trimestre après trimestre et pourtant, le groupe de Jeff Bezos ne ralentit pas le rythme de ses investissements. Une stratégie soutenue par l'actionnariat.

00f0000006753344-photo-amazon-colis.jpg
Les ventes d'Amazon augmentent encore et encore. Le géant du e-commerce a amélioré (.pdf) son chiffre d'affaires au-delà des espérances, en dépit d'effets de changes défavorables, et aurait même « surpris » Wall Street. Les recettes au troisième trimestre ont progressé de 24% sur un an et atteignent 17,1 milliards de dollars, contre 13,8 milliards il y a un an.

Autre indicateur intéressant : la profitabilité. L'américain affiche certes toujours une perte nette ce trimestre mais a réussi à la diviser par sept en un an. De 274 millions de dollars en septembre 2012, celle-ci atteint aujourd'hui 41 millions. Depuis le début de l'exercice 2013, Amazon réussit même à dégager un profit net de 34 millions de dollars, alors qu'il perdait 137 millions de dollars l'année dernière sur la même période.

La stratégie d'Amazon est d'investir « très fortement », ce qu'a d'ailleurs rappelé le directeur financier de la société, Thomas Szkutak, lors d'une conférence avec les analystes. Parmi les axes de son développement, l'américain continue d'allouer beaucoup de ressources financières à ses centres logistiques, pivot de son succès. Les dépenses en la matière ont augmenté d'un tiers en un an, passant à 2 milliards de dollars.

La livraison rapide, le nerf de la guerre ?


En un an, Amazon a investi pour près de 5 milliards de dollars. Le directeur financier a estimé que « c'est la bonne chose à faire car il y a beaucoup d'opportunités de long terme à la clé ». Sur la période, le groupe a rehaussé ses dépenses en technologie et contenus de plus de 45% (autant qu'au précédent trimestre), qui ont atteint 1,7 milliard de dollars. Quant aux coûts marketing, ils ont grimpé de 28%, à 694 millions.

Parmi les pistes explorées par Amazon pour continuer à gagner de l'argent, l'offre payante Premium, permettant à ses souscripteurs de recevoir leurs commandes en un jour ouvré, serait bien placée. Thomas Szkutak a reconnu que c'est un axe « important » et « une façon intéressante de gagner de l'argent à terme ». Car le groupe est défié sur la livraison rapide par le leader de la distribution Wal-Mart.


06753450-photo-amazon-d-penses-3q2013.jpg

La livraison en un jour est aussi au centre des intérêts du géant du e-commerce chinois Alibaba, qui va s'introduire en bourse à New York début 2014. Si le groupe n'a pas fait montre d'intentions commerciales aux États-Unis, il a pris une part de 75 millions de dollars dans ShopRunner, spécialiste américain de la livraison rapide. Pour Amazon, « le marché chinois est assez vaste pour que plusieurs e-marchands y prospèrent ».

Les investisseurs sont confiants


La fin de l'exercice fiscal en cours devrait profiter des fêtes de fin d'année. Amazon livre néanmoins des prévisions prudentes avec des ventes attendues entre 23,5 et 26,5 millions de dollars, là où les observateurs espéraient 25,85 milliards environ. Moins clair sur ses anticipations de gains, Amazon affirme que tout est possible... entre une perte de 500 millions de dollars et un profit de 500 millions.

Ces perspectives ne découragent pas pour autant les investisseurs qui croient en la stratégie d'Amazon, tournée vers les investissements massifs. À l'annonce de ces résultats, le titre a gagné près de 9% à 361 dollars en préséance. Depuis le début de l'année 2013, l'action Amazon s'est améliorée d'un tiers.


06753452-photo-amazon-bourse-3q2013.jpg
Évolution du cours de bourse d'Amazon sur un an.


À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Amazon

scroll top