Amazon va développer son réseau de livraison de denrées alimentaires aux USA

01 juin 2018 à 15h36
0
Après un test de longue durée dans Seattle et sa banlieue, Amazon compterait développer son service de livraison de denrées alimentaires périssables dans une vingtaine de villes à travers les Etats-Unis. Et bientôt au-delà ?

00FA000004234374-photo-amazon-sq-logo-gb.jpg
C'est l'agence Reuters qui avance l'information : Amazon compterait développer son programme Amazon Fresh à travers les USA. Ce service, qui permet pour l'heure aux habitants de Seattle et de sa région de se faire livrer des aliments frais (viandes, fruits, légumes, produits laitiers...) dès le lendemain de la commande, devrait être proposé dans les prochaines semaines à Los Angeles et San Francisco. Amazon prévoirait de livrer 20 grandes villes américaines d'ici à 2014.

Amazon effectue les livraisons avec ses propres camions, et facture la démarche entre 7,99 et 9,99 euros pour les commandes moyennes. Un tel service est une concurrence ouverte aux acteurs du secteur, nombreux aux USA, des enseignes d'épicerie comme Ralph ou Kroger aux grandes surfaces comme Walmart et Target. Selon les observateurs, Amazon pourrait tirer son épingle du jeu en groupant à la fois les courses d'alimentation et les achats de produits culturels ou high-tech... ou comment mettre ses œufs dans le même panier.

La firme de Jeff Bezos continue donc de se développer et de partir à la conquête de nouveaux marchés. Quant à savoir si Amazon Fresh sera un jour disponible en Europe, on imagine la route longue. Amazon n'a pas répondu aux demandes de commentaires concernant le développement du service aux USA et il y a fort à parier qu'il faudra que ce dernier fasse ses preuves à domicile avant d'éventuellement traverser l'Atlantique.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Feedly s'impose comme successeur de Google Reader avec son API
Acer dévoile une édition Star Trek très limitée d'Aspire R7
Taxation sur les appareils connectés, Filippetti annonce un groupe de travail
E-commerce : SAP opère le rachat d’Hybris
Photo, TV, mobile : le marché des biens techniques est morose
Un an après son rachat, Zynga arrête les activités de l’éditeur OMGPOP
Sonos et Qobuz : enfin de la musique lossless sur des enceintes connectées
La présidente de la Hadopi estime que le système des amendes
Le HTC One mini fuité en images ?
Les ventes de smartphones accélèrent face aux feature phones
Haut de page