🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Alibaba accueille les commerçants français à bras ouverts

19 mai 2014 à 13h44
0
Alibaba fait un pas vers la France, et réciproquement. Le géant du e-commerce chinois va faciliter l'accès à son site Tmall pour les marques françaises. Son but est de se faire connaître hors de Chine.

0118000006479044-photo-alibaba-logo.jpg
L'accord de trois ans, signé entre Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international et Jack Ma, fondateur et PDG de l'e-commerçant Alibaba, est ce que l'on pourrait appeler un échange de bons procédés. Celui-ci vise à faciliter, pour les vendeurs français, la diffusion de leur catalogue sur les sites d'Alibaba. En retour, lui, gagnerait en notoriété hors de Chine.

« Ce protocole d'entente est une excellente opportunité pour que davantage de consommateurs chinois (ils sont 150 millions, sur 620 millions d'internautes selon iResearch, ndlr) découvrent de nouvelles marques françaises, à travers un système de distribution moderne », souligne le ministre.

Alibaba, qui considère que sa « mission est de faciliter les affaires où qu'elles soient », promet d'accorder aux marchands français une procédure d'inscription accélérée sur sa plateforme Tmall, des services sur-mesure et un soutien marketing privilégié.

Elargir son catalogue à la Chine

En ce sens, le groupe de commerce en ligne devrait proposer dès cette semaine une campagne de promotion mettant à l'honneur des marques déjà bien installées en Chine comme L'Oréal ou Clarins. Lancé en 2008, Tmall est un spin-off de Taobao, l'équivalent d'eBay en Chine. Né de la volonté de ne pas mélanger certaines marques au flux de petites annonces entre particuliers, la plateforme en a attiré 70 000 à ce jour.

Les sociétés voulant profiter de ce programme seront accompagnées par l'Agence française pour le développement international des entreprises (Ubifrance) et l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII). Pour les marchands français, ce sera une façon simple d'adresser le marché chinois.

Du côté d'Alibaba, en plein processus d'introduction à la bourse de New York, l'enjeu est de gagner en notoriété à l'international. Dominant en Chine, le géant du commerce en ligne est encore timide dans les autres pays. C'est pourtant là qu'il pourrait être attendu au tournant par ses futurs actionnaires.


Pour aller plus loin, lire :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gestion du multiécran : les différents réglages possibles sous Windows 8
Nikon 1 S2 : un hybride d'entrée de gamme sans fioriture
SFR lance RED + Box, une offre mobile, ADSL et TV avec décodeur Android
Impôt sur le revenu : la télédéclaration ouverte jusqu'au 10 juin selon les départements
Messagerie : les réseaux XMPP s'accordent à chiffrer les connexions
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Haut de page