Alibaba accueille les commerçants français à bras ouverts

Thomas Pontiroli
19 mai 2014 à 13h44
0
Alibaba fait un pas vers la France, et réciproquement. Le géant du e-commerce chinois va faciliter l'accès à son site Tmall pour les marques françaises. Son but est de se faire connaître hors de Chine.

0118000006479044-photo-alibaba-logo.jpg
L'accord de trois ans, signé entre Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international et Jack Ma, fondateur et PDG de l'e-commerçant Alibaba, est ce que l'on pourrait appeler un échange de bons procédés. Celui-ci vise à faciliter, pour les vendeurs français, la diffusion de leur catalogue sur les sites d'Alibaba. En retour, lui, gagnerait en notoriété hors de Chine.

« Ce protocole d'entente est une excellente opportunité pour que davantage de consommateurs chinois (ils sont 150 millions, sur 620 millions d'internautes selon iResearch, ndlr) découvrent de nouvelles marques françaises, à travers un système de distribution moderne », souligne le ministre.

Alibaba, qui considère que sa « mission est de faciliter les affaires où qu'elles soient », promet d'accorder aux marchands français une procédure d'inscription accélérée sur sa plateforme Tmall, des services sur-mesure et un soutien marketing privilégié.

Elargir son catalogue à la Chine



En ce sens, le groupe de commerce en ligne devrait proposer dès cette semaine une campagne de promotion mettant à l'honneur des marques déjà bien installées en Chine comme L'Oréal ou Clarins. Lancé en 2008, Tmall est un spin-off de Taobao, l'équivalent d'eBay en Chine. Né de la volonté de ne pas mélanger certaines marques au flux de petites annonces entre particuliers, la plateforme en a attiré 70 000 à ce jour.

Les sociétés voulant profiter de ce programme seront accompagnées par l'Agence française pour le développement international des entreprises (Ubifrance) et l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII). Pour les marchands français, ce sera une façon simple d'adresser le marché chinois.

Du côté d'Alibaba, en plein processus d'introduction à la bourse de New York, l'enjeu est de gagner en notoriété à l'international. Dominant en Chine, le géant du commerce en ligne est encore timide dans les autres pays. C'est pourtant là qu'il pourrait être attendu au tournant par ses futurs actionnaires.


Pour aller plus loin, lire :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top