Clap de fin pour Flash Player sur Android

01 juin 2018 à 15h36
0
Dans quelques heures, il ne sera plus possible de télécharger Flash Player pour Android si le logiciel n'a pas été intégré en usine au terminal. Le 15 août marque en effet la fin officielle de la prise en charge de ce fameux lecteur multimédia par Adobe, qui assurera toutefois le suivi en matière de sécurité.

00B4000004436504-photo-logo-adobe-flash.jpg
L'arrivée d'Android 4.1, la multiplication des terminaux équipés du système d'exploitation de Google et l'essor du HTML5 dans l'univers du Web mobile auront eu raison des velléités d'Adobe. Bien qu'il ait longtemps clamé que Flash avait vocation à s'imposer comme l'environnement d'exécution universel dans l'univers des jeux et applications riches mobiles, l'éditeur procédera en effet comme prévu au retrait de son Flash Player du kiosque de téléchargement Google Play dans les heures à venir. Après cette échéance, seuls les terminaux équipés en usine de l'application seront en mesure d'accéder à la page de téléchargement.

Mûrie de longue date, la fin de Flash Player sur Android avait été annoncée en novembre 2011 et confirmée en juin dernier, avec une échéance fixée au 15 août 2012. À partir de cette date, Adobe n'assurera en effet plus le processus de certification devant garantir le bon fonctionnement de Flash Player sur les terminaux Android dès lors que ces derniers adoptent la dernière en version en date du système (4.1). « Flash Player ne sera plus mis à jour pour les nouvelles configurations. Flash Player ne sera plus pris en charge sur les versions d'Android supérieures à 4.0.x », indique aujourd'hui la page dédiée au logiciel sur Google Play.

Un arrêt en forme de constat d'échec ?

La décision sonne comme un camouflet pour Adobe qui, à partir de 2007, a promu avec force l'implémentation de Flash sur mobile comme étant le moyen privilégié d'accéder à des environnements multimédia riches depuis un smartphone ou une tablette. L'américain s'est toutefois heurté à quelques opposants bien décidés à favoriser d'autres voies, à commencer par Apple chez qui Steve Jobs s'était fendu, début 2010, d'une longue lettre ouverte prônant l'adoption du HTML5.

« Nous avions realisé un Flash Player très performant mais les usages étaient autre part. Pour obtenir une expérience plus riche sur leur smartphone, les utilisateurs n'attendaient pas Flash mais passaient directement par le téléchargement d'applications sur la boutique. Finalement, c'est donc le marché qui a dicté notre stratégie », commentait pour Clubic un représentant d'Adobe en février dernier.

Si la nouvelle est de nature à ravir les partisans des standards ouverts, elle ne va pas sans occasionner quelques déconvenues. Du côté des fabricants de terminaux Android par exemple, dont certains avaient fait de la prise en charge de Flash un argument commercial, mais aussi du côté des développeurs d'applications, qui pour certains avaient pris le parti d'associer leurs fonctionnalités multimédias au lecteur d'Adobe.

L'intéressé s'est quant à lui dit à plusieurs reprises toujours convaincu du potentiel de Flash sur d'autres environnements que le mobile, pour lequel il embrasse désormais la voie du HTML5. En février, il avait dévoilé ce qui constituait selon lui les deux axes majeurs du développement de Flash Player sur ordinateur par l'intermédiaire d'un livre blanc : le jeu vidéo accessible par l'intermédiaire du navigateur et la distribution de contenus multimédias à haute valeur ajoutée (VOD par exemple).
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 8 RTM, Visual Studio 2012 et .NET 4.5 disponibles pour Technet et MSDN
Pinterest se dote d'applications Android et iPad
The Oatmeal soutient une levée de fonds pour un musée Nikola Tesla
Mad Catz STRIKE 7 : un clavier modulaire et personnalisable à écran tactile
Metro UI CSS, Droptiles : reproduire l'interface Windows 8 en feuilles de style
US : YouTube s'invite sur PS3 avec une application pilotable via smartphone
Carlyle et la famille Getty rachètent Getty Images pour 3,3 milliards de dollars
ARM et GlobalFoundries s'associent sur les puces 20 nm
AMD met à niveau la Radeon HD 7950 à l'approche de la GTX 660 Ti
Nouveaux forfaits Eden en vue chez Bouygues Télécom ?
Haut de page