Adobe confirme qu'il n'y aura pas de Flash Player pour Android 4.1

L'arrivée d'Android 4.1 marquera le coup d'arrêt des certifications garantissant le bon fonctionnement de Flash Player sur le système d'exploitation mobile de Google. A partir du 15 août, le téléchargement de Flash Player via Google Play sera réservé aux terminaux qui en ont été équipés en usine.

00B4000004436504-photo-logo-adobe-flash.jpg
L'annonce de l'arrêt des développements de Flash Player à destination des terminaux mobiles, formulée fin 2011, n'était pas à prendre à la légère. Adobe a ainsi confirmé jeudi que son lecteur multimédia ne serait pas distribué sur la prochaine version d'Android.

L'éditeur explique que dans la mesure où Flash Player s'intègre étroitement avec le système d'exploitation d'un terminal mobile et son navigateur, un certain nombre de tests préalables sont requis. Pour garantir la bonne exécution de son client, Adobe proposait jusqu'ici un programme de certification aux fabricants qui souhaitaient l'installer par défaut sur leurs appareils. Tel ne sera toutefois pas le cas avec Android 4.1 : conformément à ses déclarations antérieures, Adobe va en effet mettre fin à ce processus de certification.

Il arrêtera dans le même temps la distribution de Flash Player via Google Play à partir du 15 août prochain. Passée cette date, seuls les terminaux équipés d'Android 4.0 ou d'une version antérieure et munis d'un Flash Player installé directement en usine pourront accéder au téléchargement sur le kiosque d'applications de Google.

« Si un appareil est mis à jour d'Android 4.0 vers Android 4.1, la version actuelle de Flash Player peut révéler un comportement imprévisible, dans la mesure où elle n'est pas certifiée pour une utilisation avec Android 4.1. Les futures mises à jour de Flash Player ne fonctionneront pas. Nous recommandons de désinstaller Flash Player sur les appareils qui ont été mis à jour vers Android 4.1 », explique sans ambages Adobe.

Pour les développeurs se posera donc plus que jamais la question de choisir entre Web mobile et applications natives, puisque l'environnement d'exécution fourni par Flash va donc bien connaître son terme sur Android.

« Nous avions realisé un Flash Player très performant mais les usages étaient autre part. Pour obtenir une expérience plus riche sur leur smartphone, les utilisateurs n'attendaient pas Flash mais passaient directement par le téléchargement d'applications sur la boutique. Finalement, c'est donc le marché qui a dicté notre stratégie », confiait à Clubic Micheal Chaize, Adobe Developer Evangelist, en février dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page