Foxconn nie vouloir transférer ses employés chinois dans sa nouvelle usine aux USA

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
08 novembre 2018 à 12h20
4
Foxconn_Pardubice

Le premier fabricant d'iPhone au monde, Foxconn, pourrait faire venir des ingénieurs chinois dans sa nouvelle usine située à Racine, aux États-Unis.

Selon le Wall Street Journal, l'entreprise qui s'était engagée à embaucher 13.000 travailleurs dans l'état du Wisconsin pourrait finalement faire venir de la main-d'œuvre depuis la Chine afin de pallier au manque de travailleurs suffisamment qualifiés sur place. Foxconn a par la suite nié ces allégations dans un commentaire adressé à Gizmodo.

De grandes difficultés à trouver des ingénieurs qualifiés

Dans un pays où le taux de chômage est relativement bas, il n'est pas toujours évident de trouver de la main-d'œuvre, surtout quand celle-ci se doit d'être qualifiée. C'est justement le problème du premier assembleur d'iPhone qui, selon le Wall Street Journal, pourrait faire venir cette main-d'œuvre qualifiée depuis la Chine. Foxconn a démenti cette information très rapidement en précisant à Gizmodo : « L'affirmation selon laquelle nous recrutons du personnel chinois pour notre projet au Wisconsin est fausse. Notre politique en matière de recrutement reste le Wisconsin et nous continuons de concentrer nos efforts sur le recrutement et la formation de travailleurs de tout le Wisconsin. Nous compléterons ce recrutement à l'aide de personnel venant d'autres états américains si besoin. »

Il y a tout juste un an, Foxconn avait déclaré vouloir créer 13 000 emplois et d'investir 10 milliards de dollars en vue d'ouvrir sa nouvelle usine à Racine, ville de 80 000 habitants. L'état du Wisconsin avait alors accordé une subvention de 3 milliards de dollars au groupe industriel taïwanais, soit environ 230 000 $ par emploi créé. Seulement, plusieurs paramètres sont ensuite entrés dans l'équation qui font que Foxconn peine aujourd'hui à trouver la main-d'œuvre adéquate.

Un taux de chômage incroyablement bas

Tout d'abord, il faut savoir que le taux de chômage dans le Wisconsin est descendu à 3 %, alors qu'il est de 3.7 % dans l'ensemble des États-Unis. À titre de comparaison, ce même taux de chômage est actuellement de 9.3 % en France. Il parait donc logique qu'il soit plus difficile pour une entreprise nécessitant une main-d'œuvre importante d'avoir quelques difficultés à l'embauche.

De plus, Foxconn avait initialement prévu à Racine d'ouvrir une usine de fabrication de d'écrans de téléviseurs de 75", puis a ensuite changé d'avis pour se concentrer uniquement sur le développement de son écosystème baptisé « AI 8K+5G », or, ce changement d'orientation demande plus de travailleurs qualifiés par rapport à la chaîne d'assemblage de téléviseurs. Bien que le groupe taïwanais continue d'affirmer que 13 000 emplois seront créés, Louis Woo, porte-parole du groupe, a déclaré que le développement de son écosystème nécessiterait 10 % d'ouvriers sur les chaînes d'assemblage et 90 % d'ingénieurs qu'il qualifie de - knowledge workers - travailleurs de la connaissance.

Quoi qu'il en soit, cela serait une énorme déception pour l'état du Wisconsin si ce sont des travailleurs chinois qui viennent finalement occuper ces postes, d'autant plus dans un contexte commercial assez tendu entre la Chine et les États-Unis.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
D_Sponge
“Malgré que le groupe taïwanais continu d’affirmer”<br /> Mes yeux saignent avec ces deux belles fautes… Sauras-tu les retrouver ?
KlingonBrain
“Tout d’abord, il faut savoir que le taux de chômage dans le Wisconsin est descendu à 3 %, alors qu’il est de 3.7 % dans l’ensemble des États-Unis. À titre de comparaison, ce même taux de chômage est actuellement de 9.3 % en France.”<br /> Je vous arrête tout de suite. Les chiffres ne sont pas du tout comparables parce qu’aux USA les chômeurs ne sont pas du tout compté de la même façon qu'en France. Leur système de chômage et de protection sociale est complètement différent.<br /> Et si vous ne me croyez pas, regardez les chiffres du nombre effarant d’américains qui bénéficient des bons alimentaires, vous comprendrez que ça ne colle pas du tout avec un faible taux de chômage.<br /> Et sinon, oui, même dans un pays ravagé par le chômage et la misère, il est possible de ne pas trouver de main d’oeuvre quand on veut des gens qualifiés pour des tâches pointues.<br /> Quand une activité a été délocalisées depuis longtemps, les compétences se perdent. Et si ces compétences ont existées aux USA, les gens ont souvent changé de métier.
Rumpelstiltskin
Pourtant sa leur dérange pas de prendre des mômes pour les former directement sur place …<br /> Au usa il faut "déjà " être formé ?<br /> Ça me fait penser à ici , il y a tellement peut de gens qui s’y connaissent dans la maçonnerie par exemple qu’on doit passer par les boîtes temporaire et faire venir des étrangers …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Qualcomm obligé par la justice à partager ses brevets (sous licence évidemment)
Spotify Connect sur vos enceintes multiroom même sans abonnement premium
GTA V dépasse les 100 millions de ventes et devient le 3e jeu le plus vendu au monde
Samsung dévoile enfin son smartphone pliable (enfin, surtout ses écrans)
Le prix de la RAM pourrait baisser de 25 % en 2019 !
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page